Restrictions de voyage par pays*

Découvrez sur la carte ci-dessous les pays ayant mis en place des restrictions de voyage pour les vols entrants.
* Les « pays » sur la carte peuvent être des États souverains, des territoires d’outre-mer, des pays constitutifs ou des régions administratives.
Seuls les ressortissants, les résidents et d’autres voyageurs dans certains cas particuliers, peuvent entrer dans le pays.
106
pays ayant totalement fermé leurs frontières
aucun changement depuis hier
Plus
Les restrictions imposées peuvent dépendre de la nationalité des voyageurs, de leur pays de départ ou d’autres critères spécifiques
69
pays ayant partiellement ouvert leurs frontières
aucun changement depuis hier
Plus
Le pays a annoncé une date précise de réouverture, mais certains critères d’entrée pourraient encore être appliqués.
9
pays en réouverture prochaine
aucun changement depuis hier
Plus
Aucune restriction de voyage formelle n’a été mise en place dans ces pays qui peuvent cependant avoir émis des recommandations de voyage.
33
pays n’ayant pas de restrictions de voyage
aucun changement depuis hier
Plus
Restez à l’affût
Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes par e-mail et vous informer sur la levée des restrictions. Indiquez vos préférences pour recevoir les infos dont vous avez besoin.
Choisir des pays pour recevoir des alertes
Recevoir des alertes

Dernières nouvelles

Mis à jour : 7 juil. 2020 07:39 EDT
Porto Rico rouvrira ses services aux touristes à partir de juillet 15. Les voyageurs doivent avoir un test moléculaire négatif COVID-19 dans les dernières 72 heures. Plus
Macao a restreint l'entrée de tous les non-résidents de Macao, à l'exception de Hong Kong, Taïwan et la Chine continentale. Plus
Hong Kong a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers. Plus
Le Liban a rouvert ses aéroports aéroports avec une capacité limitée. Plus

Cas et voyage

Mis à jour : 7 juil. 2020 07:39 EDT
Pays Cas actifs Frontières
Monde 4 540 795
Drapeau US États-Unis 1 902 375 Ouverture partielle
Drapeau BR Brésil 509 143 Ouverture partielle
Drapeau IN Inde 253 287 Fermeture totale
Drapeau RU Russie 220 143 Ouverture partielle

Alertes KAYAK pour des itinéraires spécifiques

Dernière modification le 7 juil. 2020 07:39 EDT

Nous travaillons continuellement pour ajouter des alertes sur notre site au moment de la recherche pour les destinations sur lesquelles certaines autorités ont émis des avertissements.

Amérique du Nord

Drapeau BM

Bermudes

Les Bermudes ont levé leur interdiction de voyager le 1er juillet, ce qui signifie que tous les voyageurs peuvent entrer sur le territoire.

Les Bermudes ont levé leur précédente interdiction de voyage, ce qui signifie que tous les voyageurs peuvent entrer sur le territoire à partir du 1er juillet. Tous les voyageurs entrant aux Bermudes, qu'ils soient visiteurs ou résidents, doivent suivre le processus d'autorisation de voyage des Bermudes en ligne, qui recueille des informations importantes pour les responsables de la santé et de l'immigration de l'île; des frais de 75 $ sont requis, ce qui comprend le coût des tests COVID-19 aux Bermudes. Les voyageurs de plus de 10 ans doivent présenter un test COVID-19 RT-PCR négatif effectué dans les 72 heures avant leur départ. Les enfants âgés de 10 à 17 ans peuvent présenter un test de salive à la place d'un test RT-PCR. Les enfants de moins de 10 ans sont exemptés. Un deuxième test sera effectué à l'arrivée aux Bermudes, et les voyageurs devront s'isoler en attendant un résultat (délai de 6 à 8 heures dans la plupart des cas, lorsque l'arrivée se fait dans la journée). Les enfants de moins de 10 ans sont exemptés, mais doivent rester en quarantaine avec leurs compagnons de voyage adultes. Les résidents (y compris les titulaires de permis de travail) qui n'ont pas de résultat de test PCR COVID-19 négatif avant le départ doivent être mis en quarantaine pendant trois jours après leur arrivée. Ils seront testés le troisième jour et seront libérés de la quarantaine avec un test négatif. S'ils ont fait un test RT-PCR COVID-19 avant le départ et ont reçu un résultat négatif pendant les trois premiers jours aux Bermudes, ils seront libérés de la quarantaine. Après un résultat de test négatif, les voyageurs doivent prendre leur propre température deux fois par jour et la signaler via une application/un portail en ligne. Ils doivent également passer des tests COVID-19 supplémentaires, administrés le jour 3, le jour 7 et le jour 14 dans des centres de tests contextuels facilement accessibles autour de l'île. Les visiteurs doivent souscrire une assurance maladie couvrant le diagnostic potentiel positif de COVID-19 pendant leur séjour aux Bermudes. Les visiteurs sans couverture seront responsables de tous les frais de santé et d'hébergement liés à un diagnostic positif de COVID-19 pendant leur séjour aux Bermudes.

Des dispositions spéciales s'appliquent aux équipages des compagnies aériennes. Les visiteurs et les membres d'équipage peuvent quitter les Bermudes avant 14 jours en fonction de leur itinéraire de voyage et s'ils restent asymptomatiques.

Bermudes : il n’y a aucun cas actif et 9 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau CA

Canada

Le Canada a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers. Les citoyens canadiens et les résidents permanents qui présentent des symptômes du COVID-19 ne peuvent entrer au pays que par voie terrestre, ferroviaire ou maritime et non par voie aérienne.

Le Canada a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers. Les voyageurs qui ne sont pas des citoyens canadiens, des résidents permanents ou des personnes inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens ne peuvent entrer au Canada qu'à des fins essentielles. L'entrée sera refusée aux personnes voyageant pour le tourisme, les visites touristiques, les loisirs, les divertissements, les visites sociales ou les événements religieux. Les citoyens canadiens, les résidents permanents, leur famille immédiate, les diplomates, les équipages de compagnies aériennes et les voyageurs en provenance des États-Unis qui voyagent à des fins non facultatives ou non facultatives peuvent toujours entrer au Canada. Seuls Toronto Pearson (YYZ), Montréal Pierre Elliott Trudeau (YUL), l'aéroport international de Calgary (YYC) et l'aéroport international de Vancouver (YVR) offrent des vols internationaux. Les vols intérieurs, ainsi que les vols au départ des États-Unis, de certaines destinations comme le Mexique et les Caraïbes, et de Saint-Pierre-et-Miquelon, ne sont actuellement pas touchés par cette mesure. Les travailleurs agricoles saisonniers, les travailleurs du poisson et des fruits de mer, les aidants naturels, les travailleurs étrangers temporaires, les étudiants internationaux ayant un permis d'études valide ou des autorisations de permis d'études valides au moins le 18 mars 2020, et les demandeurs résidents permanents qui ont reçu une approbation avant le 18 mars 2020 qui n'avaient pas encore voyagé au Canada, peuvent encore entrer dans le pays. Parmi les autres personnes bénéficiant d'une dispense spéciale pour entrer au Canada, mentionnons les citoyens français qui résident à Saint-Pierre-et-Miquelon, les personnes inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens, les réfugiés exemptés de visa et leurs familles immédiates, ainsi que les personnes bénéficiant d'une autorisation spéciale du gouvernement canadien. Tous les voyageurs sur les vols à destination du Canada doivent avoir une couverture faciale. Il sera interdit aux voyageurs qui présentent des symptômes d'embarquer dans des avions destinés au Canada. S'ils présentent des symptômes à leur arrivée, ils seront renvoyés à l'Agence de la santé publique du Canada. Les voyageurs qui ont été refusés à l'embarquement au cours des 14 derniers jours pour des raisons médicales liées à la COVID-19 ne peuvent pas entrer dans le pays. Les voyageurs doivent s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée à leur destination finale au Canada. Les voyageurs qui se sont débarqués d'un navire de croisière avec une épidémie connue de COVID-19 comme le ?Diamond Princess? Seront tenus de demeurer en quarantaine pendant 14 jours à un endroit déterminé par l'administrateur en chef de la santé publique. Les passeports macédoniens qui ont expiré le 18 mars 2020 ou plus tard seront considérés comme valides pour entrer au Canada jusqu'au 31 juillet 2020. Les visiteurs qui transitent par le Canada et qui ne sont pas autrement exemptés (par exemple, en ayant un visa canadien valide ou une carte de résident permanent) doivent obtenir une autorisation de voyage électronique. Consultez le site Web de Transport Canada pour plus d'informations.

Canada : il y a 27 884 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 8 738 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau GL

Groenland

Le Groenland a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas citoyens danois ou résidents retournant chez eux.

Le Groenland a restreint l’entrée à tous les voyageurs, à l’exception des ressortissants danois et des résidents de l’île.

Drapeau MX

Mexique

Le Mexique n'a pas de restrictions d'entrée, mais les voyageurs arrivant des pays touchés par le COVID-19 seront contrôlés et mis en quarantaine si nécessaire.

Le Mexique n’a appliqué aucune restriction à l’entrée, mais les voyageurs en provenance de pays touchés par le coronavirus (COVID-19) seront dépistés et ceux présentant des symptômes seront mis en quarantaine. Un « Cuestionario de identificación de factores de riesgo en viajeros » rempli doit être présenté à l'immigration à l'arrivée. La frontière terrestre entre le Mexique et les États-Unis est fermée à tout trafic non essentiel jusqu'au 21 juillet au moins.

Mexique : il y a 26 295 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 30 639 décès en date du 19 juin 2020.

Drapeau US

États-Unis

Les États-Unis ont restreint l'entrée à tous les ressortissants étrangers ayant voyagé au Brésil, en Chine, en Iran, dans l'espace Schengen, en Irlande ou au Royaume-Uni au cours des 14 derniers jours.

Les États-Unis ont restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers qui sont passés ou se sont rendus en Autriche, au Brésil, en Belgique, en Chine, en Tchéquie, au Danemark, en Estonie, en Finlande, en France, en Allemagne, en Grèce, en Hongrie, en Islande, en Iran, en Irlande, en Italie, en Lettonie, au Liechtenstein, en Lituanie, au Luxembourg, à Malte, aux Pays-Bas, en Norvège, en Pologne, au Portugal, en Slovaquie, en Slovénie, en Espagne, en Suède, en Suisse ou au Royaume-Uni (à l'exclusion des territoires d'outre-mer en dehors de l'Europe), au cours des 14 derniers jours. Les citoyens américains et les résidents permanents qui ont traversé ou se sont rendus dans l'un des pays ci-dessus au cours des 14 derniers jours peuvent toujours entrer aux États-Unis, mais doivent arriver dans l'un des aéroports suivants: Atlanta (ATL), Boston (BOS), Chicago (ORD), Dallas, (DFW), Detroit (DTW), Honolulu (HNL), Los Angeles (LAX), Miami (MIA), New York (JFK ou EWR), San Francisco (SFO), Seattle (SEA) et Washington (IAD). Les membres de la famille de citoyens américains et de résidents permanents et certaines autres catégories limitées de titulaires de visa (tels que le personnel des Nations Unies et les diplomates) peuvent également entrer ; cependant, un décret présidentiel du 22 juin signifie que de nouvelles restrictions sur certains visas (H1-B, H2-B, J et L) seront mises en place à partir du 24 juin. Pour voir si vous êtes concerné, veuillez vous reporter à la page sur les voyages du gouvernement des États-Unis.

Les voyageurs autorisés à entrer aux États-Unis mais qui sont passés ou se sont rendus dans l'un des pays susmentionnés doivent être mis en quarantaine pendant 14 jours une fois qu'ils ont atteint leur destination finale.

États-Unis : il y a 1 902 375 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 129 944 décès en date du 25 juin 2020.

Asie

Drapeau AM

Arménie

L'Arménie a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers, à l'exception des ressortissants et résidents d'Arménie et des membres de leur famille.

L’Arménie a restreint l’entrée à tous les voyageurs, à l'exception des ressortissants et résidents d'Arménie et des membres de leur famille. Les diplomates et les membres de leur famille immédiate ainsi que les équipages de compagnie aérienne peuvent entrer en Arménie. Tous les voyageurs arrivant en Arménie doivent se soumettre à une quarantaine de 14 jours. Le gouvernement arménien prévoit de publier une liste de pays spécifiques à partir desquels les voyages sont autorisés en fonction de leur situation épidémiologique. Au 2 juillet, cette liste n'était pas encore publiée.

Arménie : il y a 11 982 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 484 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau AZ

Azerbaïdjan

L'Azerbaïdjan a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

L'Azerbaïdjan a restreint l'entrée à tous les voyageurs jusqu'au 1er août au moins, à l'exception des citoyens, résidents, voyageurs titulaires d'un permis de travail ou voyageurs bénéficiant d'une autorisation spéciale du gouvernement. La délivrance de visas électroniques et de visas à l'arrivée a été suspendue. Tous les voyageurs arrivant en Azerbaïdjan doivent présenter un test COVID-19 négatif. Le test lui-même peut être effectué plus de 48 heures avant votre vol, mais le certificat indiquant le résultat négatif du test ne sera accepté que s'il est délivré dans les 48 heures avant le vol. Les voyageurs seront testés à nouveau pour le COVID-19 et verront leur température vérifiée à leur arrivée en Azerbaïdjan. Les voyageurs dont le test à l'arrivée est négatif ne seront pas tenus de rester en quarantaine ou de s'isoler, selon l'agence de santé publique (TABIB) et le ministère des Affaires étrangères. Cependant, ils devront toujours respecter les restrictions de circulation qui restent en vigueur pour tout le monde en Azerbaïdjan.

Azerbaïdjan : il y a 8 332 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 250 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau BD

Bangladesch

Le Bangladesh a suspendu les vols au départ de Bahreïn, du Bhoutan, de Hong Kong, de l'Inde, du Koweït, de la Malaisie, des Maldives, du Népal, d'Oman, de l'Arabie saoudite, du Sri Lanka, de Singapour, de la Thaïlande et de la Turquie.

Le Bangladesh a suspendu les vols au départ de Bahreïn, du Bhoutan, de Hong Kong, de l'Inde, du Koweït, de la Malaisie, des Maldives, du Népal, d'Oman, de l'Arabie saoudite, du Sri Lanka, de Singapour, de la Thaïlande et de la Turquie. Les voyageurs avec des visas pré-délivrés doivent avoir des certificats médicaux datant d’au plus 72 heures avant le départ indiquant qu’ils ne sont pas affectés par le coronavirus (COVID-19). Les certificats doivent être en anglais ou traduits en anglais. Les voyageurs d'affaires avec un billet de retour ou de sortie du territoire peuvent entrer au Bangladesh, à condition d'avoir une lettre de confirmation émise par le Bangladesh Board of Investment (BOI). La lettre doit contenir un numéro d'enregistrement BOI, et l'organisation invitante accréditée doit avoir avisé les autorités d'immigration avant l'arrivée. Les voyageurs d'affaires doivent également présenter un certificat médical avec un résultat négatif au test COVID-19 délivré au plus tard 72 heures avant l'arrivée.

Les voyageurs d’origine bangladaise sans symptômes de COVID-19 devront s’auto-isoler à Dacca pendant 14 jours à leur arrivée. Ceux qui présentent des symptômes de COVID-19 ou ne présente pas de certificat médical seront placés en quarantaine à Dacca pendant 14 jours.

Bangladesch : il y a 87 740 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 2 052 décès en date du 23 juin 2020.

Drapeau BT

Bhoutan

Le Bhoutan a fermé ses frontières.

Le Bhoutan a fermé ses frontières. Les citoyens bhoutanais peuvent entrer dans le pays mais seront placés en quarantaine obligatoire. Des services essentiels comme la nourriture, les médicaments et le carburant peuvent toujours entrer dans le pays.

Bhoutan : il y a 27 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau BN

Brunei

Le Brunei a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Le Brunéi a restreint l’entrée et le transit à tous les voyageurs, à l’exception des citoyens et des résidents. Toutes les délivrances et exemptions de visa sont suspendues. Le Brunei a également introduit une interdiction de voyager à la sortie, y compris pour les résidents permanents, les travailleurs expatriés (titulaires de cartes d'identité vertes) et leurs personnes à charge. Les exceptions seront examinées par le bureau du premier ministre au cas par cas, par courriel à travelapplication@jpm.gov.bn, en donnant 14 jours? avis de l'intention de voyager et expliquant pourquoi ils doivent quitter le pays. Tous les détails sont disponibles sur le site Web du cabinet du ministre de Prime Les voyageurs d'autres pays voulant entrer à Brunéi peuvent demander une autorisation spéciale auprès du département de l'immigration de Brunéi en téléchargeant le formulaire disponible sur le site www.immigration.gov.bn. Les voyageurs ayant reçu une autorisation préalable pour entrer dans le pays, doivent se soumettre à un test de COVID-19 et en assumer les frais de 1000 BND. Les voyageurs arrivant au Brunéi doivent télécharger l'application BruHealth. Les voyageurs sans l'application peuvent être interdits d'accès à un certain nombre d'installations.

Brunei : il n’y a aucun cas actif et 3 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau KH

Cambodge

Le Cambodge a suspendu toutes les exemptions de visa, visas à l'arrivée et visas électroniques.

Le Cambodge a suspendu toutes les exemptions de visa, les visas à l'arrivée et les visas électroniques.

Tous les voyageurs entrants, à l'exception des ressortissants cambodgiens et des diplomates, doivent avoir un certificat médical officiel délivré par leur pays d'origine datant d'au plus 72 heures avant le voyage certifiant qu'ils n'ont pas été testés positifs pour COVID-19. Ils doivent également avoir une preuve de polices d'assurance avec une couverture médicale minimale de 50 000 $.

Tous les voyageurs arrivant seront soumis à un test COVID-19 dans une zone de réception et seront mis en quarantaine pendant au moins 14 jours. Si les résultats d'un ou plusieurs voyageurs sont positifs, tous les passagers du vol seront placés en quarantaine de 14 jours dans une installation désignée. Si tous les résultats des passagers d'un vol sont négatifs, ils seront autorisés à mettre en quarantaine à leur domicile et seront testés à nouveau le 13e jour de leur quarantaine.

Cambodge : il y a 10 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau CN

Chine

La Chine a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers, à l'exception des détenteurs de passeports de Hong Kong, Macao et Taïwan.

La Chine a restreint l’entrée et le transit à tous les voyageurs, à l’exception des ressortissants chinois, des détenteurs d’un passeport de Hong Kong, de Macao ou de Taïwan, ainsi qu’aux voyageurs titulaires d’un visa diplomatique, de service, de courtoisie ou C, ou de tout autre visa délivré après le 28 mars 2020. Les voyageurs arrivant à l’aéroport de Pékin (PEK) sont soumis à un test ACP et mis en quarantaine pendant 14 jours à un endroit désigné à Pékin. Les voyageurs arrivant à Shanghai Pudong (PVG) ou Shanghai Hongqiao (SHA) doivent subir un test d’amplification d’acides nucléiques (TAN) et séjourner en quarantaine pour 14 jours à domicile ou dans des lieux désignés pour l’observation médicale. Les membres d’équipage des compagnies aériennes en escale dans les aéroports ci-dessus doivent subir un test TAN à l’intérieur du terminal passagers, puis s’isoler temporairement à son hôtel avant de recevoir les résultats du test. L’équipage des compagnies aériennes arrivant dans les aéroports mentionnés plus haut sera mis en quarantaine après son dernier quart de travail et devra rester et s’isoler dans les hôtels prévus à cet effet pendant leurs périodes de repos. Les voyageurs arrivant à Guangzhou (CAN) ou Shenzen (SZX) qui vivent ou sont allés en Allemagne, Corée du Sud, Espagne, États-Unis, France, Iran, Italie ou Japon au cours des 14 derniers jours doivent subir une quarantaine de 14 jours à domicile ou dans des lieux désignés pour l’observation médicale. Tous les passagers arrivant à l’aéroport international Shenzhen Bao’an (SZX) auront un test PCR. Les voyageurs arrivant à l’aéroport international Xiamen Gaoqi (XMN) seront mis en quarantaine pour observation médicale pendant 14 jours dans des hôtels désignés, à leurs frais. Cela ne s’applique pas aux voyageurs de moins de 18 ans ou plus de 70 ans, aux femmes enceintes et aux voyageurs souffrant de maladie, qui doivent demander l’autorisation de se soumettre à une quarantaine de 14 jours à la maison. Tous les voyageurs arrivant en Chine doivent présenter un code QR généré à partir d'un « formulaire de déclaration de santé » rempli à leur arrivée. Le formulaire peut être obtenu avant le départ sur http://health.customsapp.com/

Chine : il y a 512 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 4 641 décès en date du 16 juin 2020.

Drapeau KP

Corée du Nord

La Corée du Nord a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui sont des touristes.

La Corée du Nord a restreint l’entrée à tous les touristes et les voyageurs en visite pour des raisons professionnelles doivent passer 14 jours en quarantaine à leur arrivée.

Drapeau KR

Corée du Sud

La Corée du Sud a restreint l'entrée des voyageurs en provenance de Chine et du Japon qui répondent à certains critères.

La Corée du Sud a restreint l’entrée de tous les voyageurs qui se sont rendus dans la province chinoise du Hubei au cours des 14 derniers jours. Les ressortissants chinois titulaires d’un passeport délivré dans la province du Hubei ne sont pas autorisés à entrer dans le pays. Les visas coréens délivrés par le consulat de Wuhan dans la province du Hubei sont invalidés. Les ressortissants chinois et les voyageurs en provenance de Chine doivent avoir un visa pour transiter par la Corée du Sud. Les voyageurs arrivant de Chine avec un passeport diplomatique, consulaire, officiel, de service ou spécial ou ceux ressortissant d'Albanie, Andorre, Barbade, Cité du Vatican, Corée du Sud, Dominique, États-Unis, Guyane, Irlande, Malte, Mexique, Monaco, Nicaragua, Palaos, Saint-Marin, Slovénie, Saint-Christophe-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Royaume-Uni et du Venezuela peuvent encore transiter par la Corée du Sud sans visa.

Les visas de courte durée (C-1 et C-3) émis le 5 avril ou avant sont invalidés. Les exemptions de visa pour les voyageurs ayant des passeports réguliers de 90 nationalités sont temporairement suspendus, à l'exception des équipages de compagnies aériennes et des passagers ayant une carte de voyage d'affaires APEC. Les voyageurs avec un visa sur un passeport expiré doivent présenter un « Avis de délivrance de visa » imprimé et le passeport expiré à l'immigration à l'arrivée. Les ressortissants étrangers résidant en Corée du Sud et détenant un visa de longue durée doivent demander un permis de retour dans un bureau d'immigration local ou à l'aéroport avant d'entreprendre tout voyage hors de Corée du Sud. Les voyageurs avec un permis de retour doivent également subir un examen médical 48 heures ou moins avant leur retour en Corée du Sud et obtenir un certificat médical en anglais ou en coréen prouvant leur statut négatif au COVID-19.

Les ressortissants mongols, russes ou thaïlandais sont interdits de transit en Corée du Sud s'ils arrivent ou se dirigent vers ces pays. Tous les voyageurs arrivant en Corée du Sud qui ne sont pas membres d’équipage de compagnies aériennes devront se soumettre à une quarantaine obligatoire d’une durée de 14 jours. Ils doivent également remplir les formulaires de déclaration de santé et de déclaration de quarantaine via une application en ligne. Les ressortissants et résidents de Corée du Sud doivent installer une application spéciale de quarantaine.

Les ressortissants chinois qui voyagent pour affaires dans le cadre du programme Fast Lane et les membres de leur famille sont exemptés des exigences de quarantaine ; ils doivent cependant surveiller eux-mêmes leur état de santé pendant au moins 14 jours avant le départ et doivent détenir une certification médicale d'un résultat de test COVID-19 négatif délivré dans les 72 heures avant le départ. Ils recevront un test supplémentaire à leur arrivée, après quoi ils devront rester dans un centre de quarantaine désigné pendant 1 à 2 jours jusqu'à réception du résultat. Une fois le résultat du test négatif reçu, ils seront autorisés à mettre fin à leur quarantaine. Tous les vols doivent arriver à l'aéroport international d'Incheon (ICN) entre 5 h et 20 h.

Drapeau GE

Géorgie

La Géorgie a restreint l'entrée à tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants et des résidents de la Géorgie, ou un membre de la famille immédiate.

