Le guide du voyageur intrépide pour découvrir le meilleur de Tokyo

par Jon Johannsson
Tokyo, ça vous dit ?

Pour visiter Tokyo comme il se doit, mieux vaut avoir une bonne idée de comment tirer profit au max. de son voyage. Avec le duo de DJ Eli & Fur, on vous révèle les meilleures astuces pour explorer la capitale japonaise. Découvrez les conseils des pros du voyage avant de vous rendre sur KAYAK.fr pour planifier votre aventure.

A bust neon filled night in Tokyo
Visiter Tokyo, c’est découvrir un monde unique

Pourquoi visiter Tokyo ?

Malgré sa taille colossale, Tokyo est une des capitales les plus chaleureuses du monde. Une panoplie de quartiers à visiter vous y attendent, tous aussi uniques les uns que les autres. Un savant mélange entre modernité et tradition caractérise la capitale japonaise où les technologies de pointe (qu’il s’agisse de robots ou de jeux vidéo) se trouvent à quelques pas des temples anciens et des jardins tranquilles. Et Eli et Fur, que pensent-t-elles de Tokyo ? « Il y a tant de choses intéressantes et incroyables qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Qu’il s’agisse de la nourriture, du mode de vie, des boutiques, des habitants ou du rythme de la ville en général. », nous confient-elles.

Quand visiter Tokyo ?

Le printemps (de mars à mai) est la meilleure période pour partir à Tokyo. Vous pourrez alors admirer le célèbre spectacle des cerisiers en fleurs mais aussi visiter la ville avant que l’humidité ne grimpe et ne transforme les transports publics en saunas mobiles. L’automne (entre octobre et novembre) est aussi une saison où il fait bon se balader à Tokyo. La capitale est d’ailleurs réputée pour les couleurs de ses feuillages et les temples organisent généralement des festivals à l’occasion de cette saison. Les prix des vols sont néanmoins souvent les plus élevés à cette période. Si comme Eli et Fur, vous voulez tout de même explorer Tokyo en automne, créez une alerte de prix KAYAK pour réserver au meilleur moment.

Cerisiers en fleurs dans la préfecture de Tokyo
Cerisiers en fleurs, un spectacle à ne pas manquer

Quelle est la devise locale ?

La devise japonaise est le Yen. Vous pourrez bien sûr échanger des euros avant votre départ et à l’aéroport. Assurez-vous d’ailleurs de toujours avoir du liquide pendant votre séjour. Plusieurs établissements n’acceptent pas les cartes de crédit et de débit et les distributeurs acceptant les cartes étrangères peuvent être difficile à trouver, même à Tokyo.

Où loger ?

Auberges, établissements de luxe ou uniques comme les hôtels capsules ou les « love hotels », le choix en matière d’hébergement est large à Tokyo. Vous comptez passer la plupart de votre temps en dehors de l’hôtel ? Vous avez bien raison, et dans ce cas, un hôtel capsule peut être une bonne option. À votre arrivée dans l’établissement, vous recevrez un numéro correspondant à votre capsule et un casier où ranger vos affaires (n’oubliez pas d’enlever vos chaussures !).

Hôtel capsule
Loger dans un hôtel capsule, une expérience hors du commun

Optez pour un établissement à Ueno ou Asakusa. Ces deux quartiers situés en dehors du centre-ville, sont plus abordables que d’autres zones de la capitale japonaise que vous pourrez facilement rejoindre en train.

Que manger ?

La gastronomie est pour vous un critère déterminant dans le choix d’une destination ? Vous trouverez votre bonheur à Tokyo. Qui dit Japon, dit bien sûr sushi. Une multitude de restaurants proposent d’excellents sushis, dont les kaiten-sushi, établissements où les sushis sont servis sur un tapis roulant. Certains de ces restaurants proposent des plats de sushis pour moins d’un euro (100 yen).

