À la découverte de Malte avec Corinne de Vie Nomade

Ah, Malte… L’île a déjà séduit les connaisseurs avec ses plages spectaculaires, ses temples monolithiques et ses forteresses imposantes. Mais pour nous autres amateurs, l’archipel ensoleillé reste encore un mystère. En avril dernier, KAYAK a invité la blogueuse Corinne, fondatrice du site Vie Nomade, à visiter Malte et à partager son expérience.

Citoyenne du monde, Corinne se raconte dans cette interview et vous livre ses précieux conseils pour profiter de Malte au maximum.

 Comment avez-vous commencé « Vie Nomade » ?

Il y a huit ans, j’ai ressenti le besoin d’opérer des changements majeurs dans mon style de vie. C’était alors une question de survie car j’étais en perte de repères, je ne me reconnaissais plus. Le voyage s’est rapidement imposé comme ma solution et j’ai ouvert le blog afin de m’accompagner dans le processus de devenir nomade et de le documenter pour d’autres. Ouvrir mon projet au monde a certainement contribué à me donner la rigueur et la patience nécessaires à passer ce tournant. Il m’aura fallu deux ans pour m’organiser ! J’explique tout plus en détails ici.

 

Quelles sont les prochaines destinations sur votre liste ?

Je n’ai pas vraiment de liste ou de plan ! Je saisis les opportunités, les idées et les envies comme elles viennent. Mais s’il faut citer quelques coins de monde qui m’attirent particulièrement, je dirais le dessus du cercle Arctique, la Micronésie, l’Iran, l’Éthiopie, la Namibie et pourquoi pas un grand tour de l’Amérique du Sud ?

 

Pouvez-vous partager avec nous votre expérience de voyage la plus extraordinaire ?

Mon expérience la plus extraordinaire est celle que je vis au quotidien, à travers tous mes voyages : ce sont les ailes que me donnent chaque apprentissage, chaque rencontre, chaque émotion et sensation. La différence ouvre des portes dans nos esprits, nous offre des points de vue différents et nous rapproche ainsi d’un équilibre, au plus proche de la terre. Il n’y a pour moi rien de plus précieux et indispensable.

 

Quelle destination recommanderiez-vous à ceux qui voyagent avec un petit budget ?

Cela dépend de ce que l’on appelle « petit budget » et d’où partiraient les voyageurs ! Pour mes amis d’Europe, je recommanderais la Roumanie. C’est à mes yeux une destination encore méconnue, en plein essor, où l’on peut se mettre facilement au contact de la ville comme de la nature. Les trains y sont très lents et c’est un avantage : vous verrez des merveilles de votre fenêtre.

 

Quelle est votre destination encore « secrète » ou hors des sentiers battus préférée ?

Oh rien de secret ! Mais pour ceux qui préfèrent se tenir loin des foules agitées, voilà comment je procède pour trouver des destinations un peu moins fréquentées : je regarde une carte, je relève les noms les plus curieux et puis j’analyse les possibilités d’hébergement ou d’activités (ou pas !). Je mentionnerai à titre d’exemple l’Issan , la région de l’est de la Thaïlande : Nong Khai, Khong Kaen, Udon Thani et la beauté qui les sépare. L’Issan a une identité très forte, elle se ressent autant dans les rencontres et la gastronomie que dans la musique.

 

Comment préparez-vous et organisez-vous vos voyages de manière générale ?

Je n’ai pas de règles ! Cela dépend de mon budget, de mes attentes (est-ce que je pars en reportage ? est-ce que je pars en mode exploratoire ? est-ce que je suis là pour vivre ?) et du temps que j’ai à ma disposition. En général, j’essaie de laisser de la place à l’imprévu et aux changements de plans. Je laisse souvent les rencontres ou le feeling immédiat dicter les directions à prendre et, en cas d’un terrible manque d’inspiration, je me documente sur les blogs de mes collègues !

 

Quelles sont les choses sans lesquelles vous ne partez jamais ?

Je crois que je n’ai rien de spécial à part les objets pratiques habituels : la trousse de toilette, le maillot de bain (toujours prendre son maillot de bain !), le châle multi-usage. J’ai aussi un sac pliable pour les courses ou pour transporter les extras, un parapluie et un couteau, pour les piques-niques improvisés. Et bien sûr, il y aussi mon appareil photo et mon téléphone portable.

 

Qu’avez-vous pensé de Malte ? Qu’avez-vous préféré ?

Je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai été totalement séduite par la beauté architecturale de l’île. La roche calcaire, omniprésente, et toutes ses petites fenêtres sur la mer lui confèrent un charme unique. J’aime à penser que La Valette pourrait être la ville la plus photogénique de la planète.

Qu’est-ce que vous a le plus surprise ?

À quel point la gastronomie, la culture et l’histoire y sont riches, malgré la taille minuscule du pays !

Qu’avez-vous raté et qui pourrait vous faire revenir ?

Un séjour de quatre jours étant vraiment court pour réellement sentir les « vibes » de la destination et faire des rencontres, j’y retournerais volontiers pour un séjour plus prolongé. J’aimerais découvrir ce qui rend Malte réellement extraordinaire: ses gens !

Quelle est votre photo préférée de ce voyage ?

Ce moment d’affection surpris à Mdina.

 

Quel est votre conseil n°1 pour les voyageurs souhaitant se rendre à Malte ?

D’opter pour un hébergement en ville plutôt que sur les côtes ! En règle générale, me retrouver dans un complexe touristique gâche mon expérience, je préfère être au cœur de la vie « normale », cela donne une perspective plus réaliste. Comme les hébergements au cœur de La Valette ne sont pas très nombreux, je pense qu’il faut s’y prendre un peu en avance !

Trouvez un hôtel à La Valette sur KAYAK !

Comment avez-vous utilisé KAYAK.fr et Trips pendant votre voyage ? Qu’en avez-vous pensé ?

J’ai principalement utilisé KAYAK.fr comme comparateur de vols. C’était déjà l’un de mes préférés ! Le filtrage des options est pratique et l’on y trouve facilement les offres les moins chères. Je n’avais par contre jamais testé Trips auparavant car j’utilise d’autres solutions (pour les voyages qui requièrent un peu de planning !), mais je l’ai trouvé pratique et efficace.

 

Qu’avez-vous pensé du concept de voyage blogueur KAYAKHacks… (Malta/Iceland) ?

C’était super de suivre les autres blogueurs et de voir à quel point les voyages de chacun pouvaient être différents dans un laps de temps si court et dans un pays si petit! J’ai aussi apprécié la liberté que j’ai eu de pouvoir choisir mes logements et mes activités, car c’est quand on fait ce que l’on aime que l’on écrit le mieux !

 

Cet article vous a donné des idées ? Trouvez un vol pour Malte !