La Géorgie a restreint l’entrée à tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants et des résidents de la Géorgie, ou un membre de leur famille immédiate. Les équipages des compagnies aériennes, les travailleurs humanitaires, les diplomates et leurs familles, les voyageurs bénéficiant du statut de réfugié en Géorgie et les voyageurs ayant le statut d’apatride peuvent toujours entrer dans le pays. Les titulaires d’un permis de séjour doivent obtenir une approbation d’embarquement avant de partir pour la Géorgie. Tous les voyageurs entrants seront soumis à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée. Les restrictions sur les vols commerciaux internationaux vers la Géorgie ont été prolongées jusqu'au 31 juillet au moins.

Géorgie : il y a 108 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 15 décès en date du 29 juin 2020.

Drapeau HK

Hong Kong

Hong Kong a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Hong Kong a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas détenteurs d'un passeport de Hong Kong, d'une carte d'identité permanente, d'un visa de travail ou d'un passeport britannique "British Nationality (Overseas)" ayant le droit de résider à Hong Kong. Les voyageurs qui n’ont séjourné qu’en Chine, à Taïwan ou à Macao au cours des 14 derniers jours peuvent entrer. Les résidents de Hong Kong détenant une carte d'identité accompagnée d'un visa ayant une permission de prolongation peuvent entrer à Hong Kong pendant la durée du séjour autorisé. L’équipage des compagnies aériennes, les représentants du gouvernement, les conjoints et les enfants mineurs des résidents de Hong Kong ainsi que le personnel approuvé par le gouvernement de la RASHK pour s’engager dans un travail anti-épidémique peuvent également entrer. Tous les voyageurs éligibles pour entrer à Hong Kong doivent présenter un formulaire de déclaration de santé au ministère de la Santé à leur arrivée et doivent subir une quarantaine obligatoire de 14 jours. Certains groupes de personnes voyageant de Chine continentale, de Taïwan et de Macao peuvent bénéficier d'une exemption des exigences de quarantaine en demandant à l'avance au Secrétaire général de l'Administration. Tous les voyageurs arrivant (y compris les passagers de transit) seront soumis à des mesures de contrôle avancées, y compris des contrôles de température. Pour plus d'informations sur les exigences et les restrictions d'entrée, visitez le site Web Hong Kong SAR Government coronavirus ». Depuis le 15 juin, les services de transit à l'aéroport international de Hong Kong ont repris et les voyageurs peuvent se rendre de leur aéroport d'origine à leur destination finale. Le transit entre les vols opérés par différentes compagnies aériennes est désormais autorisé, bien que le transit vers et depuis la Chine continentale ne soit toujours pas possible. Un certain nombre de restrictions s'appliquent toujours au transit par Hong Kong, il est donc conseillé de vérifier avec votre compagnie aérienne ou votre agent de voyage avant de voyager.

Drapeau IN

Inde

L'Inde a suspendu la plupart des vols internationaux entrant dans le pays.

L'Inde a suspendu la plupart des vols internationaux entrant dans le pays jusqu'au 15 juillet au moins. Certaines catégories de ressortissants et résidents indiens peuvent entrer dans le pays sur des vols de rapatriement organisés par le Ministère de l'aviation civile. D'autres exceptions existent pour les vols de fret aérien qui transportent des marchandises pour le commerce ou des biens et fournitures essentiels, et leurs membres d'équipage, aides, personnel de nettoyage, etc.

Le ministère indien des Affaires intérieures a publié de nouvelles directives autorisant certaines catégories d'étrangers à se rendre en Inde pour affaires. Cependant, il leur faudra d'abord obtenir un nouveau visa d'affaires ou d'emploi. Pour des informations sur les catégories et le processus à suivre, visitez le site Web du Bureau indien de l'immigration. Tous les voyageurs sont tenus de subir une quarantaine obligatoire pendant 14 jours à leur arrivée en Inde.

Inde : il y a 253 287 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 19 693 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau ID

Indonésie

L'Indonésie a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

L’Indonésie a restreint l’entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants indonésiens, titulaires de permis de séjour temporaire (ITAS) et de permis de séjour permanent (ITAP), voyageurs avec un visa délivré après le 31 mars 2020, membres d’équipage de compagnies aériennes, diplomates, travailleurs humanitaires et étrangers travaillant sur des projets nationaux stratégiques. Tous les voyageurs entrant dans le pays qui ne sont pas des ressortissants indonésiens doivent se soumettre à un examen médical à leur arrivée et seront mis en quarantaine pendant 14 jours supplémentaires. Ils doivent également présenter un certificat médical délivré dans les 7 jours avant leur arrivée indiquant un résultat de test PCR COVID-19 négatif, ou se faire tester pour le COVID-19 à l'arrivée. Le certificat doit être daté d’un maximum de 7 jours et indiquer que le passager est exempt de toute maladie respiratoire et est apte à voyager. Le certificat doit contenir les résultats des tests PCR. Ces voyageurs doivent également accepter de se soumettre à une quarantaine pour une durée de 14 jours et remplir une déclaration de conformité dès leur arrivée. De plus, tous les voyageurs en provenance de pays ayant des cas confirmés de coronavirus doivent présenter un formulaire de déclaration de santé à leur arrivée.

Indonésie : il y a 31 473 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 3 171 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau JP

Japon

Le Japon a limité l'entrée des voyageurs s'étant rendus dans divers pays dans le monde au cours des 14 derniers jours.

Le Japon a restreint l'entrée des voyageurs qui ontse sont rendus ou ont transité par les pays suivants au cours des 14 derniers jours : Afghanistan, Albanie, Algérie, Andorre, Antigua et Barbuda, Argentine, Arménie, Australie, Autriche, Azerbaïdjan, Bahamas, Bahreïn, Bangladesh, Barbade, Bélarus, Belgique, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Brunei Darussalam, Bulgarie, Cameroun, Canada, Cap-Vert, République centrafricaine, Chili, Chine, Colombie, Costa Rica, Côte d'Ivoire, Croatie, Cuba, Chypre, Tchéquie, République démocratique du Congo , Danemark, Djibouti, Dominique, République dominicaine, Équateur, Égypte, El Salvador, Guinée équatoriale, Estonie, Eswatini (Swaziland), Finlande, France, Gabon, Géorgie, Allemagne, Ghana, Grèce, Grenade, Guatemala, Guinée, Guinée- Bissau, Guyane, Haïti, Honduras, Hong Kong, Hongrie, Islande, Inde, Indonésie, Iran, Irak, Irlande, Israël, Italie, Jamaïque, Kazakhstan, Kosovo, Koweït, Kirghizistan, Lettonie, Liban, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macao , Malaisie, Maldives, Malte, Mauritanie, Maurice, Mexique, Moldavie, Monaco, Monténégro, Maroc, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Macédoine du Nord, Norvège, Oman, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, Qatar, Roumanie, Russie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Saint-Marin, Sao Tomé-et-Principe, Arabie saoudite, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Afrique du Sud, Espagne, Corée du Sud, Saint-Kitts-et-Nevis, Suède, Suisse, Taïwan, Tadjikistan, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Émirats arabes unis, Royaume-Uni, États-Unis, Uruguay, Cité du Vatican et Vietnam. Les résidents du Japon ayant le statut de «résident permanent», «conjoint ou enfant de ressortissant japonais», «conjoint ou enfant de résident permanent» ou «résident de longue durée» qui ont quitté le Japon avec une autorisation de retour avant le 2 avril 2020 peuvent encore entrer dans le pays, même s'ils ont été dans l'un des pays ci-dessus. S'ils ont reçu une autorisation de rentrée entre le 3 avril et le 28 avril 2020, ils peuvent rentrer s'ils n'ont été qu'en Afghanistan, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Azerbaïdjan, Bahamas, Bangladesh, Barbade, Biélorussie, Cap-Vert, Colombie, Djibouti , République dominicaine, El Salvador, Guinée équatoriale, Ghana, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Honduras, Inde, Kazakhstan, Koweït, Kirghizistan, Mexique, Maldives, Oman, Pakistan, Pérou, Qatar, Russie, Sao Tomé et Principe, Arabie saoudite Arabie, Afrique du Sud, Saint-Kitts-et-Nevis, Tadjikistan, Émirats arabes unis, Ukraine ou Uruguay. Si l'autorisation de rentrée a été accordée entre le 29 avril et le 15 mai 2020, ils peuvent rentrer au Japon s'ils n'ont été qu'en Afghanistan, Argentine, Azerbaïdjan, Bahamas, Bangladesh, Cap-Vert, Colombie, Salvador, Guinée équatoriale, Gabon, Afrique du Sud, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Honduras, Inde, Kazakhstan, Kirghizistan, Mexique, Maldives, Pakistan, Sao Tomé-et-Principe, Tadjikistan ou Uruguay. Si l'autorisation de rentrée a été accordée entre le 16 mai et le 26 mai 2020, ils peuvent rentrer au Japon s'ils n'ont été qu'en Afghanistan, Argentine, Bangladesh, Salvador, Ghana, Guinée, Inde, Kirghizistan, Pakistan, Afrique du Sud ou Tadjikistan. Les ressortissants chinois titulaires d’un passeport délivré dans la province du Hubei ou la province du Zhejiang ne peuvent entrer dans le pays que s’ils peuvent prouver qu’ils ne se sont pas rendus dans ces provinces au cours des 14 derniers jours. Le Japon a également restreint l’entrée des voyageurs qui se sont rendus en Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, France, Islande, Iran, Irlande, Italie, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Portugal, San Marino, Slovénie, Suède, Suisse ou Vatican au cours des 14 derniers jours.

Les voyageurs et personnel d'équipage aérien s'étant rendus dans un des pays mentionnés doivent subir une quarantaine obligatoire pour une période de 14 jours. Les voyageurs qui étaient à bord du bateau de croisière Westerdam ne peuvent entrer dans le pays que s’ils sont ressortissants du Japon. Les ressortissants du Japon, leurs conjoints et leurs enfants qui peuvent présenter une preuve, les voyageurs titulaires d'un permis de séjour permanent spécial avec un permis de rentrée délivré par un officier d'immigration régional et le personnel militaire américain peuvent toujours entrer dans le pays. Des règles spéciales s’appliquent aux membres d’équipage de compagnies aériennes entrant au Japon. Les membres d’équipage doivent fournir des déclarations de quarantaine et de plan de séjour au Japon. Les équipages doivent se conformer aux instructions fournies dans le document de quarantaine « Notice: For Crews boarding vehicles from areas subject to strengthened quarantine ». Les compagnies aériennes doivent organiser des véhicules affrétés (pas de transports publics) pour transporter les équipages entre l’aéroport et leur hôtel. Elles doivent également s’assurer que les équipages respectent les autres règles pendant leur séjour au Japon. Les exemptions de visa pour les ressortissants d’Andorre, Allemagne, Argentine, Autriche, Bahamas, Barbade, Belgique, Brunei, Bulgarie, Chypre, Cité du Vatican, Corée du Sud, Costa Rica, Danemark, El Salvador, Émirats arabes unis, Estonie, Finlande, France, Espagne, États-Unis, Grèce, Guatemala, Honduras, Hong Kong, Hongrie, Indonésie, Iran, Irlande, Islande, Israël, Italie, Lesotho, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macau, Malaisie, Malte, Mexique, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Pologne, Portugal, République dominicaine, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suriname, Suède, Suisse, Thaïlande, Tunisie  et Uruguay sont suspendues. L’exemption de visa pour les ressortissants d'Azerbaïdjan, Bangladesh, Cambodge, Colombie, Géorgie, îles Salomon, Inde, Kazakhstan, Laos, Mongolie, Myanmar, Nauru, Oman, Ouzbékistan, Pakistan, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Qatar, Turkménistan, Ukraine et du Vietnam munis d’un passeport diplomatique ou officiel est suspendue. Les visas délivrés au plus tard le 8 mars 2020 par les ambassades, les consulats généraux et le consulat du Japon en Chine, à Hong Kong ou en Corée du Sud sont annulés. Les visas délivrés avant le 20 mars 2020 par les ambassades, consulats généraux et consulat du Japon dans les pays suivants sont invalidés : Andorre, Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Cité du Vatican, Croatie, Danemark, Égypte, Estonie, Finlande, France, Espagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Slovaquie, Suède, Suisse.

Japon : il y a 1 821 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 977 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau KZ

Kazakhstan

Les vols entrant au Kazakhstan depuis la Chine, la Géorgie, le Japon, la Corée du Sud, la Thaïlande et la Turquie ont repris, mais seules certaines catégories de voyageurs seront autorisées à se déplacer sur ces vols.

Le Kazakhstan a restreint l'entrée de la plupart des ressortissants étrangers et suspendu la plupart des vols à l'exception des vols d'État, des vols de convoyage, des vols sanitaires et des atterrissages techniques à des fins de ravitaillement. À compter du 20 juin, le Kazakhstan a rouvert les vols en provenance de Chine, de Géorgie, du Japon, de Corée du Sud, de Thaïlande et de Turquie ; cependant, seules certaines catégories de personnes seront autorisées à se déplacer sur ces vols. Il s'agit notamment des diplomates, des membres de la famille directe de citoyens kazakhs, des titulaires de permis de résidence et de certains employés d'entreprises désignées dans des secteurs critiques. Les voyageurs arrivant sur des vols en provenance de Chine, de Corée du Sud, du Japon, de Géorgie et de Thaïlande verront leur température prise et devront remplir un questionnaire. Ceux qui arrivent sur des vols en provenance de Turquie verront leur température prise, devront remplir un questionnaire et devront fournir une preuve de leur statut négatif au COVID-19 via un test PCR daté au plus tard de cinq jours avant leur arrivée au Kazakhstan. Ceux qui n'ont pas de résultats de test PCR seront testés au Kazakhstan et dans leur résidence dans les 48 heures suivant leur arrivée.

Les voyageurs arrivant sur des vols en provenance d'autres pays verront leur température prise, devront remplir un questionnaire et devront fournir une preuve de leur statut négatif au COVID-19 via un test PCR daté au plus tard de cinq jours avant leur arrivée au Kazakhstan. Ceux qui n'ont pas de résultats de test seront détenus jusqu'à deux jours dans une installation de quarantaine dans la ville de leur arrivée et testés pour le COVID-19.

Kazakhstan : il y a 32 526 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 188 décès en date du 22 juin 2020.

Drapeau KG

Kirghizistan

Le Kirghizistan a restreint l'entrée de tous les non-ressortissants du Kirghizistan, y compris les résidents permanents, et a suspendu temporairement l'entrée sans visa pour les voyageurs de la plupart des pays.

Le Kirghizistan a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers et suspendu temporairement l'entrée sans visa pour les voyageurs de la plupart des pays. Les ressortissants étrangers sont interdits d'entrée dans le pays, y compris les titulaires de résidence permanente. Les ressortissants étrangers dont un membre de la famille proche est un ressortissant kirghize (conjoint, parent, enfant) seront autorisés à entrer avec un document prouvant la relation. Les ressortissants étrangers qui sont des travailleurs spécialisés avec un visa W1 et W2 peuvent désormais également entrer au Kirghizistan, bien que les membres de leur famille puissent ne pas être éligibles. Pour toute question sur les exigences d'entrée ou de sortie, vous devez contacter les autorités kirghizes compétentes au +996 312 881 618. Toute personne entrant au Kirghizistan sera soumise à une quarantaine obligatoire de 3 jours dans les installations de l'état. Les voyageurs qui ne présentent aucun symptôme pourront ensuite être autorisés à poursuivre la quarantaine à domicile pendant 14 jours.

Kirghizistan : il y a 4 487 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 88 décès en date du 25 juin 2020.

Drapeau LA

Laos

Le Laos a prolongé ses restrictions de voyage jusqu'au 31 juillet au moins.

Le Laos a suspendu tous les vols jusqu'au 31 juillet au moins. Les vols d'évacuation sanitaire, humanitaires, de secours, diplomatiques et de rapatriement avec un permis d'entrée obtenu auprès du ministère des Affaires étrangères du Laos peuvent toujours entrer dans le pays. Les arrêts techniques où les passagers et l'équipage ne débarquent pas sont également autorisés. Toutes les personnes entrantes doivent produire un test PCR négatif effectué 72 heures maximum avant leur départ. Elles doivent également remplir une formulaire de déclaration de santé à leur arrivée, seront soumises à des examens médicaux et à une quarantaine de 14 jours à leurs propres frais.

Laos : il n’y a aucun cas actif et 0 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau MO

Macao

Macao a restreint l'entrée de tous les non-résidents de Macao, à l'exception de Hong Kong, Taïwan et la Chine continentale.

Macao a restreint l'entrée de tous les non-résidents de Macao, à l'exception de Hong Kong, Taïwan et la Chine continentale. Les services de transit sont suspendus à l'aéroport international de Macao. Les résidents de Hong Kong, Taïwan ou la Chine continentale qui ont voyagé à l'étranger dans les 14 jours précédant leur arrivée seront également refusés. S'ils se sont rendus à Hong Kong ou à Taïwan dans les 14 jours précédant leur entrée, ils seront soumis à une surveillance médicale de 14 jours dans un centre désigné. Tous les voyageurs, y compris les résidents de Macao, doivent obtenir un certificat confirmant qu'ils ont subi un test négatif de détection du coronavirus au cours des 7 derniers jours avant d'être autorisés à embarquer sur leur vol. Tous les passagers aériens devront également faire vérifier leur température avant d'embarquer sur leur vol. et sera refusé l'embarquement s'ils ont de la fièvre.

Macao : il y a 1 cas actif de COVID-19 diagnostiqué et 0 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau MY

Malaisie

La Malaisie a limité l'entrée aux citoyens malaisiens, aux résidents et aux membres de leur famille.

La Malaisie a restreint l'entrée à tous les voyageurs jusqu'au 30 août au moins, à l'exception des citoyens, des résidents permanents avec une carte MyPR, des diplomates, des employés d'ambassade et des conjoints ou enfants de ressortissants malaisiens, qui doivent avoir une étiquette autocollante de visa dans le passeport indiquant spécifiquement ce statut. Les voyageurs titulaires d'un permis Malaysia My Second Home (MM2H) et les étudiants titulaires d'une carte d'étudiant d'un établissement malaisien peuvent également entrer dans le pays. Ils doivent avoir un résultat de test COVID-19 négatif délivré 3 jours ou moins avant leur arrivée en Malaisie.

Tous les voyageurs entrants doivent s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée. Les voyageurs devront télécharger l'application MySejahtera et se verront remettre un bracelet pour identification et surveillance par les autorités pendant leur période d'auto-quarantaine. Les voyageurs ne peuvent pas passer de vols internationaux à des vols intérieurs, sauf pour les ressortissants malaisiens qui voyagent à Sabah ou Sarawak. Les étrangers ne peuvent pas entrer à Sabah sans autorisation préalable, qui doit être demandée à l'avance au secrétaire d'État de Sabah (Setiausaha Kerajaan Negeri Sabah) à l'adresse crise@sabah.gov.my. Les étrangers titulaires d'un visa ou d'un permis de travail en cours de validité qui sont entrés en Malaisie AVANT le début de l'ordre de contrôle des mouvements le 16 mars peuvent entrer au Sarawak sans quarantaine, mais doivent demander une autorisation préalable au Comité de gestion des catastrophes de l'État du Sarawak (SDMC). Les étrangers titulaires d'un visa ou d'un permis de travail en cours de validité et qui sont entrés en Malaisie pendant l'ordre de contrôle des mouvements seront soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours dans un établissement gouvernemental à leurs frais, et doivent d'abord demander une autorisation préalable au SDMC. Les membres d'équipage aérien doivent présenter un formulaire de déclaration de santé à leur arrivée, seront soumis à une quarantaine jusqu'à leur prochain vol et doivent installer l'application MySejahtera.

Malaisie : il y a 77 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 121 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau MV

Maldives

Les Maldives commencent à assouplir les restrictions de voyage et accepteront les voyageurs de tourisme à partir du 15 juillet.

Les Maldives commencent à assouplir les restrictions de voyage ; cependant les visas à l'arrivée restent suspendus jusqu'au 15 juillet au moins. Toute personne entrant aux Maldives à des fins autres que touristiques sera soumise à une quarantaine de 14 jours à son arrivée. Une « carte de déclaration de santé » et une « carte d'arrivée d'immigration » doivent être présentées à l'arrivée. Les voyageurs seront soumis à un examen médical. À partir du 15 juillet, les visas à l'arrivée reprendront. Les voyageurs entrant aux Maldives en tant que touristes doivent avoir une confirmation de réservation d'hôtel pour la totalité du séjour dans un établissement touristique enregistré et subiront un examen médical.

Maldives : il y a 408 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 11 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau MN

Mongolie

La Mongolie a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

La Mongolie a restreint l’entrée à tous les voyageurs, à l’exception des citoyens ou des résidents qui sont des membres directs de la famille d’un citoyen, qui devront se mettre en quarantaine pendant 21 jours dans un établissement désigné à leur arrivée, puis pendant 14 jours à leur domicile. Le personnel accrédité de missions diplomatiques et de bureaux d’organisations internationales en Mongolie, ainsi que les membres de leur famille directe, peuvent encore entrer dans le pays. Ils devront se soumettre à une première période de quarantaine de 21 jours dans un établissement qui leur sera désigné à leur arrivée, suivie d’une seconde période de quarantaine de 14 jours dans leur domicile. Les transporteurs de fret international et le personnel ferroviaire venant de Mongolie, Russie et Chine peuvent également entrer dans le pays.

Mongolie : il y a 32 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau MM

Myanmar

Le Myanmar a suspendu tous les vols entrants au moins jusqu'au 31 juillet.

Le Myanmar a suspendu tous les vols internationaux entrants au moins jusqu’au 31 juillet 2020, à l’exception des vols de secours, des vols d’évacuation médicale et des vols approuvés par le Département de l’aviation civile. Les ressortissants chinois sans visa ne peuvent pas entrer dans le pays. Les nouvelles demandes de visas de tourisme sont pour l'instant suspendues.

Myanmar : il y a 66 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 6 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau NP

Népal

Le Népal a suspendu tous les vols internationaux au moins jusqu'au 5 juillet.

Le Népal a suspendu tous les vols internationaux au moins jusqu'au 5 juillet. Les vols d’évacuation, de sauvetage et d’urgence ainsi que les vols avec une autorisation spéciale de la Civil Aviation Authority peuvent entrer dans le pays.

Népal : il y a 9 203 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 34 décès en date du 17 juin 2020.

Drapeau UZ

Ouzbékistan

L'Ouzbékistan a repris les vols internationaux pour certaines catégories de voyageurs en provenance de pays dont la situation épidémiologique est jugée stable.

L'Ouzbékistan a repris les vols internationaux pour certaines catégories de voyageurs en provenance de pays dont la situation épidémiologique est jugée stable. La liste complète des pays comprend l'UE, le Japon, la Corée du Sud, la Chine, Israël, la Malaisie, la Thaïlande, Singapour, les Émirats arabes unis, la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan, la Russie et les pays de la CEI (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizistan, Moldavie, Russie et Tadjikistan).

Les voyageurs qui ont passé au moins 14 jours avant de voyager dans les pays énumérés ci-dessus peuvent entrer/sortir d'Ouzbékistan s'ils sont: Des employés d'ambassades et de consulats et membres de leur famille, du personnel d'entreprises étrangères et d'autres organisations travaillant en Ouzbékistan dans le cadre de projets d'investissement, des personnes voyageant pour des soins médicaux, des personnes ayant des proches parents ou des parents gravement malades à l'étranger, des personnes transitant par l'Ouzbékistan à la demande des ambassades et consulats de pays étrangers, des citoyens étrangers résidant en Ouzbékistan, des apatrides ou des citoyens de l'Ouzbékistan enregistrés dans d'autres pays.

Les règles de quarantaine s'appliquent différemment selon le pays d'arrivée du voyageur:

Japon, Corée du Sud, Chine et Israël: aucune quarantaine requise. Union européenne, Malaisie, Thaïlande et Singapour : auto-quarantaine de 14 jours à domicile. Émirats arabes unis, Turquie, Iran, Afghanistan, Russie et pays de la CEI (Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Kazakhstan, Kirghizistan, Moldavie, Russie, Tadjikistan) : quarantaine gouvernementale.

Tous les voyageurs entrant en Ouzbékistan doivent porter des masques en public à tout moment.

Ouzbékistan : il y a 3 402 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 34 décès en date du 17 juin 2020.

Drapeau PK

Pakistan

Le Pakistan a ouvert ses aéroports aux vols internationaux, à l'exception de Gwadar et Turbat.

Le Pakistan a ouvert ses aéroports aux vols internationaux, à l'exception de Gwadar (GWD) et Turbat (TUK). Les voyageurs devront remplir une déclaration de santé, seront soumis à un contrôle de température à leur arrivée et seront mis en quarantaine soit dans un établissement gratuit organisé par le gouvernement du Pakistan, soit dans un établissement que le passager paiera. Les compagnies aériennes se chargent d'enregistrer les préférences des passagers quant au type d'hébergement souhaité. Les voyageurs seront testés pour le COVID-19 et resteront en quarantaine gouvernementale ou devront s'auto-isoler en fonction des résultats du test.