Ils ont beau être populaires et délicieux, les sushis sont loins d’être la seule spécialité culinaire du Japon. N’oublions pas les nouilles ! Soba, udon ou ramen ? À vous de choisir. À Tokyo on trouve du bon bouillon et d’excellentes nouilles partout, des petits restaurants aux plus luxueux. Eli et Fur ont été séduites par les ramen : « La nourriture est différente et les plats sont audacieux, un vrai régal. Et ce n’est pas le choix qui manque, entre la street food, les nouilles udon, les sushis ou les ramen – notre plat préféré. Il n’y a rien de comparable, c’est délicieux et à Tokyo on trouve des restaurants servant des ramen à chaque coin de rue. Il y a tellement de sortes différentes à essayer ! »

Conseil de pro : Ne soyez pas surpris d’entendre les habitants aspirer leurs nouilles bruyamment. Rien de plus normal au Japon, alors pourquoi pas vous y mettre aussi ?

Restaurant de ramen à Tokyo
Eli et Fur adorent les ramen !

Amateurs de street food, rendez-vous au Tsukiji Outer Market, où vous trouverez une multitude de choses à manger : riz au curry, petits pains, bref tout ce qu’il faut pour commencer la journée avec un bon petit-déjeuner. Tsukiji c’est aussi le lieu où se déroulait la vente aux enchères de thon, qui prend maintenant place à Toyosu.

Enfin, ne manquez pas de vous arrêter dans un Izakaya, un bar japonais. Vous y trouverez à manger et bien sûr à boire. Privilégiez les établissements « tabehodai », nourriture à volonté ou « nomihodai », boissons à volonté. On trouve ces bars conviviaux partout à Tokyo mais c’est dans les quartiers de Shibuya et Shinjuku qu’ils sont les plus nombreux.

Où faire le plein de culture ?

Ce n’est pas les attractions culturelles qui manquent à Tokyo. L’histoire shintoïste et bouddhiste du pays s’illustre dans les nombreux temples de la capitale. Ces édifices remontent souvent à plusieurs centaines voir milliers d’années, ce qui n’empêche pas ces religions d’influencer aujourd’hui encore la culture japonaise.

Temple à Tokyo
La beauté des temples de la capitale vous séduira à coup sûr

Passioné de musique ? Ne manquez pas d’assister à des concerts de shamisen ou de taikon, instruments de musique traditionnels japonais. Eli et Fur ont eu la chance de jouer de ces deux instruments lors de leur séjour.

Conseil de pro : Pour allier cuisine et musique traditionnelles rendez-vous au restaurant Kikkō à Asakusa. Des spectacles s’y déroulent souvent.

Taiko, tambours traditionnels japonais
Expérience unique pour Eli et Fur qui ont essayé les instruments japonais traditionnels

Un séjour à Tokyo ne serait pas complet sans aller dans un onsen (bain traditionnel japonais). Ne soyez pas timide, déshabillez-vous et profitez d’un moment de relaxation totale. Eli et Fur sont allées dans un onsen à Hakone, à une heure de train de Tokyo. Elles nous font part de leur expérience : « Ça a été pour nous le moment le plus relaxant de tout le voyage et on est heureuses d’avoir pu en profiter. Les onsen ont plusieurs bienfaits et on s’est vraiment bien senti après le bain. Le paysage montagneux autour de l’onsen était aussi magnifique. »

Onsen, bain japonais
Rien de tel que de se relaxer dans un onsen

Infos utiles

  • Les prises japonaises sont similaires aux prises américaines. N’oubliez pas votre adaptateur.
  • Ne laissez pas de pourboires. Cela peut-être mal pris, payez simplement le montant de l’addition.
  • Au Japon, on ne se fait pas la bise et on ne se serre pas la main. Hochez de la tête ou courbez-vous plutôt pour saluer quelqu’un.
  • Lorsque vous allez dans un onsen, un hôtel, un temple ou tout autre établissement assurez-vous de vérifier s’il y a des chaussons ou d’autres chaussures à l’entrée. Si c’est le cas, vous devrez enlever vos chaussures et enfiler les chaussons.
  • Ne parlez pas au téléphone dans les lieux publics. Au Japon, c’est un signe d’impolitesse. Si vous recevez un appel dans un restaurant ou dans un train, trouvez un lieu isolé avant de répondre.
Nom, email ou commentaire non valide.

Google+