Pakistan : il y a 95 407 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 4 762 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau PH

Philippines

Les Philippines ont restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants des Philippines, leurs conjoints ou leurs enfants.

Les Philippines ont restreint l’entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants philippins, de leur conjoint et de leurs enfants. Tous les voyageurs arrivant et l’équipage de la compagnie aérienne doivent présenter un formulaire d’enquête de cas à l’arrivée. Ils seront testés pour le coronavirus (COVID-19) et placés en quarantaine en attendant les résultats du test.

Philippines : il y a 31 015 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 297 décès en date du 22 juin 2020.

Drapeau SG

Singapour

Singapour a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers sauf ceux ayant l'approbation préalable du gouvernement.

Singapour a restreint l’entrée et le transit de tous les visiteurs à court terme qui ne sont pas des résidents de Singapour, ce qui inclut les citoyens et les résidents permanents de Singapour ou les détenteurs de permis de longue durée (comprenant les titulaires de permis de travail, permis d’études, permis de personne à charge et permis de séjour de longue durée). Les voyageurs entrant à Singapour seront testés pour le COVID-19 à leurs propres frais et doivent également s'isoler pendant 14 jours dans un établissement dédié à la Stay-Home-Notice (SHN) pour une somme de 2000 $, qu'ils doivent payer eux-même. Pendant la quarantaine, les voyageurs ne seront pas autorisés à quitter leur chambre et il est possible qu'il soit interdit de fumer dans les installations. La période de 14 jours ne peut être réduite, même si les voyageurs souhaitent quitter Singapour. À partir du 17 juin, les voyageurs entrant à Singapour qui ont passé les 14 derniers jours consécutifs en Allemagne, en Australie, au Brunei, à Hong Kong, au Japon, à Macao, en Chine, en Nouvelle-Zélande, en Corée du Sud, à Taïwan ou au Vietnam seront testés à leurs propres frais mais pourront s'auto-isoler dans le lieu de leur choix. Les titulaires d’une autorisation de visite de longue durée et d’une approbation de principe de la carte de visite de longue durée délivrée par l’ICA ont également besoin d’une lettre d’entrée approuvée (ALE) de l’ICA. Les détenteurs d’un permis étudiant et les détenteurs d’une approbation de principe du laissez-passer étudiant ont également besoin d’un ALE du ministère de l’Éducation (MEO). Les détenteurs de cartes de travail ne sont autorisés à entrer à Singapour qu’avec l’approbation préalable du ministère de la Main-d’œuvre (MOM). Ils sont tenus de présenter la lettre d’approbation du MOM au personnel de la compagnie aérienne lors de l’enregistrement et avant l’embarquement, ainsi qu’aux agents de l’ICA au point de contrôle de l’immigration à leur arrivée à Singapour. Les visiteurs de courte durée titulaires d’un ALE de l’ICA, du Ministère du commerce et de l’industrie (MTI), du Ministère des affaires étrangères (MFA) ou du Ministère de la santé peuvent toujours entrer dans le pays. Cependant, ils peuvent encore faire l’objet d’un examen de santé à leur arrivée. Avoir un ALE ne garantit pas un Visit Pass pour entrer à Singapour. Les visiteurs potentiels à court terme souhaitant entrer à Singapour peuvent demander l'approbation préalable de la Singapore Immigration and Checkpoint Authority. Le formulaire de demande se trouve ici. Tous les voyageurs entrant à Singapour, y compris les citoyens de Singapour, les résidents permanents et les détenteurs d’un laissez-passer à long terme (LTP) doivent soumettre une déclaration de santé via le service en ligne SG Arrival Card (SGAC), à l’adresse https://eservices.ica.gov.sg/sgarrivalcard ou l’application mobile. Les compagnies aériennes sont priées d’informer les passagers lors de l’enregistrement et avant l’embarquement, ainsi qu’en vol, de soumettre leur déclaration de santé via le SGAC e-Service avant leur arrivée à Singapour. Le formulaire d’embarquement / débarquement papier a été supprimé et n’est plus distribué par les compagnies aériennes opérant à Singapour.

Singapour : il y a 4 333 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 26 décès en date du 29 juin 2020.

Drapeau LK

Sri Lanka

Le Sri Lanka a fermé ses aéroports.

Le Sri Lanka a fermé tous les aéroports. L’aéroport international de Bandaranaike (CMB) accepte toujours certaines catégories spéciales de vols, notamment les vols de détournement d’urgence, les vols d’aide humanitaire, les opérations de fret et les atterrissages techniques. Tous les voyageurs entrants doivent soumettre des formulaires de déclaration de santé remplis aux inspecteurs de la santé publique ou autres agents autorisés. Le temps de transit maximum autorisé à l’aéroport CMB est de 12 heures. Les passagers doivent avoir une correspondance confirmée. L’équipage des compagnies aériennes doit se mettre en quarantaine à l’endroit mentionné dans le formulaire de déclaration de santé et prendre ses repas dans la chambre jusqu’au prochain vol. Les visas et les ETA délivrés par le Sri Lanka ont été annulés.

Sri Lanka : il y a 162 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 11 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau TJ

Tadjikistan

Le Tadjikistan a suspendu tous les vols à l'exception des vols humanitaires, d'évacuation médicale et de rapatriement jusqu'au 15 juillet au moins.

Le Tadjikistan a suspendu tous les vols à l'exception des vols humanitaires, d'évacuation médicale et de rapatriement jusqu'au 15 juillet au moins. Les voyageurs entrants doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée. Les membres d'équipage doivent se mettre en quarantaine jusqu'à leur prochain vol.

Tadjikistan : il y a 1 302 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 53 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau TW

Taïwan

Taïwan a rouvert ses frontières aux étrangers détenteurs d'un permis d'entrée spécial, qui soit être demandé avant le départ.

Taïwan a commencé à rouvrir ses frontières aux ressortissants étrangers, à condition qu'ils voyagent pour des raisons autres que le tourisme ou la visite à des amis. Toutes les exemptions de visa ont été suspendues, les voyageurs doivent donc demander un permis d'entrée spécial auprès d'un bureau de représentation de Taïwan à l'étranger avant de voyager. Les voyageurs qui détiennent déjà un certificat de résident étranger (ARC) ou un certificat de résident permanent étranger (APRC) n'ont pas besoin de visa pour entrer à Taïwan. À l'entrée, Taïwan exige que tous les ressortissants étrangers présentent un certificat en langue anglaise d'un test COVID-19 négatif effectué dans les trois jours avant l'embarquement à destination de Taïwan, et qu'ils subissent une période de quarantaine à domicile de 14 jours. Pendant la période de quarantaine, l'individu doit rester chez lui (ou à l'endroit désigné) et ne peut pas utiliser les transports en commun ou quitter Taïwan. Les voyageurs d'affaires à court terme peuvent demander une période de quarantaine à domicile raccourcie. Les visiteurs suivants peuvent être exemptés du test COVID-19 négatif : le personnel diplomatique ou officiel, les travailleurs migrants, les étudiants, ceux qui viennent à Taïwan pour des situations d'urgence et les membres d'équipage sur les navires arrivant à Taïwan.

Les passagers étrangers, y compris les personnes de Hong Kong et de Macao, sont désormais autorisés à transiter par l'aéroport international de Taoyuan. Les titulaires de passeports de la République populaire de Chine (RPC) ne seront pas autorisés à transiter à Taïwan. Ceux qui transitent devront embarquer sur des vols de correspondance de la même compagnie aérienne sur laquelle ils sont arrivés. Les transits doivent durer moins de 8 heures. Les passagers en transit qui doivent attendre plus d'une heure resteront séparés des autres passagers et resteront dans une zone séparée.

Drapeau TH

Thaïlande

La Thaïlande a suspendu tous les vols entrants.

La Thaïlande a suspendu tous les vols vers le pays et restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers à l'exception des résidents permanents, des parents, des époux et des enfants de ressortissants et résidents thaïlandais, des étudiants, des membres d’équipage avec un vol de retour prévu, et de ceux qui ont un permis de travail, et ce jusqu'au 31 juillet au moins. Les atterrissages d’urgence, les vols d’aide humanitaire, les vols médicaux ou de secours, les vols de rapatriement et de fret, les avions d’État ou militaires et les atterrissages techniques sans débarquement peuvent entrer dans le pays. Tous les voyageurs entrants doivent présenter un certificat d'entrée et un formulaire de déclaration rempli, émis par l'ambassade royale de Thaïlande ou le consulat général de Thaïlande et délivrés dans leur pays de départ ; un certificat médical d'aptitude à prendre l'avion (délivré au plus tard 72 heures avant le voyage) ; et une preuve d'assurance maladie couvrant toutes les dépenses médicales jusqu'à 100 000 USD minimum en Thaïlande. À leur entrée en Thaïlande, tous les voyageurs seront soumis à une quarantaine de 14 jours dans un établissement désigné par le gouvernement thaïlandais, et ce à leurs propres frais. La validité de tous les visas temporaires a été prolongée jusqu'au 31 juillet 2020.

Thaïlande : il y a 61 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 58 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau TL

Timor-Leste

Le Timor-Leste a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants et des résidents du Timor-Leste.

Le Timor-Leste a restreint l'entrée de tous les voyageurs, à l'exception des ressortissants et des résidents du Timor-Leste, des passagers nés au Timor-Leste, des représentants légaux des mineurs timorais, et des travailleurs des plates-formes pétrolières. Tous les voyageurs arrivant dans le pays sont soumis à l'isolement pendant 14 jours.

Timor-Leste : il n’y a aucun cas actif et 0 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau TM

Turkménistan

Le Turkménistan a suspendu tous les vols à destination du pays.

Le Turkménistan a suspendu tous les vols vers le pays au moins jusqu’au 20 juin 2020. Les vols de rapatriement des ressortissants et résidents du Turkménistan peuvent entrer dans le pays. Les voyageurs sont tenus d’avoir un certificat de santé d’une organisation de santé de leur pays, délivré moins de 72 heures avant leur départ, et prouvant qu’ils ne sont pas atteints du coronavirus (COVID-19). Ils seront soumis à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée sur le territoire.

Drapeau VN

Vietnam

Le Vietnam a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Le Vietnam a restreint toute entrée aux voyageurs, à l’exception des citoyens, des diplomates et des travailleurs hautement qualifiés, des experts, des chefs d’entreprise et autres préalablement approuvés par le Comité directeur national sur la prévention et le contrôle du COVID-19. Ceux qui voyagent à des fins officielles seront soumis à un examen médical à la frontière avant d’entrer au Vietnam. Tous les voyageurs sont soumis à une quarantaine de 14 jours et doivent remplir un formulaire de quarantaine avant l’arrivée.

Vietnam : il y a 15 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 10 juin 2020.

Océanie

Drapeau AU

Australie

L'Australie a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers, à l'exception des ressortissants néo-zélandais qui résident en Australie et des ressortissants d'autres pays d'Océanie en transit vers leur pays d'origine.

L'Australie a restreint l'entrée de tous les voyageurs, à l'exception des ressortissants australiens, des résidents permanents et des membres de leur famille immédiate, des ressortissants néo-zélandais résidant en Australie, des diplomates accrédités en Australie et résidant en Australie et des membres de leur famille immédiate, et du personnel de bord. Tous les voyageurs sont tenus de se mettre en quarantaine pendant 14 jours au premier point d'entrée. Les équipages de compagnies aériennes sont sujets à l'auto-isolement jusqu'à leur prochain vol prévu. Les ressortissants étrangers peuvent transiter par l'Australie si leur vol de correspondance est dans les 72 heures suivant le vol d'arrivée. Ils doivent avoir un visa de transit ou être ressortissants d'un pays exempté de visa.

Les passagers en transit n'ont pas besoin de demander une exemption des restrictions de voyage s'ils ont réservé un vol de correspondance du même aéroport dans les huit heures et qu'ils ne quitteront pas l'aéroport. Les voyageurs qui prévoient de quitter l'aéroport avant d'embarquer sur leur vol de correspondance ou qui resteront à l'aéroport pendant plus de huit heures doivent demander une exemption de voyage ici et seront soumis à la quarantaine jusqu'à leur vol de départ. Les voyageurs de Nouvelle-Zélande et des îles du Pacifique peuvent ne pas avoir besoin d'une exemption de voyage. De plus amples informations sur le transit en Australie sont disponibles ici.

Australie : il y a 1 057 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 106 décès en date du 26 juin 2020.

Drapeau FJ

Fidji

Les Fidji ont restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Les Fidji ont restreint l’entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants des Fidji, et ils doivent être mis en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée.

Fidji : il y a 1 cas actif de COVID-19 diagnostiqué et 0 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau GU

Guam

Guam a restreint l'entrée de tous les voyageurs non ressortissants ou résidents de Guam s'étant rendus dans un pays avec des cas confirmés de COVID-19 pendant plus d'une semaine et qui n'ont pas été officiellement déclarés en bonne santé.

Guam a restreint l'entrée de tous les voyageurs non ressortissants ou résidents de Guam s'étant rendus dans un pays avec des cas confirmés de COVID-19 pendant plus d'une semaine et ne détenant pas de document certifié par le DPHSS (Département de la santé et des services sociaux de Guam) confirmant qu’ils ne sont pas infectés avec COVID-19. La date du test ne doit pas être supérieure à 72 heures avant la date d’arrivée. Les voyageurs qui entrent à Guam sans documentation appropriée seront mis en quarantaine. Les résidents de Guam peuvent toujours entrer dans le pays.

Guam : il y a 275 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 5 décès en date du 24 juin 2020.

Drapeau CK

Iles Cook

Les îles Cook ont restreint l'entrée de tous les voyageurs à part les ressortissants des îles Cook et les détenteurs de permis.

Les îles Cook ont restreint l'entrée de tous les voyageurs à part les ressortissants des îles Cook et les détenteurs de permis qui sont présents en Nouvelle-Zélande depuis au moins 30 jours et dont le but principal du voyage est de rentrer chez eux, ou de commencer ou reprendre un emploi.

Drapeau SB

Iles Salomon

Les Îles Salomon ont restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Les Îles Salomon ont restreint l’entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des résidents et des ressortissants des Îles Salomon, ou des voyageurs avec une autorisation écrite préalable délivrée par le Premier Ministre. Les voyageurs entrants qui ont séjourné dans des pays où des cas confirmés de coronavirus (COVID-19) seront mis en quarantaine pendant une période de 14 jours à leur arrivée. Une carte de déclaration de santé publique du voyageur dûment remplie doit être présentée à l’arrivée et les voyageurs devront indiquer tous les détails de leur lieu de séjour, leur itinéraire de voyage et leurs coordonnées personnelles actuelles.

Drapeau KI

Kiribati

Kiribati a fermé ses aéroports.

Tarawa (TRW) est fermé jusqu’au 30 avril 2020 au moins.

Drapeau FM

Micronésie

Les États fédérés de Micronésie n'ont pas restreint l'entrée sur leur territoire, mais des restrictions sont en place pour les États de Pohnpei et de Chuuk.

Les États fédérés de Micronésie n’ont pas restreint l’entrée dans le pays, mais des restrictions sont en place pour les États de Pohnpei et Chuuk. Les voyageurs ne sont pas autorisés à entrer dans l’État de Pohnpei. Les résidents de Pohnpei et le personnel médical et technique peuvent toujours entrer dans l’État, mais seront tenus de présenter un certificat médical et de subir une quarantaine pendant 14 jours. Les voyageurs souhaitant entrer dans l’État de Chuuk ne peuvent entrer qu’après une mise en quarantaine de 14 jours dans un pays indemne de COVID-19 avant le départ. Ils seront également mis en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée en Micronésie. Tous les voyageurs et membres d’équipage doivent passer un examen médical à leur arrivée en Micronésie.

Drapeau NZ

Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers, à l'exception des ressortissants australiens résidant en Nouvelle-Zélande et des ressortissants des Samoa et de Tonga voyageant pour des raisons essentielles.

La Nouvelle-Zélande a restreint l'entrée à tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants néo-zélandais (Îles Cook, Niue, Tokelau) ou des résidents permanents, à quelques exceptions près. Les personnes suivantes doivent demander l'approbation d'Immigration New Zealand (INZ) en utilisant le processus d'exceptions limitées : - Partenaires, enfants à charge (âgés de 24 ans et moins) et tuteurs légaux de citoyens et résidents néo-zélandais. - Citoyens australiens et résidents permanents qui vivent normalement en Nouvelle-Zélande - Agents de santé essentiels - Autres travailleurs essentiels expressément agréés par le gouvernement néo-zélandais (voir ici pour des détails spécifiques) - Citoyens samoans et tongans effectuent des voyages essentiels - Partenaires basés en Nouvelle-Zélande et enfants à charge (âgés de 19 ans et moins) d'un titulaire de visa de travail ou d'étudiant se trouvant en Nouvelle-Zélande - Voyage humanitaire critique - Équipage maritime Tous les voyageurs ci-dessus seront soumis à l'isolement obligatoire dans un établissement gouvernemental pendant 14 jours à leur arrivée, sauf s'ils sont des membres d'équipage des compagnies aériennes ou des personnes en transit. Les voyageurs ne peuvent transiter par la Nouvelle-Zélande que s'ils sont des ressortissants ou des résidents australiens en route vers l'Australie, ou s'ils ont l'approbation du gouvernement. À partir du 19 juin, le transit sera ouvert à tous les habitants et titulaires d'un permis des îles Cook qui sont présents en Nouvelle-Zélande depuis au moins 30 jours et dont le but principal du voyage est de rentrer chez eux, ou de commencer ou reprendre un emploi.

Nouvelle-Zélande : il y a 22 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 22 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau PW

Palaos

Palau a restreint l'entrée des voyageurs qui ont transité ou se sont rendus en Chine, à Hong Kong ou à Macao au cours des 14 derniers jours.

Les Palaos ont restreint l’entrée des voyageurs qui ont transité par la Chine, Hong Kong ou Macao ou s’y sont rendus au cours des 14 derniers jours.

Drapeau PG

Papouasie-Nouvelle-Guinée

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des soignants, des équipages d'avion, du personnel militaire ou des personnes bénéficiant d'une exemption écrite spéciale du contrôleur d'urgence.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception du personnel de santé, des équipages de vols, du personnel militaire ou de ceux bénéficiant d'une dérogation écrite spéciale du contrôleur d'urgence. Les visiteurs internationaux doivent demander une exemption, incluant les raisons de leur visite, à l'adresse covid19-admin.logistics@police.gov.pg. Toute personne arrivant doit avoir subi un test de COVID-19 dans un délai de 14 jours maximum avant sa date d'arrivée pour être autorisée à embarquer sur un vol. À l'arrivée, les voyageurs doivent s'isoler dans un hôtel approuvé par le gouvernement pendant 14 jours. Les voyageurs devront présenter une preuve de leur réservation d'hôtel et de l'exemption approuvée pour pouvoir acheter un billet d'avion. Le seul aéroport qui accepte les arrivées internationales est Port Moresby (POM). Les voyageurs résidant en Papouasie-Nouvelle-Guinée doivent partir de Brisbane (BNS), Cairns (CNS) ou Singapour (SIN).

Papouasie-Nouvelle-Guinée : il y a 3 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 24 juin 2020.

Drapeau PF

Polynésie française

La Polynésie française a restreint l'entrée de tous les non-résidents jusqu'en juillet 15.

La Polynésie française a restreint l’entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas résidents. Tous les voyageurs entrant doivent avoir un certificat de voyage international pour entrer et transiter en Polynésie française, qui doit être obtenu avant le départ via les bureaux consulaires français à l’étranger ou en ligne sur https://www.interieur.gouv.fr. Les vols réguliers entre la France métropolitaine et ses territoires d'outre-mer ont repris, mais peuvent se faire selon des horaires réduits. Les voyageurs qui quittent la France continentale ont besoin d'un certificat de voyage international, disponible sur le site Web Ministry of Interior Website. Les voyageurs entrant en Polynésie française sont soumis à une quarantaine à leur arrivée. À partir du 15 juillet, les mesures de quarantaine seront levées et les frontières de la Polynésie française rouvriront vers le tourisme international en provenance de tous les pays. Tous les voyageurs se rendant en Polynésie française doivent avoir un test PCR négatif pour le COVID-19 émis dans les 72 heures suivant leur vol. Ils devront également remplir un "formulaire d'entrée sanitaire" numérique. Les visiteurs doivent avoir une assurance voyage couvrant tous les frais médicaux potentiels de COVID-19, ou assumer personnellement toutes les dépenses liées au coût des soins, y compris l'hospitalisation, la détention ou le rapatriement en cas d'infection pendant leur séjour. Le port du masque est obligatoire sur tous les vols à destination de la Polynésie française.

Polynésie française : il y a 2 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau WS

Samoa

Samoa a restreint l'entrée des voyageurs qui ont été en Australie, Autriche, Bahreïn, Belgique, Canada, Chine, Taïwan, Tchéquie, Danemark, France, Allemagne, Grèce, Hong Kong, Islande, Italie, Iran, Japon, Corée du Sud, Koweït, Luxembourg, Macao, Malaisie, Pays-Bas, Norvège, Qatar, Singapour, Espagne, Suède, Suisse, Thaïlande, Émirats arabes unis, Macao ou États-Unis.

Samoa a restreint l’entrée des voyageurs qui ont transité par ou qui sont allés en Australie, Autriche, Bahreïn, Belgique, Canada, Chine, Taïwan, République tchèque, Danemark, France, Allemagne, Grèce, Hong Kong, Islande, Italie, Iran, Japon, Corée du Sud, Koweït, Luxembourg, Macao, Malaisie, Pays-Bas, Norvège, Qatar, Singapour, Espagne, Suède, Suisse, Thaïlande, Émirats arabes unis ou États-Unis. Les voyageurs en provenance d’autres pays peuvent toujours entrer aux Samoa, à condition d’avoir passé au moins 14 jours en quarantaine dans le pays du dernier port et d’avoir reçu une autorisation médicale dans les 3 jours avant la dernière route vers Samoa. Cela s’applique également aux détenteurs de passeports samoans et aux résidents permanents des Samoa et des Samoa américaines. Le filtrage obligatoire de tous les passagers et membres d’équipage à destination des Samoa est en vigueur à tous les points d’entrée. Tous les voyageurs sont tenus de se conformer et doivent produire des documents supplémentaires sur demande. Une carte spéciale de déclaration de santé doit être remplie par tous les passagers à bord ou à l’arrivée aux Samoa.

Drapeau AS

Samoa américaines

Les Samoa américaines ont restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas résidents ou ressortissants des États-Unis.

Les permis d’entrée, normalement délivrés par les Samoa américaines au lieu de visas, sont actuellement suspendus. Les résidents des Samoa américaines avec un permis de séjour ou une autorisation de la Commission de l’immigration peuvent toujours entrer sur le territoire, tout comme les ressortissants américains, mais les voyageurs qui ont transité ou ont été en Arizona, Californie, Floride, Géorgie, Hawaï, Illinois, Massachusetts, New Hampshire, New York, Caroline du Nord, Oregon, Rhode Island, Texas, Washington ou Wisconsin sont soumis à un examen de santé publique et peuvent être mis en quarantaine médicalement ou à domicile à leur arrivée. Les passagers arrivant de Samoa doivent obtenir un certificat sanitaire du ministère de la Santé (MOH) 3 jours avant l’arrivée et présenter un «formulaire de déclaration de voyage DOT» dûment rempli à leur arrivée. Les passagers arrivant d’Hawaï qui ont transité ou se sont rendus dans des pays touchés par le coronavirus (COVID-19) doivent passer 14 jours à Hawaï et obtenir un certificat sanitaire, 3 jours avant leur arrivée aux Samoa américaines. Ils doivent également présenter un «formulaire de déclaration de voyage DOT» dûment rempli et fournir leur itinéraire à leur arrivée.

Drapeau TO

Tonga

Les Tonga ont restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers venant de ou ayant transité par la Chine, Taïwan, Hong Kong ou Macao.

Les Tonga ont restreint l’entrée des voyageurs et des équipages des compagnies aériennes arrivant ou transitant par la Chine, Taïwan, Hong Kong ou Macao. Les ressortissants et les résidents permanents des Tonga et les membres de leur famille immédiate peuvent toujours entrer aux Tonga, tout comme le personnel des vols directs en provenance de Chine qui utilise un équipement de protection individuelle (EPI) approprié. Les voyageurs en provenance d’autres origines peuvent toujours entrer aux Tonga, à condition qu’ils soient restés dans un pays sans cas confirmés de coronavirus (COVID-19) pendant au moins 14 jours directement avant leur entrée aux Tonga. Ils doivent avoir une autorisation médicale officielle effectuée dans les 3 jours avant leur arrivée aux Tonga. Tous les voyageurs entrants doivent remplir une carte de déclaration de santé des voyageurs entrants et la soumettre au Ministère des contrôles aux frontières lors de leur arrivée aux Tonga.

Drapeau TV

Tuvalu

Tuvalu a fermé ses frontières.

Tuvalu a fermé ses frontières.

Drapeau VU

Vanuatu

Vanuatu a fermé tous ses points d'entrée dans le pays.

Vanuatu a fermé tous les points d’entrée.

Drapeau MP

Îles Mariannes du Nord

Les îles Mariannes du Nord ne sont pas soumises à des restrictions d'entrée, mais les voyageurs entrants seront mis en quarantaine.

Les îles Mariannes du Nord n'ont pas restreint l'entrée aux voyageurs, mais les voyageurs doivent remplir un formulaire de déclaration en ligne sur www.governor.gov.mp/covid19/travel au moins 3 jours avant leur arrivée. Les résidents des îles Mariannes du Nord sont soumis à l'auto-quarantaine pendant 14 jours, et les visiteurs étrangers seront soumis à la quarantaine du gouvernement, sauf s'ils ont un test PCR négatif pour le COVID-19 délivré 3 jours ou moins avant leur arrivée.

Îles Mariannes du Nord : il y a 29 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 2 décès en date du 23 juin 2020.

Drapeau MH

Îles Marshall

Les îles Marshall ont restreint l'entrée de tous les voyageurs.

Les îles Marshall ont interdit à tous les voyageurs d’entrer dans le pays jusqu’au 5 mai 2020 au moins.

Amérique du Sud

Drapeau AR

Argentine

L'Argentine a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

L’Argentine a restreint l’entrée à tous les voyageurs, à l’exception des citoyens et résidents au moins jusqu’au 17 juillet 2020. Les compagnies aériennes opérant des vols de rapatriement doivent envoyer toutes les informations passagers à l'ANAC 12 heures avant le départ. Ces informations doivent contenir la liste des passagers avec leurs numéros de documents de voyage, numéros de téléphone et adresses où chacun se conformera à la quarantaine obligatoire dès l'arrivée.

Argentine : il y a 48 711 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 507 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau BO

Bolivie

La Bolivie a fermé ses frontières aux voyageurs qui ne sont ni ressortissants ni résidents de la Bolivie, et ce jusqu'au 31 juillet au moins.

La Bolivie a fermé ses frontières aux voyageurs qui ne sont ni ressortissants ni résidents de la Bolivie, et ce jusqu'au 31 juillet au moins. Les équipages des compagnies aériennes boliviennes ou des vols humanitaires peuvent toujours entrer dans le pays. Ils doivent avoir un certificat médical avec un résultat de test négatif pour le COVID-19. Les ressortissants et les résidents de la Bolivie sont soumis à la quarantaine à leur arrivée.

Bolivie : il y a 26 196 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 434 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau BR

Brésil

Le Brésil a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers, à l'exception des détenteurs de certains visas.

Le Brésil a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas citoyens, résidents, employés du gouvernement et membres de leur famille, membres de la famille immédiate de citoyens, diplomates, voyageurs avec autorisation du gouvernement, voyageurs enregistrés au registre national des migrations ou voyageurs en transit qui ne quittent pas la zone internationale de l'aéroport. Ces restrictions devraient rester en vigueur jusqu'au 29 juillet au moins. De nouvelles exemptions ont été ajoutées pour permettre aux étrangers de toute nationalité d'entrer au Brésil s'ils ont un visa temporaire pour l'une des raisons suivantes : • recherche, enseignement ou extension académique ; • études ; • travail ; • investissement ; • réunion de famille ; • activités artistiques ou sportives à durée déterminée. Les conjoints de ressortissants brésiliens doivent avoir un certificat de mariage brésilien pour entrer dans le pays. Si le certificat n'est pas délivré par le Brésil, il doit être apostillé par un consulat et accompagné d'une traduction non officielle en portugais. Tous les voyageurs doivent présenter une déclaration médicale d'une autorité sanitaire ou d'un médecin attestant qu'ils n'ont pas le COVID-19. Les vols internationaux ne peuvent arriver qu'aux aéroports suivants: Aéroport international de São Paulo (GRU) Aéroport international Tom Jobim (Galeão) (GIG), Aéroport international de Viracopos (VCP) Aéroport international de Brasilia (BSB)

Les atterrissages techniques pour faire le plein lorsque les passagers à accès restreint ne débarquent pas peuvent également entrer dans le pays.

Brésil : il y a 509 143 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 64 867 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau CL

Chili

Le Chili a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Le Chili a restreint l’entrée à tous les voyageurs, à l’exception des citoyens, résidents, diplomates, travailleurs humanitaires, voyageurs munis d’une pièce d’identité officielle du Ministère des affaires étrangères du Chili ou voyageurs détenant un sauf-conduit, jusqu’au 9 juillet au moins. Les citoyens et résidents du Chili seront soumis à une quarantaine de 14 jours.

Chili : il y a 28 185 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 6 308 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau CO

Colombie

La Colombie a suspendu tous les vols internationaux jusqu'au 31 août au moins.

La Colombie a restreint l’entrée et le transit à tous les voyageurs jusqu'au 31 août au moins, à l’exception des opérateurs de fret, des urgences humanitaires et des scénarios extrêmes autorisés par la Civil Aviation Authority (CAA). La Colombie a suspendu tous les vols commerciaux entrant. Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire de "Control Preventivo Contra el Coronavirus" avant leur arrivée et seront soumis à une quarantaine de 14 jours.

Colombie : il y a 62 864 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 4 178 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau EC

Equateur

Les vols à destination de l'Équateur ont repris.

Les vols vers l'Équateur ont maintenant repris. Cependant, l'aéroport de Guayaquil (GYE) est fermé. Les voyageurs doivent présenter un formulaire de santé et un formulaire d'immigration remplis ainsi qu'un test PCR négatif pour le COVID-19 émis dans les 72 heures suivant l'arrivée. Les voyageurs sans résultat de test seront testés à l'arrivée. Tous les voyageurs entrants seront soumis à une quarantaine de 14 jours.

Equateur : il y a 28 455 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 4 781 décès en date du 16 juin 2020.

Drapeau GY

Guyana

Le Guyana a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Le Guyana a fermé ses aéroports à tous les vols internationaux de passagers jusqu'au 31 juillet au moins. Les ressortissants et les résidents du Guyana peuvent entrer dans le pays. Les vols professionnels autorisés, les vols d'évacuation sanitaire et les arrêts techniques pour faire le plein peuvent également entrer dans le pays. Les voyageurs entrants pourront être soumis à des examens médicaux et à une quarantaine.

Guyana : il y a 138 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 15 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau GF

Guyane française

La Guyane française a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

La Guyane française a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas résidents, membres d'un service essentiel ou qui doivent entrer pour une urgence médicale.

Guyane française : il y a 3 031 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 16 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau PY

Paraguay

Le Paraguay a restreint tous les vols à destination du pays.

Le Paraguay a limité tous les vols vers le pays jusqu’à nouvel ordre, à l'exception des vols de rapatriement approuvés par le gouvernement. Les non-résidents ne sont pas autorisés à transiter par l'aéroport d'Asuncion. Tous les voyageurs arrivant au Paraguay doivent rester isolés dans un établissement gouvernemental pendant 14 jours, même s'ils n'ont pas de symptôme. Le gouvernement du Paraguay a prolongé la validité des visas pour les visiteurs ou résidents temporaires dont les visas ou autres autorisations de voyage ont expiré le 13 mars 2020 ou plus tard.

Paraguay : il y a 1 241 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 20 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau PE

Pérou

Le Pérou a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants et résidents péruviens, et ce jusqu'au 31 juillet 2020 au moins.

Le Pérou a restreint l'entrée à tous les voyageurs, à l'exception des ressortissants et résidents péruviens, et ce jusqu'au 31 juillet 2020 au moins. Les voyageurs entrants doivent présenter une "Declaracion Jurada de Salud" remplie à leur arrivée et seront soumis à une quarantaine pendant 14 jours. Les équipages de compagnies aériennes doivent s'auto-isoler dans un hôtel pendant toute la durée de leur séjour.

Pérou : il y a 98 172 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 10 589 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau SR

Suriname

Le Suriname a fermé ses frontières.

Le Suriname a fermé ses frontières.

Suriname : il y a 288 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 14 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau UY

Uruguay

L'Uruguay a suspendu tous les vols à destination du pays.

Tous les vols en direction de l’Uruguay ont été suspendus au moins jusqu’au 15 mai 2020, à l’exception des vols humanitaires. Les citoyens, les résidents, les équipages des compagnies aériennes et les diplomates seront placés sous quarantaine pour 14 jours. Les vols d’Europe vers l’Uruguay sont suspendus jusqu’au 19 avril 2020. Les citoyens, les résidents, les équipages des compagnies aériennes et les diplomates seront placés sous quarantaine pour 14 jours. Les vols d’Europe vers l’Uruguay sont suspendus jusqu’au 19 avril 2020.

Uruguay : il y a 79 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 28 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau VE

Venezuela

Le Venezuela a suspendu tous les voyages internationaux jusqu'au 12 juillet au moins.

Le Venezuela a suspendu tous les voyages internationaux jusqu'au 12 juillet au moins.

Venezuela : il y a 5 004 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 65 décès en date du 29 juin 2020.

Drapeau FK

Îles Falklan

Les îles Falkland ont restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas résidents ou titulaires d'un permis de travail.

Les îles Falkland ont restreint l’entrée à tous les voyageurs, à l’exception des résidents de retour, des titulaires de permis de travail et de ceux ayant le statut des îles Falkland (Malvinas). Les voyageurs d’affaires ayant une preuve d’autorisation peuvent également entrer. Tous les voyageurs entrants seront soumis à une quarantaine de 14 jours.

Îles Falklan : il n’y a aucun cas actif et 0 décès en date du 16 juin 2020.

Europe

Drapeau AL

Albanie

L'Albanie a repris les vols vers l'UE, la Serbie et la Turquie.

L'Albanie a repris ses vols commerciaux à destination/en provenance de l'UE, de la Serbie et de la Turquie. Le gouvernement de l'Albanie a déclaré que seuls les résidents et ressortissants de l'Union européenne sont autorisés à embarquer pour le moment vers l'UE. Cette restriction ne s'applique pas aux passagers voyageant en Serbie ou en Turquie.

Albanie : il y a 1 160 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 76 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau DE

Allemagne

L'Allemagne a assoupli les restrictions d'entrée pour les voyageurs en provenance de l'EEE, d'Australie, de Géorgie, du Canada, du Monténégro, de Nouvelle-Zélande, de Thaïlande, de Tunisie et d'Uruguay.

L'Allemagne a restreint l'entrée des voyageurs en provenance de l'extérieur de l'Espace économique européen, à l'exception des ressortissants allemands, des résidents titulaires d'un permis de séjour et des titulaires d'un visa D.

Au 25 juin, les voyageurs arrivant d'Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Tchéquie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse ou Royaume-Uni peuvent entrer en Allemagne. Le 2 juillet, l'Allemagne a levé les restrictions d'entrée pour les voyageurs en provenance des pays suivants : Australie, Géorgie, Canada, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Thaïlande, Tunisie et Uruguay. Les voyageurs doivent avoir passé au moins 2 semaines dans les pays énumérés ci-dessus avant leur vol pour l'Allemagne. Les restrictions seront également levées pour l'entrée en provenance de Corée du Sud, de Chine et du Japon si cela peut être convenu sur une base réciproque. Actuellement, l'Allemagne n'a pas encore levé les restrictions à l'entrée depuis la Serbie, le Maroc, l'Algérie et le Rwanda, sur la base des données d'infection fournies par son propre institut de santé publique, bien que ces quatre pays figurent sur la liste de la Commission européenne. La liste sera revue toutes les deux semaines.

Certaines catégories de voyageurs arrivant d'autres pays peuvent encore entrer en Allemagne. Il s'agit notamment des maris, des épouses, des enfants et des partenaires enregistrés des ressortissants et résidents allemands ainsi que des voyageurs comme les diplomates, les professionnels de santé, le personnel de l'industrie alimentaire, les gens faisant la navette entre leur domicile et leur lieu de travail, le personnel militaire américain en poste en Allemagne et les membres de leur famille. Les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants, des membres de leur famille ou des résidents des États de l'EEE, de la Suisse ou du Royaume-Uni ne peuvent pas transiter par l'Allemagne s'ils arrivent d'un État non membre de Schengen en route vers un autre État membre de Schengen. En outre, les voyageurs de l'extérieur de l'EEE/Suisse/Royaume-Uni qui retournent dans leur pays de résidence ne peuvent transiter par l'Allemagne que s'il n'y a pas d'autres options de voyage. Tous les voyageurs, à l'exception de ceux en provenance de pays de l'EEE, doivent se rendre directement à leur domicile ou dans un autre logement approprié pour s'isoler pendant 14 jours.

Allemagne : il y a 6 781 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 9 023 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau BE

Belgique

La Belgique a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui n'arrivent pas des pays de l'EEE, de Suisse ou du Royaume-Uni. Les ressortissants de la Belgique ou de ces mêmes pays peuvent encore entrer.

La Belgique a restreint l’entrée à tous les voyageurs qui ne viennent pas des États membres de l’EEE, de la Suisse et du Royaume-Uni. Les ressortissants, les résidents permanents et les titulaires de visas de longue durée des États membres de l’EEE, de la Suisse et du Royaume-Uni eux peuvent entrer en Belgique. Les diplomates, les travailleurs humanitaires et le personnel militaire peuvent également entrer dans le pays. Les ressortissants d'Andorre, Monaco, Macédoine du Nord, Saint-Marin, Serbie et de la cité du Vatican, peuvent entrer en Belgique en présentant une preuve de transfert vers leur pays. Tous les voyageurs arrivant de destinations en dehors de l'EEE/espace Schengen/Royaume-Uni doivent rester chez eux pendant 14 jours après leur retour de voyage, surveiller leur santé et pratiquer la distanciation sociale.

Belgique : il y a 35 154 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 9 771 décès en date du 24 juin 2020.

Drapeau BA

Bosnie-et-Herzégovine

La Bosnie-Herzégovine a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers, à l'exception de ceux des pays voisins.

La Bosnie-Herzégovine a restreint l’entrée à tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants et des résidents de la Bosnie-Herzégovine. Les citoyens de Croatie, Serbie et Monténégro ayant eu un résultat négatif au test de COVID-19 peuvent également entrer dans le pays à partir du 1er juin. Les diplomates et le personnel consulaire, les fonctionnaires venant travailler, les travailleurs frontaliers, le personnel militaire, les chefs d’État et leurs délégations, les voyageurs en transit vers leur pays d’origine et les voyageurs titulaires d’un permis spécial de séjour ou de transit dans le pays peuvent également entrer.

Bosnie-et-Herzégovine : il y a 2 221 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 191 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau BG

Bulgarie

La Bulgarie a rouvert ses frontières aux voyageurs en provenance de la plupart des pays européens.

La Bulgarie a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants d'Andorre, d'Autriche, de Belgique, de Bosnie-Herzégovine, de Bulgarie, de Croatie, de Chypre, de Tchéquie, du Danemark, d'Estonie, de Finlande, de France, d'Allemagne, de Grèce, de Hongrie, d'Islande, d'Irlande, d'Italie, de Lettonie, du Liechtenstein, de Lituanie, du Luxembourg, de Malte, de Monaco, du Monténégro, des Pays-Bas, de Norvège, de Pologne, du Portugal, de Roumanie, de Saint-Marin, de Serbie, de Slovaquie, de Slovénie, d'Espagne, de Suède, de Suisse, du Vatican ou du Royaume-Uni jusqu'au 14 juillet au moins. Les ressortissants bulgares, les résidents permanents et les titulaires de permis de séjour de longue durée peuvent également entrer dans le pays. Certaines autres exceptions existent pour les travailleurs médicaux, les étudiants fréquentant une institution bulgare, les diplomates et certaines catégories de travailleurs indispensables à l'État bulgare. Cependant, tous les voyageurs (à quelques exceptions près) arrivant en Bulgarie en provenance de Suède, du Royaume-Uni, du Portugal et de tous les pays tiers (en dehors de l'Union européenne), à ​​l'exception de la Serbie, de la Bosnie-Herzégovine et du Monténégro, de l'Islande, de la Norvège, de la Suisse, du Lichtenstein, de Saint-Marin, d'Andorre, de Monaco et de la Cité du Vatican, doivent se mettre en quarantaine pendant 14 jours à domicile ou dans un autre logement. Les ressortissants et les résidents de longue durée de l'UE, des pays Schengen ou du Royaume-Uni et les membres de leur famille peuvent transiter par la Bulgarie vers leur pays de résidence, et les ressortissants de la Macédoine du Nord, de l'Albanie, du Kosovo, de la Bosnie-Herzégovine, du Monténégro, de la Serbie ou de la Turquie peuvent transiter pour retourner dans le pays dont ils sont ressortissants. Le transit n'est autorisé que lorsque le voyageur quittera immédiatement la Bulgarie.

Les passeports bulgares et les cartes d'identité nationales expirés le 13 mars 2020 ou après seront considérés comme valides avec une prolongation de 6 mois.

Bulgarie : il y a 2 579 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 246 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau BY

Bélarus

Le Bélarus n'a appliqué aucune restriction à l'entrée, mais les ressortissants étrangers arrivant au Bélarus sont soumis à une obligation d'auto-quarantaine de 14 jours, sauf s'ils viennent de certains pays.

La Biélorussie n'a appliqué aucune restriction d'entrée, mais les citoyens étrangers arrivant en Biélorussie sont soumis à une obligation d'auto-quarantaine de 14 jours, sauf s'ils arrivent d'Australie, d'Autriche, d'Albanie, de Belgique, de Bulgarie, de Bosnie-Herzégovine, du Canada, de Chine, de Croatie, de Tchéquie, du Danemark, d'Égypte, d'Estonie, de Finlande, de France, d'Allemagne, de Grèce, de Géorgie, de Hongrie, d'Irlande, d'Islande, d'Israël, d'Italie, du Japon, du Kazakhstan, de Lettonie, de Lituanie, du Liechtenstein, du Luxembourg, de Malte, de Moldavie, de Monaco, du Monténégro, des Pays-Bas, de Macédoine du Nord, de Norvège, de Pologne, du Portugal, de Roumanie, de Serbie, de Singapour, de Slovaquie, de Slovénie, de Corée du Sud, d'Espagne, de Suisse, de Suède, de Turquie, du Royaume-Uni, des Émirats arabes unis ou des États-Unis.

Les voyageurs étrangers sont tenus de présenter un certificat médical, délivré dans les 48 heures suivant l'arrivée, indiquant un résultat négatif au test COVID-19.

Bélarus : il y a 12 260 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 423 décès en date du 29 juin 2020.

Drapeau CY

Chypre

Chypre a commencé à laisser entrer sur son territoire les voyageurs en provenance de certains pays.

Chypre a commencé à rouvrir ses frontières le 9 juin. Les ressortissants et résidents chypriotes peuvent toujours entrer dans le pays. Ils devront s'auto-isoler pendant 14 jours à leur arrivée. Les vols vers Chypre ont maintenant repris. Cependant, les seuls voyageurs qui seront autorisés à entrer seront les ressortissants et résidents chypriotes, les voyageurs arrivant d'Allemagne, Autriche, Australie, Belgique, Bulgarie, Corée du Sud, Croatie, République tchèque, Danemark, Émirats arabes unis, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Israël, Italie, Japon, Jordanie, Lettonie, Liban, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie ou Suisse, et les voyageurs avec une autorisation spéciale du gouvernement de Chypre. Les voyageurs qui ont séjourné dans des pays autres que les destinations susmentionnées au cours des 14 derniers jours ne seront pas autorisés à entrer à Chypre, même via un pays tiers (par exemple: la Grèce), jusqu'à nouvel ordre.

Les voyageurs arrivant de la liste des pays susmentionnés auront besoin d'un certificat médical indiquant un résultat négatif au test COVID-19 délivré dans les 72 heures suivant leur arrivée. Les ressortissants et les résidents de Chypre seront également testés pour le coronavirus à leur arrivée. Les ressortissants chypriotes et les résidents qui n'arrivent pas des pays susmentionnés devront s'auto-isoler pendant 14 jours à leur arrivée.

L’administration du nord de Chypre autorise désormais également l’entrée des « citoyens » et des ressortissants étrangers titulaires d’un permis de séjour, de travail ou d’étudiant. Les voyageurs de l'une de ces catégories qui arrivent avant le 1er juillet devront se mettre en quarantaine de 14 jours dans des locaux contrôlés par l'administration, dont le coût est à la charge de la personne concernée. À partir du 1er juillet, les voyageurs pourront entrer en présentant un résultat de test PCR négatif (pris dans les 72 heures précédentes), mais devront se mettre en quarantaine pendant 14 jours dans des installations contrôlées par l'administration, à leurs frais.

Chypre : il y a 145 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 19 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau HR

Croatie

La Croatie a ouvert ses frontières aux visiteurs de l'UE/EEE et du Royaume-Uni. Les ressortissants de pays tiers peuvent également demander un permis d'entrée en ligne.

Depuis le 1er juillet 2020, tous les ressortissants de l'UE/EEE/Royaume-Uni et les personnes détenant une résidence permanente dans les pays de l'UE/EEE peuvent entrer librement en Croatie, sans restrictions ni mise en quarantaine. Tous les autres ressortissants étrangers, y compris les citoyens américains, peuvent entrer en Croatie pour affaires, tourisme ou pour d'autres raisons personnelles urgentes, s'ils fournissent des preuves pertinentes. Veuillez visiter cette page Web du ministère croate de l'Intérieur (en anglais) pour des informations plus détaillées et les instructions à suivre. La Croatie a levé les restrictions obligatoires d'auto-isolement et de quarantaine pour les voyageurs entrant en Croatie. Au lieu de cela, les voyageurs reçoivent une brochure contenant des recommandations et des instructions de l'Institut croate de santé publique qu'ils doivent suivre pendant 14 jours après leur entrée dans le pays. On peut toujours ordonner aux voyageurs de s'isoler d'eux-mêmes ou de passer 14 jours dans les installations officielles de quarantaine du gouvernement, si cela est jugé nécessaire pour empêcher la propagation du COVID-19 ; le placement en quarantaine est aux frais du voyageur. Depuis le 25 juin 2020, la Croatie oblige toutes les personnes arrivant de Bosnie-Herzégovine, du Kosovo, de la Macédoine du Nord et de la Serbie à s'isoler pendant 14 jours. Cette mesure ne s'appliquera pas aux personnes transitant par la Croatie vers leur destination finale.

Croatie : il y a 842 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 113 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau DK

Danemark

La fermeture de la frontière danoise – imposée le 14 mars et devant être en vigueur jusqu’au 1er juin – a été prolongée jusqu’au 31 août.

Le Danemark a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants danois et des résidents de longue durée titulaires d'un permis de séjour danois. Les frontières danoises sont fermées jusqu'au 31 août au moins. Cette restriction s'applique à tous les touristes étrangers venant au Danemark, à l'exception de ceux résidant de façon permanente en Allemagne, en Norvège et en Islande qui - à compter du 15 juin - seront autorisés à entrer au Danemark s'ils ont une réservation d'hébergement en dehors de la région de Copenhague pour six nuits ou plus. L'interdiction ne s'applique pas aux étrangers qui ont des permis de travail ou de résidence danois valides, aux conjoints et/ou enfants étrangers de citoyens danois, et à ceux que le gouvernement danois considère comme ayant un « but valable » de voyager. Une liste complète des exceptions aux exigences de fermeture des frontières danoises se trouve sur la page d'information COVID-19 du gouvernement danois. Les autorités danoises recommandent, mais n'exigent pas, que toute personne venant d'un autre pays reste chez elle pendant 14 jours après son entrée au Danemark.

Danemark : il y a 409 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 606 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau ES

Espagne

L'Espagne a rouvert ses frontières aux voyageurs en provenance du Portugal, du Royaume-Uni et de l'UE/espace Schengen.

L'Espagne a rouvert ses frontières aux voyageurs de la plupart des pays de l'UE; cependant, l'entrée reste limitée aux voyageurs en provenance d'autres régions, à l'exception des ressortissants et résidents espagnols, et des membres de leur famille immédiate.

L'Espagne a rouvert ses frontières aux voyageurs en provenance de l'UE, de l'espace Schengen et du Royaume-Uni à partir du 21 juin. Les voyages entre l'Espagne et le Portugal ont rouvert depuis le 1er juillet. Les voyageurs arrivant des régions susmentionnées ne sont plus tenus de présenter un certificat de résidence ou s'isoler à leur entrée en Espagne. Cependant, ils devront remplir un "formulaire de contrôle de santé FCS" 48 heures avant l'arrivée sur https://www.spth.gob.es/.

Les restrictions sur les voyageurs en dehors de l'Union européenne et de l'espace de Schengen seront levées au cas par cas à partir du 8 juillet, à condition que les pays dont ils partent aient des accords avec l'Espagne. Pour les voyageurs arrivant de l'extérieur de l'UE, les règles suivantes s'appliquent toujours: Les voyageurs résidant en Andorre, en Autriche, en Belgique, en Bulgarie, en Croatie, à Chypre, en Tchéquie, au Danemark, en Estonie, en Finlande, en France, en Allemagne, en Grèce, en Hongrie, en Islande, en Irlande, en Italie, en Lettonie, au Liechtenstein, en Lituanie, au Luxembourg, à Malte, aux Pays-Bas, en Norvège, en Pologne, au Portugal, en Roumanie, en Slovaquie, en Slovénie, en Suède ou en Suisse peuvent transiter par l'Espagne sur le chemin du retour vers leur lieu de résidence. Il en va de même pour les voyageurs titulaires d'un visa de longue durée délivré par un État membre Schengen qui retournent dans leur lieu de résidence.

Les membres de la famille immédiate de ressortissants espagnols peuvent entrer en Espagne même s'ils ne sont pas accompagnés par un ressortissant espagnol, s'ils voyagent pour rejoindre le membre de leur famille qui se trouve déjà dans le pays.

Les résidents d'Andorre, d'Islande, de Norvège ou de Suisse, ainsi que les titulaires de visa de longue durée des États membres Schengen qui rentrent chez eux peuvent également entrer en Espagne, tout comme les travailleurs de santé et de soins aux personnes âgées, les diplomates, le personnel des organisations internationales et humanitaires et le personnel militaire dans l'exercice de leurs fonctions. Les personnes qui peuvent prouver qu'elles voyagent pour des raisons familiales ou humanitaires d'urgence peuvent également entrer.

Les arrivées de l'extérieur de l'UE ne peuvent atterrir qu'à Alicante (ALC), Barcelone (BCN), Bilbao (BIO), Fuerteventura (FUE), Gran Canaria (LPA), Ibiza (IBZ), Madrid (MAD), Malaga (AGP), Minorque (MAH), Lanzarote (ACE), Palma de Majorque (PMI), Santander (SDR), Séville (SVQ), Tenerife-Sur (TFS) ou Valence (VLC).

Les permis de séjour et les visas D expirés après le 14 décembre 2019 seront acceptés pour l'entrée en Espagne et considérés comme valides pendant 6 mois après la fin de l'état d'alarme.

Espagne : il y a 71 785 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 28 385 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau EE

Estonie

Les ressortissants estoniens, les titulaires de permis de séjour, les ressortissants étrangers ayant des membres de leur famille en Estonie et les voyageurs sans symptômes du COVID-19 qui arrivent d'un État membre de l'UE, d'un État membre de Schengen ou du Royaume-Uni peuvent désormais entrer en Estonie.

L'Estonie a assoupli ses restrictions de voyage. En plus des ressortissants estoniens, les titulaires de permis de séjour et les citoyens étrangers ayant des membres de leur famille en Estonie, les voyageurs sans symptômes de COVID-19 qui arrivent d'un État membre de l'UE, d'un État membre de l'espace Schengen ou du Royaume-Uni peuvent désormais entrer en Estonie. Une quarantaine de 14 jours s'applique aux voyageurs en provenance de tous les pays à l'exception de ceux dans lesquels le taux d'infection au COVID-19 est de 15 cas ou moins pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours. Une liste des pays dont les arrivants ne sont pas tenus de se mettre en quarantaine est disponible sur le site de crise officiel du gouvernement (www.kriis.ee). Le personnel de transport et les travailleurs essentiels au fonctionnement d’une entreprise peuvent entrer dans le pays tant qu’ils ne présentent aucun symptôme de COVID-19.

Estonie : il y a 50 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 69 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau FI

Finlande

La Finlande a assoupli les restrictions imposées aux voyageurs en provenance des pays voisins.

Les frontières de la Finlande restent fermées aux ressortissants étrangers non résidents qui souhaitent dans le pays, à quelques exceptions près. Cependant, depuis le 15 juin, les contrôles aux frontières intérieures ont été levés pour les voyages entre la Finlande et la Norvège, le Danemark, l'Islande, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie.

Les ressortissants d'Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Tchéquie, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne , Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni résidant en Finlande, et les membres de leur famille peuvent entrer dans le pays. Les ressortissants et les résidents des pays susmentionnés qui retournent dans leur pays d'origine via la Finlande peuvent également transiter par le pays. Les voyageurs en provenance de l'UE ou d'un État membre de l'espace Schengen peuvent entrer en Finlande s'ils voyagent pour travailler ou étudier en Finlande. Les professionnels de santé, le personnel des transports, les diplomates, les travailleurs humanitaires, le personnel militaire, les voyageurs entrant pour des raisons familiales impératives et les travailleurs qui se rendent quotidiennement dans un autre pays peuvent également entrer dans le pays. De plus amples informations sont disponibles sur le site Web des garde-frontières finlandais .

Les ressortissants et les résidents de la Finlande devront se mettre en auto-quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée ; cependant, pendant la période de quarantaine, ils peuvent se déplacer entre leur lieu de travail et leur lieu de résidence.

Finlande : il y a 224 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 329 décès en date du 22 juin 2020.

Drapeau FR

France

La France a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers à l'exception des voyageurs arrivant de l'UE, du Royaume-Uni, d'Andorre, du Vatican, d'Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Saint-Marin et de Suisse.

La France a restreint l'entrée de tous les voyageurs en provenance d'États hors de la zone européenne élargie (UE, Royaume-Uni, Andorre, Vatican, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin et Suisse).

Les ressortissants français et leurs conjoints et enfants, les résidents de longue durée titulaires d'un permis de séjour français et leurs conjoints et enfants, les résidents de longue durée des États membres de l'EEE, d'Andorre, de Monaco, de Saint-Marin, de Suisse, du Royaume-Uni ou de la Cité du Vatican et leurs conjoints et enfants rentrant chez eux, et les professionnels de la santé peuvent toujours entrer dans le pays. Le personnel de bord des compagnies aériennes, le personnel des missions diplomatiques et consulaires et des organisations internationales ayant des bureaux en France et leurs conjoints et enfants, ainsi que les marins marchands peuvent également entrer.

Les voyageurs arrivant de l'extérieur des pays énumérés ci-dessus doivent posséder un certificat de voyage international pour entrer et transiter en France, qui doit être obtenu avant le départ via les bureaux consulaires français à l'étranger ou en ligne sur https://www.interieur.gouv.fr.

Les voyageurs arrivant du Royaume-Uni ou d'un pays non membre de l'UE, Andorre, la Cité du Vatican, l'Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin ou la Suisse sont priés de se conformer à une auto-quarantaine volontaire de 14 jours à leur arrivée. Ceux qui arrivent de l'intérieur de la zone européenne à l'exception du Royaume-Uni sont exemptés de ce règlement. Les voyageurs arrivant dans les territoires français d'outre-mer, ainsi que tous les voyageurs présentant des symptômes de COVID-19, devront effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours à domicile ou dans un établissement choisi par le gouvernement. Le port du masque est obligatoire pour tous les voyageurs de plus de 11 ans.

La France prévoit d'ouvrir ses frontières aux voyageurs en provenance des territoires français d'outre-mer à partir du 27 juin, mais les voyageurs en provenance d'autres régions hors de l'UE continueront d'être restreints jusqu'au 1er juillet au moins. Il existe des réglementations spéciales pour les voyageurs transitant par la France pour retourner dans leur pays de résidence. Seul le transit direct pour atteindre son pays de résidence est autorisé. Les voyageurs en transit ne peuvent pas quitter la zone internationale et ne seront pas admis en France. Les bagages doivent être enregistrés jusqu'à la destination finale, et les voyageurs ne seront pas autorisés à quitter la zone internationale pour récupérer et réenregistrer les bagages. La durée du transit doit être inférieure à 24 heures.

France : il y a 93 630 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 29 813 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau GI

Gibraltar

Le gouvernement de Gibraltar a levé ses restrictions de voyage. Tous les voyageurs entrants avec des documents de voyage valides seront autorisés à entrer à Gibraltar via l'aéroport international de Gibraltar.

Le gouvernement de Gibraltar a levé ses restrictions de voyage. Tous les voyageurs entrants avec des documents de voyage valides seront autorisés à entrer à Gibraltar via l'aéroport international de Gibraltar.

Gibraltar : il y a 3 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau GR

Grèce

En Grèce, les vols en provenance de nombreux pays européens ont repris.

La Grèce a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants, des titulaires de permis de séjour ou des titulaires de visas de longue durée d'Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Tchéquie, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Hongrie, Islande , Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse ou Royaume-Uni, et de leurs familles. Les résidents d'Algérie, d'Australie, du Canada, de Chine, de Géorgie, du Japon, de Corée du Sud, du Monténégro, du Maroc, de Nouvelle-Zélande, du Rwanda, de Serbie, de Thaïlande, de Tunisie et d'Uruguay peuvent également entrer dans le pays, mais pas les membres de leur famille. Les ressortissants grecs et les titulaires de permis de séjour peuvent toujours entrer dans le pays. Toutefois, les titulaires de certificats de demande de renouvellement d'un permis de séjour grec ne peuvent pas entrer. Les professionnels de santé, les membres du gouvernement, les diplomates, le personnel militaire, les travailleurs humanitaires, le personnel navigant, les voyageurs en transit et les voyageurs entrant en Grèce pour des raisons autorisées par l'ambassade ou le consulat grec peuvent également entrer.

À partir du 15 juin, les tests obligatoires et l'auto-isolement/quarantaine restent en place pour toute personne arrivant en Grèce à partir d'aéroports répertoriés par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Les voyageurs arrivant d'autres endroits pourront être exemptés de ces exigences. Tous les voyageurs doivent remplir un "Formulaire de localisation des passagers (PLF)" 48 heures avant l'enregistrement sur https://travel.gov.gr/#/. Un code QR généré à partir du formulaire rempli doit être présenté à l'arrivée. Les vols en provenance de Turquie (jusqu'au 15 juillet), de Suède et du Royaume-Uni sont suspendus, à l'exception des vols pour rapatrier des ressortissants et des résidents grecs et des vols spéciaux ordonnés par le gouvernement. Les ressortissants de la Macédoine du Nord peuvent entrer en Grèce via Thessalonique (SKG) et continuer par la route vers la Macédoine du Nord. Leur voyage doit être pré-approuvé par un organisme officiel comme le ministère grec des Affaires étrangères ou l'ambassade de Macédoine du Nord.

Grèce : il y a 1 953 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 192 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau HU

Hongrie

La Hongrie a commencé à assouplir les restrictions pour les voyageurs de certains pays voisins, mais les résidents hongrois qui ne sont pas des ressortissants de l'UE doivent d'abord soumettre une demande au gouvernement.

La Hongrie a commencé à assouplir ses restrictions d'entrée. La plupart des voyageurs qui ne sont pas des ressortissants hongrois sont toujours interdits d'entrée, mais les ressortissants des pays voisins peuvent désormais entrer dans des circonstances spécifiques. Les groupes de personnes suivants peuvent désormais entrer en Hongrie: - Les résidents hongrois qui sont ressortissants d'un autre État membre de l'EEE ou de la Suisse - Les ressortissants d'Autriche, Croatie, République tchèque, Allemagne, Islande, Liechtenstein, Norvège, Slovaquie et Suisse - Les ressortissants slovènes et serbes, s'ils arrivent directement de ces pays - Les voyageurs d'affaires du Japon, de Corée du Sud et de Pologne voyageant directement de leur pays d'origine. - Les ressortissants bulgares exerçant une fonction officielle, travaillant pour une organisation internationale, voyageant pour affaires, effectuant une activité humanitaire ou rendant visite à un membre de leur famille. - Les ressortissants ou résidents de Moldavie, de Roumanie, de Serbie, de Slovaquie, de Slovénie ou d'Ukraine qui transitent par la Hongrie lors de leur retour dans leur pays de résidence. Tous les voyageurs autorisés à entrer en Hongrie sont soumis à la quarantaine sauf les ressortissants des pays sur la liste citée plus haut. Tous les autres étrangers, y compris les résidents hongrois, ne peuvent entrer qu'en soumettant une demande d'exception et de permis d'entrée avec des pièces justificatives sur le Site Web de la police nationale. Le formulaire n'est actuellement disponible qu'en hongrois et doit être rempli en hongrois. Les demandes doivent être soumises au moins quelques jours avant le jour du voyage prévu, en indiquant clairement la justification de la demande d'exemption. Le formulaire contient plus de détails sur le type de circonstances exceptionnelles dans lesquelles les autorités peuvent autoriser l'entrée. Toute personne entrant en Hongrie suivant cette voie de candidature subira un contrôle médical. Ceux qui ne présentent aucun symptôme de COVID-19 seront mis en quarantaine pendant 14 jours, tandis que ceux présentant des signes de COVID-19 ne seront pas autorisés à entrer dans le pays.

Hongrie : il y a 783 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 589 décès en date du 24 juin 2020.

Drapeau IE

Irlande

L'Irlande n'applique actuellement aucune restriction d'entrée.

L'Irlande n'applique actuellement aucune restriction d'entrée, mais tous les voyageurs arrivant dans le pays en provenance de régions autres que l'Irlande du Nord sont tenus de remplir un formulaire de santé publique pour localisation des passagers ainsi que de s'isoler pour une durée de 14 jours. Les travailleurs essentiels de la chaîne d'approvisionnement sont exemptés des exigences de quarantaine.

Irlande : il y a 422 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 741 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau IS

Islande

L'Islande a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas ressortissants des pays de l'EEE, de Suisse ou du Royaume-Uni.

L’Islande a restreint l’entrée à tous les voyageurs qui ne sont pas ressortissants des États membres de l’EEE, de la Suisse ou du Royaume-Uni, ou membres de leurs familles. Les voyageurs titulaires d’un permis de séjour délivré par un des États membres Schengen peuvent entrer dans le pays. Les diplomates, les professionnels de la santé, les travailleurs humanitaires, le personnel militaire, les voyageurs nécessitant une protection internationale ainsi que les voyageurs en situation d’urgence familiale peuvent également entrer dans le pays. Tous les voyageurs entrant en Islande en route vers un État membre Schengen doivent avoir une confirmation écrite de leur autorisation d’entrer dans l’autre État membre Schengen. Tous les voyageurs entrant en Islande, à l'exception de ceux arrivant du Groenland ou des îles Féroé, sont soumis à une quarantaine de 14 jours. Depuis le 15 juin, tous les passagers arrivant en Islande peuvent choisir de subir un test de COVID-19 (gratuit jusqu'au 30 juin et de 15 000 ISK par test par la suite) ou de s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée. Les enfants nés en 2005 ou après seront exemptés des tests et de l'auto-isolement. Les voyageurs devront également remplir un formulaire de pré-inscription avant le départ. De plus amples informations et le formulaire sont disponibles sur www.covid.is

Islande : il y a 20 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 10 décès en date du 16 juin 2020.

Drapeau IT

Italie

L'Italie a restreint l'entrée de tous les visiteurs qui voyagent en tant que touristes, et a suspendu les vols en provenance de Chine et de Taïwan.

L'Italie a restreint l'entrée de tous les visiteurs qui voyagent en tant que touristes et a suspendu les vols en provenance de Chine et de Taïwan. Cependant, alors que les vols directs entre la Chine et l'Italie ont été temporairement reportés, il n'y a pas de restrictions spécifiques à l'entrée de toute personne en raison uniquement de sa nationalité. Les résidents italiens et les personnes voyageant pour affaires, pour des raisons de santé et en cas d'urgence peuvent entrer dans le pays. Cependant, les voyageurs doivent informer le Département régional de la prévention de leur arrivée et sont soumis à une surveillance médicale et à l'isolement pendant 14 jours, et doivent soumettre une déclaration attestant qu'ils sont entrés en Italie pour des raisons de travail prouvées pour un maximum de 72 heures ou avec une extension 48 heures supplémentaires si la raison en est justifiée. Tous les voyageurs doivent soumettre un formulaire d'auto-déclaration rempli à la compagnie aérienne avant d'arriver en Italie. À compter du 3 juin 2020, les voyageurs en provenance d'États membres de l'Union européenne, d'États membres de l'Espace Schengen, du Royaume-Uni, d'Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et de la Cité du Vatican peuvent entrer en Italie et ne seront plus tenus de s'auto-isoler sauf s'ils ont séjourné dans d'autres pays au cours des 14 jours précédant leur entrée en Italie. Les permis de séjour délivrés par l'Italie dont la date d'expiration se situe entre le 31 janvier 2020 et le 31 juillet 2020 seront considérés comme valables jusqu'au 31 août 2020.

Italie : il y a 14 642 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 34 861 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau LV

Lettonie

La Lettonie a restreint l'entrée de tous les voyageurs, à l'exception des ressortissants lettons, estoniens et lituaniens, des résidents permanents et des voyageurs ressortissants de l'EEE/du Royaume-Uni qui voyagent à l'intérieur de l'EEE/du Royaume-Uni.

La Lettonie a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants lettons, estoniens et lituaniens et des résidents permanents. Les ressortissants et résidents des États membres de l'EEE et du Royaume-Uni peuvent entrer dans le pays s'ils voyagent à l'intérieur de l'EEE/Royaume-Uni. Les conjoints ou les enfants mineurs de ressortissants lettons, les membres des délégations gouvernementales et les passagers en transit peuvent encore entrer en Lettonie. Le Gouvernement letton surveille les taux de COVID-19 dans ces pays et les voyageurs arrivant de pays avec plus de 15 cas pour 100,000 habitants devront s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée. Des informations à jour sont disponibles sur le site Web du Gouvernement letton. À compter du 2 juillet, les résidents des pays suivants sont également autorisés à entrer en Lettonie : Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay. Cette liste est mise à jour toutes les deux semaines par l'UE et se trouve here.

Lettonie : il y a 94 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 30 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau LT

Lituanie

Dans les deux dernières semaines, la Lituanie a commencé à ouvrir ses frontières aux arrivants de pays européens à faible taux de COVID-19.

La Lituanie a commencé à assouplir ses restrictions de voyage. Bien que les vols venant d'en dehors de l'Espace économique européen soient toujours suspendus, les restrictions de voyage ont été levées pour les voyageurs en provenance des pays de l'EEE.

En plus des ressortissants et résidents lituaniens, les citoyens et résidents des pays de l'Espace économique européen, de la Suisse ou du Royaume-Uni peuvent désormais entrer en Lituanie si le taux d'incidence de COVID-19 dans leur pays de résidence n'a pas dépassé 25 cas / 100 000 habitants lors des 14 derniers jours civils. La liste de ces pays est publiée chaque lundi par le commandant d'État des opérations nationales d'urgence et peut être consultée ici.

Au 30 juin, la liste actuelle permet l'entrée en Lituanie pour tous les pays de l'EEE à l'exception du Portugal et de la Suède. Les étrangers arrivant du Royaume-Uni, de Roumanie, de Bulgarie et du Luxembourg devront rester isolés pendant 14 jours. Les citoyens lituaniens peuvent rentrer dans le pays depuis tous les pays, mais ceux qui arrivent des pays susmentionnés seront soumis à un isolement de 14 jours.

Il n'y a aucun contrôle sur les passagers franchissant une frontière terrestre d'autres pays de l'UE en Lituanie (Lettonie / Pologne).

Lituanie : il y a 212 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 79 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau LU

Luxembourg

Le Luxembourg a rouvert ses frontières aux voyageurs en provenance d'autres pays de l'UE.

Le Luxembourg a restreint l'entrée des voyageurs en provenance de l'extérieur de l'UE qui ne sont pas des ressortissants ou résidents des pays de l'UE/de l'espace Schengen ou du Royaume-Uni, ou des membres de leur famille, et ce jusqu'au 30 juin au moins. Les ressortissants et les résidents de l'Union européenne, des États membres de Schengen et des États associés à Schengen, du Royaume-Uni et des membres de leur famille peuvent toujours entrer dans le pays, et il n'y a aucune restriction sur les voyageurs en provenance d'autres pays de l'UE. Des exceptions existent également pour les professionnels de santé, les travailleurs frontaliers, les diplomates, les travailleurs humanitaires, le personnel militaire et les voyageurs en situation d'urgence familiale. Les voyageurs en route vers leur pays d'origine par voie terrestre qui ont la preuve de leur voyage en cours peuvent toujours entrer dans le pays.

Luxembourg : il y a 396 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 110 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau MK

Macédoine du Nord

La Macédoine du Nord a rouvert ses aéroports aux vols commerciaux le 1er juillet.

La Macédoine du Nord a rouvert ses aéroports aux vols commerciaux le 1er juillet.

Macédoine du Nord : il y a 3 678 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 341 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau MT

Malte

Les vols au départ et à destination de Malte ont repris le 1er juillet.

Malte a repris les vols à destination et en provenance de pays et territoires spécifiques. Les voyageurs devront présenter une preuve de résidence dans l'un des pays de la liste pendant au moins 2 semaines avant leur vol. Les ressortissants étrangers qui ne résident pas à Malte ne pourront pas entrer à Malte, sauf lorsqu'ils voyagent depuis l'un des pays de cette liste. Au 2 juillet, ces pays étaient la Croatie, la Grèce, l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, Chypre, la Suisse, la France, l'Espagne, la Pologne, l'Islande, la Slovaquie, la Norvège, le Danemark, la Hongrie, la Finlande, l'Irlande, la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie, le Luxembourg et République tchèque. Cette liste est sujette à révision.  Les restrictions sur toutes les autres destinations de vol devraient être levées le 15 juillet.

Les voyageurs entrants qui remplissent les conditions d'entrée, y compris une preuve de résidence dans le pays de départ pendant au moins 4 semaines, ne seront pas tenus d'entrer en auto-isolement. Ceux qui ne répondent pas aux critères devront toujours s'auto-isoler pendant 14 jours.

Malte : il y a 11 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 9 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau MD

Moldova

La Moldavie a ouvert ses frontières aux détenteurs de certains visas.

La Moldavie a restreint l’entrée de la plupart des voyageurs, à l’exception des ressortissants et des résidents de la Moldavie. Depuis le 30 juin, d'autres catégories de personnes sont autorisées à entrer en Moldavie. Il s'agit notamment des personnes titulaires d'un visa de visite professionnelle, d'un visa de long séjour, d'un permis de séjour ou d'un document équivalent, des membres et des personnes à charge des missions diplomatiques, des postes consulaires et des organisations internationales accréditées en Moldavie, du personnel fournissant une aide humanitaire, des passagers en transit, des personnes voyageant pour des raisons de santé et des raisons humanitaires, des travailleurs transfrontaliers, des chauffeurs et du personnel de service pour le transport de marchandises (équipages d'avions, de navires et de trains).

Moldova : il y a 6 511 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 585 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau ME

Monténégro

Le Monténégro a limité l'entrée aux seuls ressortissants et résidents du Monténégro ainsi qu'aux voyageurs qui sont résidents d'un groupe de pays répondant à certains critères épidémiologiques.

Le Monténégro a limité l'entrée aux seuls ressortissants et résidents du Monténégro ainsi qu'aux voyageurs étant restés dans un pays répondant à certains critères épidémiologiques pendant au moins 15 jours avant leur départ. Les résidents des pays suivants sont autorisés à entrer au Monténégro sans obligation de tests avant l'entrée : États membres de l'UE (Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Italie, Irlande, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Liban, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Espagne et Suède), Algérie, Andorre, Australie, Bahamas, Barbade, Brunei, Cambodge, Chine, Costa Rica, Cuba, Fidji, Géorgie, Indonésie, Islande, Jamaïque, Japon, Jordanie, Madagascar, Malaisie, Maroc, Maurice, Monaco, Mongolie, Mozambique, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Norvège, Palestine, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Philippines, Seychelles, Sénégal, Corée du Sud, Suisse, Tadjikistan, Thaïlande, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Uruguay, Ouzbékistan, Venezuela, Vietnam et Zambie.

Les résidents des pays suivants ne sont autorisés à entrer au Monténégro que s'ils présentent un test PCR négatif pour le SRAS-CoV-2 effectué par des laboratoires accrédités dans les 72 heures avant l'arrivée : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Turquie, Israël, Israël, Ukraine et Singapour. Les résidents et les ressortissants du Monténégro peuvent rentrer chez eux de pays ne figurant pas sur les listes susmentionnées, mais doivent s'attendre à être soumis à une période d'auto-isolement d'au moins 14 jours. Ces listes sont valables au 2 juillet et sont sujettes à changement. Des exceptions à la réglementation ci-dessus existent pour les voyageurs qui sont des agents de santé, des transporteurs de marchandises, des diplomates, du personnel d'organisations internationales, du personnel militaire, des travailleurs humanitaires dans l'exercice de leurs fonctions, et des personnes ayant besoin d'une protection internationale. De plus, les résidents de la Bosnie-Herzégovine, du Kosovo et de l'Albanie peuvent transiter par le Monténégro sans obligation de subir un test PCR ou ELISA pour le COVID-19, tant qu'ils ne séjournent pas au Monténégro.

Monténégro : il y a 452 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 14 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau NO

Norvège

La Norvège a levé les restrictions de voyage et les obligations de quarantaine pour les voyageurs en provenance de Finlande, d'Islande, du Groenland, des îles Féroé et du Danemark.

La Norvège a levé les restrictions de voyage et les obligations de quarantaine pour les voyageurs en provenance de Finlande, d'Islande, du Groenland, des îles Féroé et du Danemark. L'entrée est toujours restreinte pour tous les autres voyageurs qui ne sont pas des ressortissants ou résidents de Norvège, et ce jusqu'au 20 août au moins. Les ressortissants d’Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Irlande, Islande, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède ou Suisse peuvent toujours entrer dans le pays s'ils résident, travaillent ou possèdent une propriété en Norvège. S'ils ne peuvent pas prouver leur résidence, ils doivent être en mesure de prouver leur nationalité dans l'un des pays ci-dessus. Les membres de la famille d'un ressortissant de l'un des pays susmentionnés peuvent entrer dans le pays s'ils résident déjà ou se déplacent en Norvège. Les voyageurs ayant la responsabilité de prendre soin d'un résident de Norvège peuvent également entrer. Tous les voyageurs entrant doivent s’isoler à domicile pour une période de 10 jours et remplir un formulaire d’information de santé publique à leur arrivée. L’équipage des compagnies aériennes, les voyageurs en transit, les diplomates et leur famille, le personnel des transports, le personnel des médias, le personnel de OTAN ayant ordre de voyager, les titulaires de permis de travail agricole saisonnier avec une lettre d'approbation de l'UDI, les étrangers avec une citation à comparaître dans une affaire judiciaire, les passagers de croisières ayant débuté avant le 16 mars 2020 à 8 h 00 HEC sur le chemin du retour ainsi que les voyageurs munis d’un visa norvégien délivré après le 15 mars 2020 peuvent également entrer dans le pays. Les ressortissants exonérés de visa et les membres de la famille de citoyens de l'EEE ayant une autorisation de résidence mais qui n'ont pas encore reçu leur carte de séjour peuvent toujours entrer dans le pays en montrant la lettre de l'UDI approuvant leur permis de séjour. Les voyageurs sont autorisés à entrer au Svalbard uniquement après avoir séjourné en quarantaine dans d’autres régions de la Norvège.

Norvège : il y a 541 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 251 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau NL

Pays-Bas

Les Pays-Bas ont commencé à accepter des touristes en provenance de pays en provenance de l'UE/espace Schengen.

Les Pays-Bas ont restreint l'entrée des voyageurs arrivant de l'extérieur de l'UE qui ne sont pas des ressortissants, des titulaires de permis de séjour ou des titulaires de visas de long séjour des États membres de l'EEE, de la Suisse ou du Royaume-Uni, ou des membres de leurs familles, et ce jusqu'au 1er juillet 2020 au moins.

Cependant, depuis le 15 juin, il est désormais possible pour les touristes d'entrer aux Pays-Bas depuis d'autres pays de l'UE où les risques pour la santé sont similaires ou inférieurs à ceux des Pays-Bas. Les visiteurs ne peuvent pas entrer depuis la Suède ou le Royaume-Uni. Les touristes doivent se conformer à toutes les mesures et règles qui s'appliquent pour lutter contre la propagation du coronavirus. Les touristes doivent également réserver leur logement de vacances avant de se rendre aux Pays-Bas. Pour les dernières informations, consultez la FAQ sur les voyages aux Pays-Bas ici. Les voyageurs qui ne résident pas ou ne sont pas physiquement présents dans l'UE sont toujours soumis à des restrictions de voyage jusqu'au 1er juillet 2020 au moins et ne seront pas autorisés à entrer aux Pays-Bas pour le tourisme. Les professionnels de santé, les travailleurs frontaliers, le personnel des transports, les diplomates, les travailleurs humanitaires, le personnel militaire, les voyageurs en situation d'urgence familiale et les voyageurs ayant besoin d'une protection internationale peuvent également entrer dans le pays. Tous les voyageurs voyageant aux Pays-Bas en provenance de pays à haut risque de COVID-19 doivent présenter un «formulaire de déclaration de santé» dûment rempli avant l'embarquement et devront se mettre en auto-quarantaine pendant 14 jours immédiatement après leur arrivée.

Pays-Bas : il y a 44 494 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 6 127 décès en date du 19 juin 2020.

Drapeau PL

Pologne

La Pologne accepte à présent les voyageurs en provenance de l'UE, de Norvège, de Suisse, du Royaume-Uni, du Monténégro, de Géorgie, du Japon, du Canada, d'Albanie, de Corée du Sud et d'Ukraine.

Depuis le 1er juillet, les vols entrant en Pologne ont repris depuis les pays de l'UE, la Norvège, la Suisse, le Royaume-Uni, le Monténégro, la Géorgie, le Japon, le Canada, l'Albanie, la Corée du Sud et l'Ukraine. Tous les autres vols restent suspendus jusqu'au 14 juillet au moins, à l'exception des vols humanitaires et médicaux, des vols pour protéger l'ordre public, des vols d'urgence, des vols sur ordre du Premier ministre et des vols de rapatriement effectués par des transporteurs aériens étrangers sur ordre d'États étrangers.

Les voyageurs en provenance des pays listés plus haut ne sont plus tenus d'entrer en quarantaine à leur arrivée. Les voyageurs entrant en Pologne en provenance d'un pays non membre de l'UE peuvent être tenus de s'isoler pendant 14 jours, sauf s'ils transitent vers leur lieu de résidence. Il existe des exceptions, notamment pour les chauffeurs de fret, le personnel de cabine, les travailleurs des trains, les travailleurs agricoles, les étudiants et les élèves qui étudient en Pologne et les membres des missions diplomatiques, des consulats ou des organisations internationales et leurs familles.

Pologne : il y a 10 687 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 517 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau PT

Portugal

Le Portugal a ouvert ses frontières aux voyageurs de l'extérieur de l'UE qui voyagent à des fins "essentielles".

Le Portugal a rouvert ses frontières aux voyageurs en provenance de l'UE/espace Schengen. La plupart des vols en dehors de l'UE sont suspendus, à l'exception des vols ramenant des ressortissants portugais et des résidents de longue durée titulaires d'un permis de séjour portugais.

Depuis le 1er juillet, les voyageurs en dehors de l'UE peuvent entrer au Portugal s'ils ont des raisons "essentielles" telles que des raisons professionnelles, d'études, de regroupement familial, de santé ou humanitaires. Les voyageurs d'affaires doivent être prêts à décrire la raison de leur voyage d'affaires et peuvent être invités à fournir des preuves. Les étudiants doivent avoir le visa approprié et/ou être prêts à présenter une preuve d'inscription auprès d'un établissement d'enseignement portugais. Les ressortissants de pays tiers titulaires de permis de séjour ou de visas de résident de longue durée délivrés par les États membres de l'UE peuvent transiter par le Portugal pour retourner dans leur pays de résidence. Les voyageurs entrant au Portugal doivent présenter un résultat de test COVID-19 négatif émis au cours des 72 dernières heures. Ils feront également l'objet d'un contrôle de santé à leur arrivée. Leur température sera contrôlée et si elle est élevée ou s'ils présentent des symptômes, ils seront référés aux autorités sanitaires.

Les voyageurs arrivant à Madère ou Porto Santo doivent remplir et soumettre un questionnaire pour les voyageurs entre 24 et 48 heures avant leur arrivée. À leur arrivée, ils devront montrer la preuve d'un test COVID-19 négatif effectué dans les 72 heures avant leur arrivée, ou passer un test à leur arrivée et s'isoler dans leur logement en attendant les résultats. Les voyageurs arrivant aux Açores doivent présenter la preuve d'un test COVID-19 négatif effectué 72 heures avant l'arrivée, ou passer un test à l'arrivée et attendre les résultats dans les 48 heures en quarantaine volontaire. Les voyageurs séjournant plus de 7 jours doivent répéter le test localement 6 jours après le premier test.

Portugal : il y a 13 266 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 614 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau RO

Roumanie

La Roumanie a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas ressortissants de la Roumanie, des pays de l'EEE, de la Suisse ou du Royaume-Uni.

La Roumanie a restreint l’entrée à tous les voyageurs qui ne sont pas ressortissants d’Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Islande, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède ou Suisse. Les vols depuis la Belgique, la France, l'Iran, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne, la Turquie, les États-Unis et le Royaume-Uni sont suspendus. Les ressortissants roumains et leurs familles, les titulaires de permis de séjour et les titulaires de visa de long séjour peuvent entrer dans le pays. Les ressortissants des États membres de l’EEE, de la Suisse et du Royaume-Uni résidant en Roumanie peuvent également entrer dans le pays. Les diplomates, le personnel des transports, le personnel militaire, les travailleurs humanitaires, les voyageurs en situation d’urgence familiale et les voyageurs ayant besoin d’une protection humanitaire internationale ou autre peuvent également entrer dans le pays. Tous les voyageurs entrant doivent s’isoler pour une période de 14 jours.

Roumanie : il y a 7 197 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 750 décès en date du 23 juin 2020.

Drapeau GB

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni n'a pas de restrictions d'entrée, mais une quarantaine de 14 jours est en place pour les voyageurs entrants.

Le Royaume-Uni n’a appliqué aucune restriction à l’entrée, mais surveille les vols directs vers le pays depuis certaines régions. Plusieurs aéroports ont annulé certains services, fermé des terminaux et réduit les horaires des transports. Veuillez vérifier les informations spécifiques pour chaque aéroport. Plusieurs compagnies aériennes gardent également leurs avions au sol. Tous les voyageurs entrant au Royaume-Uni doivent présenter le formulaire « Public Health Passenger Locator Form » à l'immigration à leur arrivée. Le Royaume-Uni a annoncé une quarantaine obligatoire de 14 jours pour tous les voyageurs à partir du 8 juin. Les travailleurs du fret, les professionnels de la santé voyageant pour aider à lutter contre le coronavirus et les voyageurs arrivant d'Irlande, des îles anglo-normandes et de l'île de Man sont exemptés de cette obligation. À partir du 10 juillet, les voyageurs des endroits suivants ne seront pas tenus de s'isoler à leur arrivée, sauf s'ils se sont rendus ou se sont arrêtés dans un autre pays ou territoire au cours des 14 jours précédents : Andorre, Antigua-et-Barbuda, Aruba, Australie, Autriche, Bahamas, Barbade, Belgique, Bonaire, Saint-Eustache et Saba, Croatie, Curaçao, Chypre, Tchéquie, Danemark, Dominique, Îles Féroé, Fidji, Finlande, France, Polynésie française, Allemagne, Groenland, Grenade, Guadeloupe, Hong Kong, Hongrie, Islande, Italie, Jamaïque, Japon, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macao, Maurice, Monaco, Pays-Bas, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pologne, Réunion, San Marino, Serbie, Seychelles, Corée du Sud, Espagne, Saint-Barthélemy, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Pierre et Miquelon, Suisse, Taïwan, Trinité-et-Tobago, Turquie, Vatican, Vietnam. L'Irlande est déjà exemptée dans le cadre de la zone de voyage commune, tout comme les îles Anglo-Normandes et l'île de Man. Les 14 territoires britanniques d'outre-mer sont également exemptés. Tous les voyageurs sur les vols à destination du Royaume-Uni doivent porter un masque dans les avions et dans les transports en commun, à leur arrivée et par la suite. Les passagers utilisant des taxis et des véhicules de location privés devraient également utiliser un masque pendant toute la durée de leur trajet. Les conducteurs peuvent refuser de transporter des passagers qui ne suivent pas les instructions pour voyager en toute sécurité. Consultez le site du gouvernement britannique (en anglais) pour connaître les conditions d'entrée sur le territoire.

Drapeau RU

Russie

La Russie a limité l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

La Russie a restreint l’entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants russes, des résidents permanents, des résidents titulaires d’un permis de séjour, des membres d’équipage des compagnies aériennes, des diplomates et des voyageurs dont la visite concerne la mort d’un parent direct. Les voyageurs arrivant d’Allemagne, Autriche, Biélorussie, Belgique, Bulgarie, Chine, Chypre, Corée du Sud, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Iran, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse ou Ukraine qui envisagent de rester à Moscou doivent contacter la ligne téléphonique prévue à cet effet. Ils doivent s’isoler à Moscou pour une période de 14 jours ou pour la durée de leur séjour s’il compte moins de 14 jours. Les voyageurs qui ont séjourné en Allemagne, Corée du Sud, Chine, Espagne, France, Italie ou Iran et séjournent à Saint-Pétersbourg (LED) doivent s’isoler pour une période de 14 jours ou pour la durée de leur séjour s’il compte moins de 14 jours. À partir du 8 juin, les ressortissants étrangers peuvent entrer dans le pays pour des soins médicaux ou pour s'occuper des membres de leur famille en Russie. Le gouvernement russe a accordé un délai de grâce pour les visas, permis de séjour et autres documents qui expirent entre le 15 mars 2020 et le 15 juin 2020. Les personnes dont les documents expirent pendant cette période peuvent quitter la Russie avant la fin de la période (15 juin 2020), sans prolonger leur durée de séjour ni demander de nouveaux documents.

Russie : il y a 220 143 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 10 145 décès en date du 19 juin 2020.

Drapeau CZ

République Tchèque

La Tchéquie permettra maintenant aux voyageurs en provenance de pays qu'elle considère à faible risque d'entrer sans être tenue de mettre en quarantaine.

Le gouvernement tchèque a classé les pays en fonction de leur taux de cas de COVID-19. Les voyageurs arrivant de pays considérés comme à faible risque ne seront pas tenus de mettre en quarantaine ou de fournir un test PCR. Les voyageurs arrivant de pays non considérés comme « à faible risque » ne sont autorisés à entrer en République tchèque qu'à des fins limitées et spécifiques. Vous trouverez des informations détaillées sur la manière dont les pays sont classés et les réglementations en vigueur pour les voyageurs en provenance de ces pays sur href=https://www.mvcr.cz/mvcren/article/coronavirus-information-of-moi.aspx">website du ministère tchèque de l'intérieur.

République Tchèque : il y a 4 303 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 348 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau RS

Serbie

La Serbie a rouvert ses frontières.

La Serbie a rouvert ses frontières. Les voyageurs entrants recevront à leur arrivée des instructions sur la prévention de la propagation du coronavirus. Si vous avez réservé ou cherchez à réserver des vols entre la Serbie et un autre pays, vous devez savoir que des modifications et des annulations sont possibles lors de la reprise des vols. Les étrangers qui ont une autorisation de séjour temporaire en Serbie expirée après le 15 mars 2020 seront autorisés à entrer jusqu'au 1er juillet 2020. Ils peuvent légalement présenter une demande de prolongation de leur séjour temporaire dans les 30 jours suivant leur arrivée en Serbie.

Serbie : il y a 2 553 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 311 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau SK

Slovaquie

La Slovaquie a ouvert ses frontières aux voyageurs originaires de plusieurs pays européens.

La Slovaquie commence à assouplir ses restrictions de voyage. Bien que ses aéroports internationaux restent fermés, les voyageurs de nombreux pays européens peuvent désormais entrer dans le pays (les aéroports voisins de Vienne, Budapest et Prague restent ouverts).

En plus des ressortissants et des résidents slovaques, depuis le 20 juin, les voyageurs arrivant des pays suivants peuvent entrer en Slovaquie sans test COVID-19 ou quarantaine : Autriche, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, îles Féroé, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Lichtenstein, Lituanie, Lettonie, Malte, Monaco, Monténégro, Norvège, Pologne, Slovénie et Suisse. Ceux qui entrent en Slovaquie en provenance de pays autres que ceux mentionnés précédemment doivent, à leur arrivée, présenter à la police des frontières slovaque ou au bureau régional de la santé publique le plus proche un test COVID-19 négatif datant de moins de 96 heures et rester en isolement à domicile pendant au moins 5 jours jusqu'à ce que le nouveau test de COVID-19 soit effectué.

Slovaquie : il y a 270 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 28 décès en date du 23 juin 2020.

Drapeau SI

Slovénie

La Slovénie a rouvert ses frontières ; cependant, des restrictions de quarantaine spéciales s'appliquent aux voyageurs en provenance de pays à taux élevé de COVID-19.

La Slovénie a rouvert ses frontières ; cependant, des restrictions de quarantaine spéciales s'appliquent aux voyageurs en provenance de pays où les taux de COVID-19 sont élevés.

La Slovénie continue d'apporter des ajustements à ses listes de pays désignés « verts » (pas de quarantaine), « jaunes » (quarantaine requise pour les non-résidents) et « rouges » (quarantaine requise, plus test COVID effectué dans l'UE).

Les pays « verts » pour lesquels aucune restriction de quarantaine ne s'applique actuellement sont les suivants : Autriche, Croatie, Chypre, Tchéquie, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Malte, Norvège, Slovaquie, Espagne ou Suisse. La liste sera mise à jour ici (en anglais). La liste « rouge » compte actuellement 34 pays, dont le Royaume-Uni, les États-Unis, la Suède, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine et le Kosovo. Une liste complète des pays de la «liste rouge» peut être trouvée ici (en slovène). Les pays ne figurant pas sur l'une des listes ci-dessus sont dans la catégorie « jaune », ce qui signifie que les citoyens et résidents slovènes peuvent entrer sans quarantaine ; les autres doivent être mis en quarantaine.

Slovénie : il y a 205 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 111 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau CH

Suisse

La Suisse a assoupli les restrictions imposées aux voyageurs en provenance d'Europe.

La Suisse a commencé à assouplir ses restrictions de voyage. En plus des ressortissants/résidents de Suisse ou du Liechtenstein, depuis le 15 juin, les voyageurs en provenance des pays de l'UE, du Royaume-Uni, d'Islande et de Norvège peuvent désormais entrer en Suisse. Les voyageurs d'autres pays qui ont les visas et les permis nécessaires pour entrer et les professionnels de santé autorisés peuvent toujours entrer dans le pays. Le transit le jour même est autorisé ; cependant, les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants, des résidents ou des membres de la famille de ressortissants/résidents des États membres de l'EEE ou du Royaume-Uni ne peuvent pas transiter par la Suisse lorsqu'ils arrivent d'un État non membre de Schengen en route vers un autre État membre de Schengen. Des exemptions supplémentaires existent pour certaines catégories de voyageurs d'affaires qui ont reçu une autorisation préalable. Des autorisations spéciales existent également dans certains cas pour les voyageurs arrivant d'Allemagne ou d'Autriche.

Suisse : il y a 1 003 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 965 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau SE

Suède

La Suède a restreint l'entrée des voyageurs étrangers qui voyagent en dehors de l'EEE/Royaume-Uni.

La Suède a restreint l'entrée de la plupart des voyageurs étrangers arrivant de l'extérieur de l'espace européen élargi jusqu'au moins en août 31. Les ressortissants et résidents suédois peuvent toujours retourner en Suède à partir de pays hors de l'EEE. Le 2 juillet, le gouvernement suédois a annoncé que les citoyens et résidents de longue durée des pays de l'EEE, d'Andorre, de Monaco, de Saint-Marin, de la Suisse, du Royaume-Uni ou de la Cité du Vatican, les personnes ayant un permis de séjour suédois et les membres de leur famille peuvent désormais entrer en Suède, quel que soit le but du voyage. Les titulaires d'un visa suédois et les personnes ayant un visa de plus de 3 mois pour un autre pays de l'EEE peuvent également entrer, tout comme les personnes ayant un « objectif essentiel » comme les travailleurs de la santé, les chercheurs en santé et les étudiants fréquentant une institution suédoise. Plus d'informations peuvent être trouvées ici . En outre, les résidents de l'Algérie, de l'Australie, de la Géorgie, du Japon, du Canada, du Maroc, du Monténégro, de la Nouvelle-Zélande, du Rwanda, de la Serbie, de la Corée du Sud, de la Thaïlande, de la Tunisie et de l'Uruguay peuvent également entrer en Suède. Les diplomates, les travailleurs frontaliers, les professionnels de la santé, le personnel de transport, les travailleurs de secours et les voyageurs qui visitent pour des raisons familiales urgentes peuvent également entrer en Suède.

Suède : il y a 65 999 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 5 420 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau TR

Turquie

La Turquie a maintenant levé ses restrictions liées au COVID-19.

La Turquie a maintenant levé ses restrictions de voyage liées au COVID-19. Tous les voyageurs sont tenus de porter un masque facial en permanence dans les aéroports, et pour la durée de tous les vols à destination et en provenance de la Turquie. Ils doivent également remplir un formulaire de localisation des passagers avant d'arriver en Turquie. Toutes les personnes entrantes en Turquie feront l'objet d'une évaluation médicale des symptômes du coronavirus, y compris des contrôles de température. Les voyageurs présentant des symptômes devront subir un test de PCR. Les voyageurs dont le test est positif recevront un traitement médical dans un établissement déterminé par le ministère de la Santé ou, si cela est préférable, dans un établissement médical privé en Turquie à leurs propres frais.

Turquie : il y a 19 853 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 5 225 décès en date du 16 juin 2020.

Drapeau UA

Ukraine

L'Ukraine a levé l'interdiction d'entrer sur le territoire pour les ressortissants étrangers.

L'Ukraine a levé l'interdiction d'entrer sur le territoire pour les ressortissants étrangers. Ceux-ci seront autorisés à entrer en Ukraine s'ils peuvent prouver qu'ils ont une assurance médicale couvrant toutes les dépenses liées au traitement du COVID-19 lorsqu'ils se trouvent sur le territoire de l'Ukraine. Une auto-quarantaine s'appliquera à tous les voyageurs en provenance de pays considérés par le ministère ukrainien de la Santé comme ayant une incidence élevée de COVID-19.

Ukraine : il y a 26 072 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 265 décès en date du 16 juin 2020.

Caraïbes

Drapeau AI

Anguilla

Anguilla a fermé ses aéroports.

Anguilla a fermé tous ses aéroports au moins jusqu'au 14 juillet.

Anguilla : il n’y a aucun cas actif et 0 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau AG

Antigua-et-Barbuda

Antigua-et-Barbuda a rouvert ses frontières.

Antigua-et-Barbuda a rouvert ses frontières. À l'arrivée, tous les voyageurs doivent porter des masques et passer un examen médical, présenter un formulaire de déclaration de santé rempli et avoir un certificat médical indiquant un test de coronavirus négatif (COVID-19), résultats d'au plus 48 heures avant l'arrivée.

Les voyageurs soumis à un test de coronavirus à l'arrivée devront payer des frais de 100 $ US ou l'équivalent local en espèces. Les voyageurs sans certificat médical valide seront mis en quarantaine pendant 14 jours à leurs frais ou jusqu'à ce qu'ils soient négatifs au coronavirus.

Antigua-et-Barbuda : il y a 42 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 3 décès en date du 15 juin 2020.

Drapeau AW

Aruba

Aruba a ouvert ses frontières aux voyageurs d'Europe, du Canada et de la plupart des pays des Caraïbes.

Aruba a ouvert ses frontières aux voyageurs d'Europe, du Canada et de la plupart des pays des Caraïbes. Les voyageurs en provenance des États-Unis seront autorisés à entrer à partir de juillet 10. Tous les touristes doivent remplir la ED Card et souscrire une assurance obligatoire contre les COVID d'Aruba, même s'ils ont leur propre assurance. Le tarif est de 15 USD par jour (sous réserve de modifications). Les enfants de moins de 14 ans seront exemptés de l'obligation d'assurance, mais seront soumis à des frais d'administration uniques de 10 USD. Ils doivent également soumettre un formulaire de déclaration d'auto-santé 72 heures avant le voyage et sont encouragés à passer un test PCR avant de voyager et à soumettre les résultats en ligne. Les voyageurs qui ne le font pas devront payer un test obligatoire à leur arrivée à Aruba et rester en quarantaine en attendant les résultats du test. Les voyageurs en provenance des États américains ayant une incidence élevée de cas COVID-19 ne seront autorisés à entrer dans le pays que s'ils fournissent la preuve d'un résultat négatif au test avant de se rendre à Aruba ; ils n'auront pas la possibilité d'être testés à leur arrivée. Cela s'applique aux résidents des États américains suivants : Alabama, Arizona, Arkansas, Californie, Colorado, Floride, Géorgie, Idaho, Iowa, Kansas, Louisiane, Mississippi, Nevada, Caroline du Nord, Ohio, Oklahoma, Oregon, Caroline du Sud, Dakota du Sud, Tennessee, Texas, Utah, Wisconsin et Wyoming. La preuve d'un résultat de test négatif doit être fournie sur le site Web de la carte ED.

Drapeau BS

Bahamas

Les Bahamas ont ouvert leurs frontières à tous les voyageurs, y compris les visiteurs. Les visiteurs doivent contacter directement les compagnies aériennes pour obtenir des informations sur les vols.

Les Bahamas ont ouvert leurs frontières à tous les voyageurs, y compris les visiteurs. Les visiteurs doivent contacter directement les compagnies aériennes pour obtenir des informations sur les vols. Chaque voyageur doit soumettre un formulaire de demande de visa santé-voyage en ligne sur travel.gov.bs. La confirmation sera fournie par e-mail. Chaque voyageur doit avoir sa confirmation en main à son arrivée à destination. Les voyageurs doivent également ajouter leur résultat de test COVID-19 négatif (voir le paragraphe suivant) sur ce même site Web. Chaque voyageur doit également subir un test PCR COVID-19 (écouvillon moléculaire) avant le voyage et obtenir un résultat négatif. Pour les visiteurs entrant du 1er juillet au 6 juillet, le test doit avoir été effectué au plus 10 jours avant la date d'arrivée. Pour les visiteurs entrant à partir du 7 juillet, les résultats du test ne doivent pas avoir été pris plus de 7 jours avant l'arrivée. Les voyageurs suivants sont dispensés de l'obligation de présenter un test PCR : - les enfants de moins de deux ans - les pilotes privés qui ne débarquent pas - les citoyens et résidents des Bahamas qui se sont rendus en dehors des Bahamas moins de 72 heures - les ressortissants et résidents des Bahamas arrivant d'Antigua-et-Barbuda, de la Barbade, du Belize, de la Dominique, de la Grenade, du Guyana, d'Haïti, de la Jamaïque, de Montserrat, de Saint-Kitts-et-Nevis, de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent-et-les Grenadines, du Suriname ou de Trinité-et-Tobago. Les citoyens et résidents des Bahamas qui ne sont pas en mesure d'acquérir un test à l'étranger et peuvent démontrer son indisponibilité, peuvent rentrer aux Bahamas sans test PCR, mais seront soumis à une quarantaine à domicile pendant 14 jours ou soumis à des tests lors de leur retour, et ce à leurs frais.

Aucune quarantaine n'est requise après l'entrée aux Bahamas. Tous les passagers entrants seront soumis à des contrôles de température. Les voyageurs qui présentent des symptômes de COVID-19 peuvent être transférés vers une zone de quarantaine sur place, loin des autres passagers pour des tests et une évaluation plus poussés.

Bahamas : il y a 4 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 11 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau BB

Barbade

La Barbade n'a pas de restrictions d'entrée, mais tous les voyageurs et membres d'équipage doivent présenter un test négatif au COVID-19.

La Barbade a rouvert ses frontières. Tous les voyageurs doivent porter des masques faciaux lorsqu'ils voyagent vers/depuis la Barbade. Ils passeront un contrôle de température à l'aéroport et devront avoir la preuve d'un test COVID négatif daté de moins de 72 heures avant le voyage (jusqu'à une semaine pour les pays à faible risque de la CARICOM). La norme de test doit être ISO, ou CAP, ou dans le cas du Royaume-Uni, conforme à UKAS ou équivalent. Les voyageurs qui arrivent à la Barbade sans avoir été testés seront soumis à un test obligatoire à leur arrivée. Le coût du test est de 150 $ US. Ils devront s'isoler dans leur logement jusqu'à ce que les résultats des tests soient fournis. Quiconque teste positif pour le COVID-19 sera emmené dans une installation de quarantaine du gouvernement de la Barbade à Harrison Point, St Lucy.

Barbade : il y a 1 cas actif de COVID-19 diagnostiqué et 7 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau CU

Cuba

Cuba a suspendu tous les vols entrants jusqu'au 1er juillet.

Cuba a suspendu tous les vols à destination du pays, à l’exception des vols d’aide humanitaire. Les vols charters vers Cayo Coco (CCC), Cayo Largo del Sur (CYO) et Santa Clara (SNU) devraient reprendre à partir du 1er juillet. Les voyageurs sur ces vols seront testés à l'arrivée (un prélèvement PCR et un test de température) et seront transférés directement à leurs resorts. Toute personne dont le résultat du test est positif sera transférée à l'hôpital. Les autres vols ne devraient pas redémarrer avant le 31 juillet au moins.

Cuba : il y a 57 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 86 décès en date du 25 juin 2020.

Drapeau CW

Curaçao

Curaçao a limité l'entrée sur le territoire aux seuls résidents, mais les vols depuis Bonaire et les Pays-Bas reprendront bientôt.

Curaçao a restreint l’entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas membres d’équipage de lignes aériennes, personnel médical autorisé, personnel gouvernemental autorisé ou résidents de Curaçao dont l’entrée a été préablement approuvée par le gouvernement de Curaçao. Les résidents, le personnel médical et gouvernemental doivent avoir une lettre de vérification du gouvernement de Curaçao prouvant qu’ils sont autorisés à entrer à Curaçao. Les voyageurs peuvent toujours transiter par Curaçao, à condition qu’ils restent à bord du même avion ou effectuent un transit d’un avion à un autre sans entrer dans le terminal. Un préavis d’au moins 24 heures est requis.

Les vols au départ et à destination de Bonaire reprendront le 12 juin 2020 sans aucune restriction de quarantaine. Les vols au départ et à destination des Pays-Bas reprendront le 1er juillet 2020 sans aucune restriction de quarantaine.

Drapeau DM

Dominique

La Dominique rouvrira ses frontières aux ressortissants et aux résidents le 15 juillet et aux non-ressortissants le 7 août.

La Dominique rouvrira ses frontières aux ressortissants et aux résidents le 15 juillet et aux non-ressortissants le 7 août. Les passagers arrivant devront remplir un questionnaire en ligne 24 heures avant leur arrivée et faire un test PCR avec un résultat négatif jusqu'à 72 heures avant leur arrivée. Un test thermique et un test sanguin d'anticorps seront effectués à l'arrivée. Si l'un des tests est positif, un nouveau test PCR en écouvillon sera effectué. Les voyageurs arrivant seront soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours dans un établissement du gouvernement, dans un hôtel ou une maison d'hôtes certifié.

Dominique : il n’y a aucun cas actif et 0 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau GD

Grenade

Grenade devrait rouvrir ses aéroports fin juin.

La Grenade a fermé l’aéroport international Maurice Bishop (GND) et l’aéroport de Lauriston (CRU) à tout trafic de passagers. Les aéroports devraient rouvrir fin juin. Les ressortissants et résidents de la Grenade peuvent toujours entrer dans le pays.

Grenade : il n’y a aucun cas actif et 0 décès en date du 11 juin 2020.

Drapeau GP

Guadeloupe

La Guadeloupe a suspendu la plupart des vols et restreint l'entrée des non-résidents, à l'exception des voyageurs en provenance de la Martinique, de Saint-Barthéelemy et de Saint-Martin.

La Guadeloupe a suspendu la plupart des vols et restreint l'entrée des non-résidents, à l'exception des voyageurs en provenance de la Martinique, de Saint-Barthéelemy et de Saint-Martin.

Guadeloupe : il y a 13 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 14 décès en date du 11 juin 2020.

Drapeau HT

Haïti

Haïti a repris les vols internationaux.

Haïti a levé ses restrictions de voyage. Tous les voyageurs sont soumis à un examen médical et doivent présenter un formulaire de déclaration de santé rempli à l'arrivée.

Haïti : il y a 4 671 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 113 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau VG

Iles Vierges britanniques

Les îles Vierges britanniques ont restreint l'entrée de tous les non-résidents.

Les îles Vierges britanniques ont restreint l'entrée de tous les non-résidents.

Iles Vierges britanniques : il n’y a aucun cas actif et 1 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau JM

Jamaïque

La Jamaïque a rouvert ses frontières aux voyageurs internationaux.

La Jamaïque a rouvert ses frontières aux voyageurs internationaux. Tous les voyageurs arrivant en Jamaïque sont soumis à un contrôle médical à leur arrivée.

Les non-résidents doivent avoir une autorisation de voyage obtenue avant le départ sur https://www.visitjamaica.com/ .

Les résidents jamaïcains doivent avoir une autorisation de voyage obtenue avant le départ à https://jamcovid19.moh.gov.jm/ immigration.html .

Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics.

Jamaïque : il y a 138 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 10 décès en date du 17 juin 2020.

Drapeau MQ

Martinique

La Martinique n'a pas de restrictions d'entrée, mais tous les voyageurs entrants seront contrôlés.

La Martinique n’a mis en place aucune restriction d’entrée, mais les voyageurs arrivant seront contrôlés par l’Agence régionale de Santé de la Martinique. Des protocoles de sécurité sont affichés et mis en œuvre dans toutes les marinas et petits ports.

Martinique : il y a 137 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 14 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau MS

Montserrat

Montserrat a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Montserrat a restreint l’entrée à tous les voyageurs qui ne sont pas des résidents, des conjoints ou des personnes à charge de résidents ou des membres d’équipage de compagnies aériennes. Toutes personnes prévoyant d'entrer sur le territoire doivent remplir et soumettre un formulaire de déclaration d'accès au moins 72 heures avant l'arrivée. Le formulaire se trouve sur le site Web du gouvernement de Montserrat. Tous les voyageurs doivent porter un masque ou un couvre-visage dans l'avion et à l'aéroport. Des contrôles de température seront effectués à l'arrivée et tous les voyageurs arrivant à Montserrat doivent se mettre en auto-quarantaine pendant 14 jours à compter de leur date d'arrivée.

Montserrat : il n’y a aucun cas actif et 1 décès en date du 25 juin 2020.

Drapeau BQ

Pays-Bas caribéens

Bonaire et Saba ont commencé à assouplir leurs restrictions de voyage pour les voyageurs arrivant d'Aruba, de Curaçao et d'Europe.

Bonaire a commencé à assouplir ses restrictions de voyage pour les voyageurs arrivant de certains pays. Les vols à destination et en provenance de Curaçao et d'Aruba ont maintenant repris. Les vols depuis et vers l'Europe ont repris le 1er juillet 2020. Pour Saba, les vols à destination et en provenance de Bonaire, Curaçao et Saint-Eustache ont repris le 1er juillet 2020. Les vols ne peuvent pas transiter à Saint-Martin. Les touristes qui souhaitent visiter Saba à partir de ces endroits doivent envoyer une demande par courrier électronique à info@Sabagov.nl. Les voyageurs éligibles pour entrer à Bonaire doivent présenter un test COVID-19 négatif et une preuve d'assurance maladie couvrant le voyageur à l'étranger. Les vols à destination et en provenance de l'Europe devraient reprendre le 1er juillet 2020.

Drapeau PR

Porto Rico

Porto Rico rouvrira ses services aux touristes à partir de juillet 15. Les voyageurs doivent avoir un test moléculaire négatif COVID-19 dans les dernières 72 heures.

Porto Rico est actuellement soumis aux mêmes restrictions de voyage que les États-Unis. Ces restrictions resteront en vigueur jusqu'en juillet 15. À partir de juillet 15, Porto Rico rouvrira ses services aux touristes. Tous les voyageurs doivent avoir un formulaire de déclaration de voyage rempli et un test moléculaire négatif COVID-19 au cours des dernières 72 heures. Ils doivent passer un examen de santé et un contrôle de température à leur arrivée. Les masques sont obligatoires. Les voyageurs qui arrivent sans les documents/résultats de test nécessaires seront soumis à la quarantaine à leurs frais.

Porto Rico : il y a 7 761 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 155 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau DO

République Dominicaine

La République dominicaine a rouvert ses frontières aériennes.

La République dominicaine a rouvert ses frontières aériennes. Vous devez vous conformer aux contrôles supplémentaires et aux autres mesures de distanciation sociale mis en place par les autorités et suivre les instructions des autorités aéroportuaires.

République Dominicaine : il y a 17 688 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 794 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau KN

Saint-Kitts-et-Nevis

Saint-Christophe-et-Niévès a fermé ses aéroports.

Saint-Christophe-et-Niévès a fermé tous ses aéroports.

Saint-Kitts-et-Nevis : il y a 1 cas actif de COVID-19 diagnostiqué et 0 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau SX

Saint-Martin

Saint-Martin a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception de ceux en provenance d'Anguilla, d'Antigua-et-Barbuda, d'Aruba, des îles Vierges britanniques, de la Dominique, de la Guadeloupe, de la Martinique, de Saba, de Saint-Eustache, de Saint-Barthélemy, de Saint-Kitts-et-Nevis et de Sainte-Lucie.

Saint-Martin a repris les vols depuis les territoires voisins. Les voyageurs qui ne sont allés qu'à Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Aruba, Bonaire, les îles Vierges britanniques, Curaçao, la Dominique, la Guadeloupe, la Martinique, Saba, Saint-Eustache et Saba, Saint-Barthélemy, Saint-Kitts-et-Nevis et Sainte-Lucie lors des 21 derniers jours peuvent entrer sur le territoire.

Les vols à destination et en provenance des États-Unis devaient à l'origine reprendre à partir du 1er juillet, mais cette date a été reportée d'au moins 2 semaines.

Drapeau VC

Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Saint-Vincent-et-les Grenadines a levé toutes les restrictions de voyage liées au coronavirus.

Saint-Vincent-et-les Grenadines a levé toutes les restrictions de voyage liées au coronavirus. Tous les voyageurs seront soumis à un examen médical et à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée.

Saint-Vincent-et-les-Grenadines : il n’y a aucun cas actif et 0 décès en date du 23 juin 2020.

Drapeau LC

Sainte-Lucie

Sainte-Lucie a rouvert ses aéroports.

Sainte-Lucie a rouvert ses aéroports. Tous les voyageurs et membres d'équipage doivent avoir un certificat médical avec un résultat de test COVID-19 négatif délivré dans les 48 heures suivant leur arrivée. Ils seront soumis à une quarantaine de 14 jours.

Sainte-Lucie : il y a 3 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 11 juin 2020.

Drapeau TT

Trinité-et-Tobago

Trinité-et-Tobago a fermé ses aéroports.

Trinité-et-Tobago a fermé ses aéroports jusqu'au 19 juillet au moins.

Trinité-et-Tobago : il y a 10 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 8 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau KY

Îles Caïmanes

Les îles Caïmans ont suspendu tous les vols internationaux.

Les îles Caïmans ont suspendu tous les vols vers l’aéroport international Owen Roberts (GCM), à l’exceptions des vols d’urgence et des vols MEDEVAC, qui doivent préalablement obtenir une autorisation de l’autorité d’aviation civile des îles Caïmans.

Îles Caïmanes : il y a 6 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau TC

Îles Turks et Caïques

Les îles Turks et Caïques ont fermé leurs aéroports.

Turks et Caicos rouvrira ses aéroports le 22 juillet.

Îles Turks et Caïques : il y a 34 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 2 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau VI

Îles Vierges américaines

Les îles Vierges américaines ont rouvert leurs frontières. Tous les voyageurs entrants sont soumis à un contrôle médical et à une quarantaine.

Les îles Vierges américaines ont rouvert leurs frontières. Tous les voyageurs entrants sont soumis à un contrôle médical et à une quarantaine.

Îles Vierges américaines : il y a 105 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 6 décès en date du 8 juin 2020.

Amérique centrale

Drapeau BZ

Belize

Tous les aéroports de Belize sont fermés.

Bélize a fermé ses aéroports jusqu'au 14 août au moins et restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont ni ressortissants ni résidents de Bélize.

Belize : il y a 9 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 2 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau CR

Costa Rica

Le Costa Rica a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Le Costa Rica a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont pas des ressortissants et des résidents du Costa Rica jusqu'au 1er août au moins. Le gouvernement costaricien a annoncé que tout résident légal ayant quitté le Costa Rica le 24 mars ou après cette date se verrait automatiquement interdire de rentrer pour une période spécifiée à la date de son départ et dont il aura été notifié par écrit. Les voyageurs qui ont quitté le Costa Rica avant le 25 mars 2020 et qui ont une résidence permanente ou temporaire, qui ont un permis de séjour de catégorie spéciale (Categoria Especial) ou sous-catégorie non résident (No Residente Subcategoria Estancia) peuvent toujours entrer dans le pays. Ils doivent remplir le "formulaire épidémiologique" sur https://ccss.now.sh/ avant leur départ.

Tous les voyageurs ci-dessus doivent s'isoler pendant une période de 14 jours à leur arrivée.

Costa Rica : il y a 3 232 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 19 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau SV

El Salvador

Le Salvador a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Les aéroports d'El Salvador sont fermés à tous les vols à l'exception de l'aide humanitaire jusqu'au 6 août au moins. Tous les voyageurs entrants sont soumis à une quarantaine de 14 jours.

El Salvador : il y a 2 987 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 217 décès en date du 26 juin 2020.

Drapeau GT

Guatemala

Le Guatemala a suspendu tous les vols entrants et restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Le Guatemala a restreint l’entrée de tous les voyageurs, à l’exception des citoyens, des résidents et des diplomates, qui seront placés en quarantaine à leur arrivée. Le Guatemala a aussi suspendu ses vols entrant au moins jusqu’au 30 avril 2020.

Guatemala : il y a 18 919 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 947 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau HN

Honduras

Le Honduras a fermé ses aéroports jusqu'au 15 août 2020 au moins.

Le Honduras a fermé ses aéroports à tous les vols jusqu'au 15 août au moins, à l’exception des vols humanitaires détenant une autorisation délivrée 24 heures avant le départ par le Secrétariat hondurien du tourisme ou le Secrétariat aux relations extérieures et à la coopération internationale.

Honduras : il y a 20 814 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 639 décès en date du 23 juin 2020.

Drapeau NI

Nicaragua

Le Nicaragua n'a aucune restriction d'entrée, mais tous les voyageurs arrivant seront contrôlés et mis en quarantaine si nécessaire.

Le Nicaragua n’a appliqué aucune restriction à l’entrée, mais les voyageurs qui arrivent seront examinés et ceux qui présentent des symptômes du COVID-19 seront mis en quarantaine.

Nicaragua : il y a 1 198 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 83 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau PA

Panama

Le Panama a suspendu tous les vols à destination du pays, à l'exception des vols humanitaires.

Tous les vols en direction du Panama sont suspendus à l’exception des vols humanitaires, au moins jusqu’au 22 juillet 2020.

Panama : il y a 19 416 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 747 décès en date du 19 juin 2020.

Moyen-Orient

Drapeau AF

Afghanistan

L'Afghanistan accepte à présent les voyageurs internationaux.

L'Afghanistan a repris les vols internationaux. Des contrôles au point d'entrée ont été introduits. Tout le monde ne fait pas l'objet d'un dépistage, mais ceux qui le sont et qui affichent une température supérieure à 38°C peuvent être envoyés en isolement directement dans l'un des 2 hôpitaux nationaux (Kabul Infectious Disease et Afghan-Japan Communicable Disease Hospital à Kaboul) ou 5 hôpitaux provinciaux. Ces hôpitaux se trouvent en dehors de la zone de sécurité renforcée.

Afghanistan : il y a 12 721 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 864 décès en date du 26 juin 2020.

Drapeau SA

Arabie saoudite

L'Arabie saoudite a suspendu tous les vols entrants.

L'Arabie saoudite a suspendu tous les vols entrants. Le gouvernement saoudien a annoncé que les déplacements pour participer au pèlerinage du Hajj cette année, qui devrait commencer le 26 juillet, ne seront pas possibles pour ceux qui ne sont pas déjà présents en Arabie saoudite. Les escales techniques, les vols humanitaires, d'évacuation et de rapatriement peuvent entrer dans le pays avec l'approbation préalable du GACA. Les voyageurs qui ont séjourné en Chine, à Hong Kong, à Taïwan, à Macao, en Iran, aux Émirats arabes unis, au Koweït, à Bahreïn, au Liban, en Syrie, en Égypte, en Irak, en Italie et en Corée du Sud au cours des 14 derniers jours ne seront pas autorisés à entrer ou à transitent par le royaume, indépendamment du visa ou du statut de résident. Les voyages vers/de la Chine continentale ont été suspendus. Le gouvernement saoudien a annoncé que les expatriés qui voyagent en Chine ne seront pas autorisés à retourner en Arabie saoudite. Tous les voyageurs entrant en Arabie saoudite seront placés en isolement sanitaire pendant les 14 jours suivant leur arrivée.

Arabie saoudite : il y a 62 357 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 916 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau BH

Bahrein

Bahreïn a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants et résidents du pays, du personnel militaire et des voyageurs ayant reçu une lettre d'autorisation préalable valide (PPG).

Bahreïn a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants et résidents du pays, du personnel militaire et des voyageurs ayant reçu une lettre d'autorisation préalable valide (PPG), qui doit être présentée avant l'embarquement. Les visas à l'arrivée ont été suspendus sauf pour les diplomates ou les voyageurs munis d'un passeport des Nations Unies. Quiconque tente d'entrer à Bahreïn doit avoir un permis de séjour de Bahreïn ou obtenir un visa à l'avance en visitant www.evisa.gov.bh. Toutes les personnes arrivant à Bahreïn seront soumises à une quarantaine et à des procédures de test améliorées. Ceux qui ne présentent aucun symptôme devront s'auto-isoler pendant 14 jours à leur arrivée, tandis que ceux présentant des symptômes seront soumis à d'autres mesures de quarantaine. De plus, toutes les personnes entrantes qui ont visité ou transité par l'Iran, l'Irak ou le Liban dans les 14 jours précédant leur arrivée à Bahreïn seront soumises à des procédures de test renforcées et mises en quarantaine dans les locaux du gouvernement. Le franchissement de la frontière par la route a été suspendu.

Bahrein : il y a 4 621 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 97 décès en date du 23 juin 2020.

Drapeau IQ

Irak

L'Irak a fermé ses aéroports jusqu'au 15 juillet au moins.

L’Iraq a suspendu tous ses vols jusqu'au 15 juillet au moins, à l’exception des vols de la Croix-Rouge, des vols humanitaires, Medevac, de rapatriements, d’urgences et militaires.

Irak : il y a 24 989 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 2 473 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau IR

Iran

L'Iran a restreint l'entrée des ressortissants des Émirats arabes unis.

L’Iran a restreint l’entrée aux ressortissants des Émirats arabes unis.

Les ressortissants chinois et les détenteurs d’un passeport de Hong Kong et de Macao ne sont plus exemptés de visa. Ils peuvent obtenir un visa à leur arrivée, mais doivent passer une inspection médicale et sanitaire.

Les voyageurs entrant en Iran doivent présenter un formulaire d’auto-déclaration concernant COVID-19. Ils seront soumis à un contrôle médical et à une mise en quarantaine à leur arrivée.

Iran : il y a 27 537 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 11 571 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau IL

Israël

Israël a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Israël a restreint l'entrée de tous les voyageurs qui ne sont ni ressortissants, ni résidents d'Israël. Les ressortissants étrangers ne peuvent pas transiter par Israël. Les voyageurs qui ont une autorisation d'entrée spécifique des autorités d'immigration d'Israël peuvent toujours entrer dans le pays. Tous les voyageurs entrants doivent présenter un formulaire de déclaration de santé à leur arrivée et seront soumis à une quarantaine de 14 jours.

Israël : il y a 11 677 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 331 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau JO

Jordanie

La Jordanie a restreint l'entrée de tous les voyageurs.

La Jordanie a restreint l’entrée à tous les voyageurs au moins jusqu'au 14 juillet. Les vols d’urgence, d’aide humanitaire, d’évacuation sanitaire, de rapatriement, des Nations Unies et diplomatiques peuvent entrer dans le pays. Les arrêts techniques qui ne nécessitent pas le débarquement des passagers peuvent également entrer dans le pays.

Jordanie : il y a 212 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 10 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau KW

Koweït

Le Koweït a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants koweïtiens, de leurs familles immédiates et des travailleurs domestiques accompagnés d'un ressortissant koweïtien.

Le Koweït a restreint l’entrée à tous les voyageurs à l’exception des ressortissants du Koweït, des membres de leur famille immédiate et des travailleurs domestiques accompagnés d’un ressortissant du Koweït. Tous doivent détenir l’autorisation « OK TO TRAVEL » obtenue auprès de l’ambassade du Koweït. Les détenteurs de passeport diplomatique ou de l’ONU et les membres de l’UNESCO ayant une autorisation préalable du gouvernement peuvent également entrer dans le pays. Tous les voyageurs doivent installer l’application «Shlonik» sur leur appareil personnel avant le départ. La DGCA du Koweït sera informée de tout voyageur qui ne peut pas installer l’application et devra présenter sa carte d’embarquement à l’arrivée.

Koweït : il y a 9 110 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 368 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau LB

Liban

Le Liban a rouvert ses aéroports aéroports avec une capacité limitée.

Le Liban a rouvert ses aéroports à capacité limitée. Les personnes voyageant au Liban devront se conformer aux tests et aux mesures d'auto-isolement pour réduire la propagation du coronavirus. Vérifiez auprès de la compagnie aérienne et de l'ambassade libanaise avant de réserver. Les voyageurs arrivant de pays disposant d'une capacité de test PCR devront passer un test PCR dans les 96 heures précédant le voyage et effectuer un autre test à leur arrivée. Certaines compagnies aériennes couvrent le coût de ce test, mais d'autres ne le peuvent pas. Les voyageurs devront se mettre en quarantaine en attendant les résultats de ce test (24-48 heures), et si les deux tests sont négatifs, aucune auto-isolation supplémentaire ne sera nécessaire. Les voyageurs arrivant de pays sans possibilité de test PCR devront passer un test à leur arrivée. Le test coûte 100 USD et est couvert par certaines compagnies aériennes. Les voyageurs devront s'isoler eux-mêmes et passer un deuxième test PCR 72 heures après leur arrivée, à leurs frais. Si les deux tests sont négatifs, aucune auto-isolation supplémentaire ne sera nécessaire. Les voyageurs qui auront un test positif devront s'auto-isoler et suivre les directives du ministère de la Santé. Les voyageurs qui ont quitté le Liban pour une période n'excédant pas une semaine seront exemptés des tests PCR à leur retour. Les voyageurs doivent remplir un formulaire de déclaration health avant leur départ et doivent souscrire une assurance pour tout leur séjour au Liban, qui couvrira intégralement les frais de traitement médical s'ils se sont avérés positifs pour le coronavirus.

Liban : il y a 526 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 36 décès en date du 7 juil. 2020.

Drapeau OM

Oman

Oman a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Oman a restreint l’entrée de tous les voyageurs à l’exception des ressortissants d’Oman.

Oman : il y a 18 048 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 213 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau PS

Palestine

La Palestine n'a pas de restrictions d'entrée, mais a commencé à mettre en quarantaine tous les voyageurs arrivant de l'étranger.

La Palestine applique les règles de quarantaine à tous les voyageurs arrivant de l’étranger.

Drapeau QA

Qatar

Le Qatar a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Les voyageurs éligibles pour entrer au Qatar sont soumis à la quarantaine pendant 14 jours. Ils doivent avoir une réservation d'hôtel pour cette période.

Qatar : il y a 7 387 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 128 décès en date du 17 juin 2020.

Drapeau SY

Syrie

La Syrie a suspendu tous ses vols.

La Syrie a suspendu tous les vols à partir du 22 mars 2020.

Syrie : il y a 219 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 13 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau YE

Yémen

Le Yémen a suspendu tous les vols internationaux.

Le Yémen a suspendu tous les vols à destination et en provenance de l’aéroport international de Sanaa.

Yémen : il y a 375 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 338 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau AE

Émirats arabes unis

Les Émirats arabes unis ont restreint l'entrée à la plupart des non-résidents, à l'exception de Dubaï, qui a mis en place un ensemble de réglementations distinct.

Les Émirats arabes unis ont restreint l'entrée de la plupart des non-résidents. Cependant, il existe un ensemble distinct de réglementations spécifiques pour entrer à Dubaï, qui a été annoncé le 21 juin et est désormais en vigueur pour les résidents et les visiteurs de Dubaï. Pour entrer aux EAU en général, les voyageurs doivent d'abord obtenir l'approbation des autorités des EAU et doivent continuer à postuler en ligne sur le Site Web de l'Autorité fédérale pour l'identité et la citoyenneté. Pour l'entrée à Dubaï, de nouvelles procédures ont été mises en place le 21 juin pour les résidents de retour. Les résidents de Dubaï se trouvant à l'étranger peuvent désormais retourner à Dubaï. Les résidents de Dubaï doivent demander un permis de retour sur le site Web de la Direction générale de la résidence et des affaires étrangères du gouvernement de Dubaï. Avant de prendre l'avion, les résidents qui reviennent devront également remplir un formulaire de déclaration de santé et un formulaire de quarantaine. Les deux formulaires doivent être imprimés, remplis et remis au personnel de la Dubai Health Authority à l'arrivée. De plus amples informations sur la façon de réserver un vol pour les résidents de retour sont disponibles sur le site Web d'Emirates Airline. À leur retour à Dubaï, les résidents de retour devront subir un test PCR Covid-19 à l'aéroport et enregistrer leurs coordonnées sur l'application Covid-19 DXB. Les résidents de retour doivent s'isoler à la maison jusqu'à ce que les résultats de leurs tests soient disponibles. Ceux qui sont positifs au Covid-19 doivent s'isoler pendant au moins 14 jours et respecter toutes les règles émises par les autorités de Dubaï.

Les visiteurs de Dubaï qui ne sont pas résidents pourront se rendre à Dubaï à partir du 7 juillet. De plus amples informations sur ce que les visiteurs doivent faire avant de voyager et sur ce qui se passera à leur arrivée à Dubaï sont disponibles sur le site Web du gouvernement de Dubaï, y compris des informations sur les tests à l'arrivée et la quarantaine. Avant de se rendre à Dubaï, les visiteurs devront également remplir un formulaire de déclaration de santé et un formulaire de quarantaine. Les deux formulaires doivent être imprimés, remplis et remis au personnel de la Dubai Health Authority à l'arrivée. Les visiteurs de Dubaï devront également enregistrer leurs coordonnées sur l'application Covid-19 DXB. Les visiteurs doivent avoir une assurance santé internationale avant de voyager et doivent montrer qu'ils ont passé un test PCR Covid-19 négatif au maximum quatre jours avant leur date de départ.

Émirats arabes unis : il y a 10 920 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 323 décès en date du 25 juin 2020.

Afrique

Drapeau ZA

Afrique du Sud

L'Afrique du Sud a suspendu tous les vols commerciaux à destination du pays.

L’Afrique du Sud a suspendu tous les vols à destination du pays, à l’exception des vols autorisés par le ministère des Transports, des vols d’évacuations médicales et d’aide humanitaire et des atterrissages d’urgence et à des fins de ravitaillement. Les ressortissants d’Afrique du Sud qui arrivent dans le pays seront soumis à une quarantaine d’une durée de 21 jours et l’équipage des compagnies aériennes sera soumis aux règles de quarantaine applicables.

Afrique du Sud : il y a 100 236 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 3 199 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau DZ

Algérie

L'Algérie a fermé ses frontières.

L’Algérie a fermé ses frontières.

Algérie : il y a 3 497 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 952 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau AO

Angola

L'Angola a suspendu tous les vols internationaux jusqu'à nouvel ordre.

L'Angola a suspendu tous ses vols internationaux jusqu'à nouvel ordre. Les frontières de l'Angola restent fermées, à l'exception de la circulation des biens et services essentiels, de l'aide humanitaire et du transport des patients malades. Tous les voyageurs, y compris les membres d'équipage, sont sujets à une quarantaine de 14 jours.

Angola : il y a 219 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 19 décès en date du 29 juin 2020.

Drapeau BW

Botswana

Le Botswana a suspendu les vols et restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Le Botswana a fermé ses aéroports et restreint l'entrée à tous les non-citoyens/non-résidents. Les résidents qui reviennent au pays seront soumis à une période de quarantaine obligatoire de 14 jours dans des installations gouvernementales.

Botswana : il y a 247 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau BF

Burkina Faso

Le Burkina Faso a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants et résidents du Burkina Faso et limité les vols humanitaires, d'évacuation et de rapatriement.

Le Burkina Faso a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants et résidents du Burkina Faso et limité les vols humanitaires, d'évacuation et de rapatriement. Tous els voyageurs entrants seront soumis à une quarantaine de 14 jours.

Burkina Faso : il y a 80 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 53 décès en date du 24 juin 2020.

Drapeau BI

Burundi

Le Burundi a suspendu tous les vols internationaux.

Le Burundi a suspendu tous les vols internationaux à partir du 22 mars 2020.

Burundi : il y a 72 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 1 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau BJ

Bénin

Le Bénin a fermé ses frontières terrestres et suspendu tous ses vols commerciaux.

Le Bénin a fermé toutes ses frontières terrestres et a suspendu tous les vols commerciaux.Tous les voyageurs entrant au Bénin sont soumis à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée.

Bénin : il y a 845 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 21 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau CM

Cameroun

Le Cameroun a suspendu tous les vols internationaux.

Le Cameroun a suspendu tous les vols internationaux jusqu’à nouvel ordre.

Cameroun : il y a 2 179 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 313 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau CV

Cap-Vert

Le Cap-Vert a suspendu tous les vols internationaux de passagers.

Le Cap-Vert a suspendu tous les vols internationaux de passagers.

Cap-Vert : il y a 779 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 17 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau KM

Comores

Les Comores ont suspendu tous les vols à destination du pays.

Les Comores ont suspendu tous les vols à destination du pays.

Comores : il y a 38 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 7 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau CG

Congo

La République du Congo a fermé tous ses aéroports.

La République du Congo a fermé ses aéroports.

Drapeau CD

Congo (République Démocratique)

La République démocratique du Congo a suspendu tous les vols commerciaux en provenance de pays où des cas de coronavirus (COVID-19) ont été confirmés.

La République démocratique du Congo a suspendu tous les vols commerciaux en provenance de pays ayant des cas confirmés de coronavirus (COVID-19).

Drapeau CI

Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire a repris les vols en capacité limitée. Seuls les ressortissants et résidents de Côte d'Ivoire peuvent entrer dans le pays.

La Côte d’Ivoire a repris les vols en capacité limitée. Seuls les ressortissants et résidents de Côte d'Ivoire peuvent entrer dans le pays.

Côte d’Ivoire : il y a 5 631 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 74 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau DJ

Djibouti

Djibouti a suspendu tous les vols à destination du pays.

Djibouti a suspendu tous les vols à destination du pays.

Djibouti : il y a 144 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 55 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau EG

Egypte

L'Égypte a repris les vols commerciaux entrants.

L'Égypte a rouvert ses aéroports aux voyageurs internationaux. Les voyageurs seront soumis à un contrôle de température et devront remplir une carte de surveillance avec des détails personnels. Les voyageurs arrivant en Égypte depuis l'étranger sont tenus de s'auto-isoler pendant 14 jours et de s'engager à suivre les conseils d'isolement pour al prévention du COVID-19. Les ressortissants étrangers qui ne sont pas des résidents égyptiens doivent avoir un régime d'assurance pour couvrir les frais médicaux en Égypte.

Egypte : il y a 51 184 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 3 343 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau ER

Erythrée

L'Érythrée n'a mis en place aucune restriction d'entrée, mais les voyageurs entrants seront soumis à un contrôle à l'aéroport international d'Asmara (ASM).

L’Érythrée n’a appliqué aucune restriction à l’entrée, mais les voyageurs qui arrivent seront contrôlés à l’aéroport international d’Asmara (ASM). Les voyageurs arrivant de Chine doivent signaler leurs antécédents de voyage et peuvent être mis en quarantaine dans les hôpitaux désignés.

Erythrée : il y a 159 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau SZ

Eswatini

Le Swaziland a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Le Swaziland a restreint l’entrée à tous les voyageurs, à l’exception des ressortissants et des résidents du Swaziland. Tous les voyageurs arrivant au pays doivent se soumettre à une quarantaine de 14 jours dans un établissement désigné. Tous les vols commerciaux internationaux ont été suspendus. La frontière est fermée, sauf pour les transports de marchandises et de fret.

Eswatini : il y a 428 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 13 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau ET

Ethiopie

L'Éthiopie a fermé ses frontières terrestres.

L'Éthiopie a fermé ses frontières terrestres, mais les aéroports restent ouverts. L'aéroport international d'Addis-Abeba Bole (et d'autres points internationaux d'arrivée) ont mis en place des mesures supplémentaires pour contrôler les passagers arrivant, partant ou transitant par l'Éthiopie. Le dépistage peut inclure des prises de température et des vérifications sur les voyages récents dans les zones touchées.

Les voyageurs porteurs d'un certificat de test COVID-19 négatif datant des 72 dernières heures sont tenus de passer un nouveau test et de s'auto-isoler à la maison pendant 14 jours. Tous les autres passagers seront soumis à une quarantaine obligatoire de 7 jours, suivie de 7 jours d'auto-isolement supplémentaire à domicile, si possible. La quarantaine obligatoire se fera dans les hôtels désignés par le gouvernement. Les voyageurs peuvent choisir parmi une gamme d'hôtels à des prix différents, mais ne peuvent pas changer d'hôtel une fois leur quarantaine commencée. Les voyageurs sont responsables du coût total de leur séjour en quarantaine et peuvent être tenus de montrer leur réservation d'hôtel avant d'embarquer sur leur vol.

Ethiopie : il y a 3 313 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 103 décès en date du 23 juin 2020.

Drapeau GA

Gabon

Le Gabon a repris les vols internationaux.

Le Gabon a annoncé la reprise des voyages aériens commerciaux de façon limitée. Deux vols internationaux par compagnie aérienne et par semaine seront autorisés. Les voyageurs seront soumis à des mesures de contrôle sanitaire à leur arrivée.

Gabon : il y a 3 021 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 44 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau GM

Gambie

La Gambie a suspendu tous les vols commerciaux.

La Gambie a suspendu tous les vols à l’exception des vols médicaux, humanitaires et de rapatriement.

Gambie : il y a 28 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 2 décès en date du 11 juin 2020.

Drapeau GH

Ghana

Le Ghana a suspendu tous les vols commerciaux à destination du pays.

Le Ghana a suspendu les vols commerciaux entrants et fermé ses frontières au moins jusqu'au 31 juillet 2020. Les vols d’urgence, les vols d’aide humanitaire, les vols d’évacuation médicale et les atterrissages techniques pour faire le plein peuvent entrer dans le pays. Tous les voyageurs et les équipages de compagnies aériennes seront mis en quarantaine à l’arrivée.

Ghana : il y a 5 093 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 122 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau GN

Guinée

La Guinée a suspendu tous les vols commerciaux jusqu'au 15 juillet au moins.

La Guinée a suspendu tous les vols commerciaux jusqu'au 15 juillet au moins. Les ressortissants guinéens peuvent être autorisés à prendre un vol de rapatriement, mais tous les voyageurs, y compris les citoyens guinéens, doivent fournir la preuve d'un test COVID-19 négatif avant l'embarquement. Ils doivent également se soumettre à un nouveau test COVID-19 à leur arrivée en Guinée. Les voyageurs dont le test est négatif et qui sont asymptomatiques devront effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours à l'hôtel Onomo à Conakry. Après 14 jours de quarantaine et deux tests COVID-19 négatifs, les voyageurs seront autorisés à quitter l'hôtel.

Guinée : il y a 1 054 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 34 décès en date du 29 juin 2020.

Drapeau GQ

Guinée équatoriale

La Guinée équatoriale a rouvert ses frontières.

La Guinée équatoriale a rouvert ses frontières. Les passagers internationaux entrants doivent présenter un certificat PCR négatif daté des dernières 48 heures. Les passagers sans certificat doivent subir des tests et une mise en quarantaine à leur arrivée en Guinée équatoriale, à leurs frais, en attendant les résultats du test.

Guinée équatoriale : il y a 2 178 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 51 décès en date du 22 juin 2020.

Drapeau GW

Guinée-Bissau

La Guinée-Bissau a fermé ses frontières.

La Guinée-Bissau a fermé ses frontières. Des exceptions existent pour les vols d'urgence, les vols médicaux, de sécurité et de sauvetage, les arrêts techniques sans débarquement de passagers.

Guinée-Bissau : il y a 1 064 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 25 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau KE

Kenya

Le Kenya a suspendu tous les vols commerciaux à destination du pays.

Le Kenya a suspendu tous les vols internationaux, à l’exception des avions en état d’urgence, des opérations liées à l’aide humanitaire, à l’évacuation et au rapatriement, ainsi qu’aux arrêts techniques sans débarquement des passagers. Tous les vols ayant été approuvés doivent fournir des formulaires de déclaration de passagers et des documents relatifs aux mesures sanitaires au service d’immigration et aux douanes. Ces restrictions devraient continuer au moins jusqu'au 5 juillet. Tous les voyageurs entrant au Kenya doivent présenter un résultat de test COVID-19 négatif à leur arriver. Tous les membres d’équipage des vols internationaux sont tenus de s’isoler d’eux-mêmes dans les hôtels désignés de l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi pour la durée de leur période de repos. Les ressortissants et les résidents du Kenya violant l’exigence d’isolation seront mis en quarantaine de force pendant 14 jours.

Kenya : il y a 5 439 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 160 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau LS

Lesotho

Le Lesotho a restreint l'entrée de tous les voyageurs en visite.

Le Lesotho a restreint l’entrée de tous les voyageurs à l’exception du personnel impliqué dans le transport de fournitures médicales, de nourriture et autres biens.

Lesotho : il y a 68 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau LY

Libyenne

La Libye a fermé ses frontières.

La Libye a fermé ses frontières.

Libyenne : il y a 753 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 32 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau LR

Libéria

Le Libéria a rouvert ses aéroports aux vols commerciaux. Les voyageurs doivent avoir un résultat de test COIVD-19 négatif.

Le Libéria a rouvert ses aéroport aux vols commerciaux, aux conditions suivantes : - Tous les passagers devront accepter qu'on prenne leur température et les examine pour détecter des symptômes de COVID-19. Ils devront s'inscrire via leur numéro de téléphone/ l'application USSD. - Tous les passagers entrants qui ont été testés à leur point de départ doivent présenter un document de résultat négatif valide à leur arrivée à RIA. - Tous les passagers arrivant qui n'ont pas été testés à leur point de départ devront passer un test rapide et un écouvillonnage PCR à l'aéroport. a) En cas de résultat de test rapide positif, le passager sera placé dans l'unité d'attente à l'aéroport en attendant le résultat final du test PCR. b) Les passagers ayant des résultats de test négatifs seront autorisés à rentrer chez eux en attendant le test PCR final. Il y aura une surveillance continue des symptômes via l'USSD et l'application mobile.

Libéria : il y a 460 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 37 décès en date du 30 juin 2020.

Drapeau MG

Madagascar

Madagascar a suspendu tous les vols commerciaux vers le pays.

Madagascar a suspendu tous les vols vers le pays.

Madagascar : il y a 1 801 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 32 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau MW

Malawi

Le Malawi a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers en provenance de pays où des cas de coronavirus (COVID-19) ont été confirmés.

Le Malawi a restreint l’entrée de tous les ressortissants et résidents non-Malawites en provenance de pays infectés par le coronavirus (COVID-19) et a suspendu la délivrance de visas aux citoyens de ces pays.

Malawi : il y a 1 279 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 17 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau ML

Mali

Le Mali a suspendu tous les vols en provenance de pays où des cas de coronavirus (COVID-19) ont été confirmés.

Le Mali a suspendu tous les vols en provenance de pays ayant des cas confirmés de coronavirus (COVID-19).

Mali : il y a 684 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 119 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau MA

Maroc

Le Maroc a suspendu tous les vols à destination et en provenance de la Chine, de l'Italie, de l'Espagne, de l'Algérie, de la France, du Portugal, de l'Allemagne, de la Belgique, des Pays-Bas, de l'Autriche, du Danemark, de la Grèce, de la Suisse, de la Suède, de la Norvège, de la Turquie, du Liban, de l'Égypte, du Bahreïn, des Émirats arabes unis, d'Oman, de la Jordanie, de la Tunisie, du Sénéggal, de la Mauritanie, du Niger, du Mali, du Tchad, du Canada et du Brésil.

Le Maroc a suspendu tous les vols à destination et en provenance de Algérie, Allemagne, Autriche, Bahreïn, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Danemark, Égypte, Émirats arabes unis, Espagne, France, Grèce, Italie, Jordanie, Liban, Mali, Mauritanie, Niger, Norvège, Oman, Pays-Bas, Portugal, Sénégal, Suède, Suisse, Tchad, Tunisie et Turquie . Les vols de fret en provenance des pays ci-dessus peuvent entrer dans le pays.

Maroc : il y a 4 255 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 235 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau MU

Maurice

Maurice a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Maurice a restreint l’entrée de tous les voyageurs, à l’exception des ressortissants et des résidents, ainsi que de leurs conjoints et enfants. Tous les voyageurs arrivant seront placés en quarantaine. L’équipage de compagnies aériennes sera isolé dans sa chambre d’hôtel.

Maurice : il y a 1 cas actif de COVID-19 diagnostiqué et 10 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau MR

Mauritanie

La Mauritanie a fermé tous ses aéroports.

La Mauritanie a fermé tous ses aéroports.

Mauritanie : il y a 2 905 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 130 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau MZ

Mozambique

Le Mozambique a suspendu la délivrance des visas d'entrée.

Le Mozambique a suspendu la délivrance des visas d'entrée dans le pays. Tous les individus entrant au Mozambique devront se mettre en quarantaine pendant 14 jours.

Mozambique : il y a 723 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 8 décès en date du 8 juin 2020.

Drapeau NA

Namibie

La Namibie a fermé ses frontières jusqu'au 30 septembre au moins. Seuls les ressortissants namibiens et les résidents permanents peuvent entrer dans le pays.

La Namibie a fermé ses frontières jusqu'au 30 septembre au moins. Seuls les ressortissants namibiens et les résidents permanents peuvent entrer dans le pays. Les voyageurs sont soumis à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée. À compter du 30 juin, les mesures suivantes s'appliqueront à tous les Namibiens, aux titulaires de permis de résidence permanente et à certaines catégories de professionnels titulaires d'un permis de travail en cours de validité et en mesure de se rendre en Namibie : à leur arrivée, ils doivent se soumettre à un test PCR COVID-19 et entrer en quarantaine obligatoire sous surveillance gouvernementale à leurs frais pour une période de 14 jours, ou demander à être mis en quarantaine aux frais du gouvernement. En outre, ils doivent informer l'ambassade ou le haut-commissariat de Namibie de leur intention de se rendre en Namibie au moins deux semaines avant le départ.

Namibie : il y a 387 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau NE

Niger

Le Niger a suspendu tous les vols internationaux.

Le Niger a suspendu tous les vols internationaux à destination et en provenance du Niger.

Niger : il y a 55 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 68 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau NG

Nigéria

Le Nigeria a fermé ses aéroports.

Le Nigéria a fermé ses aéroports à tous les vols non urgents et non essentiels. Les ressortissants et les résidents du Nigéria entrant sur le territoire sont soumis à une quarantaine de 14 jours et doivent présenter un « formulaire de déclaration de santé » rempli et un test COVID-19 négatif émis dans les 5 jours après l'arrivée.

Nigéria : il y a 16 401 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 645 décès en date du 15 juin 2020.

Drapeau UG

Ouganda

L'Ouganda a suspendu tous les vols.

L'Ouganda a suspendu tous ses vols. Les avions en état d'urgence, les opérations d'aide humanitaire et de sécurité peuvent toujours atterrir. Tous les membres d'équipage de compagnies aériennes arrivant doivent subir une quarantaine obligatoire au Protea Hotel Entebbe.

Ouganda : il y a 48 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau RW

Rwanda

Le Rwanda a suspendu tous les vols commerciaux.

Le Rwanda a suspendu tous les vols commerciaux à destination et en provenance de l’aéroport international de Kigali (KGL), y compris ceux de Rwanda Airlines. Les seuls vols autorisés à entrer sont ceux qui transportent du fret, des marchandises et des ressortissants rwandais ou résidents permanents du pays. Les citoyens rwandais et les résidents entrant dans le pays sont soumis à une quarantaine obligatoire de sept jours dans des endroits désignés, à leurs propres frais.

Rwanda : il y a 535 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 3 décès en date du 19 juin 2020.

Drapeau CF

République Centrafricaine

La République centrafricaine a fermé l'aéroport international de Bangui m'Poko (BGF).

La République centrafricaine a fermé l'aéroport international de Bangui M'Poko (BGF) avec des exceptions pour les arrêts commerciaux, humanitaires, d'évacuation sanitaire et techniques. Les voyageurs arrivant d'autres pays doivent subir en quarantaine pendant 21 jours à leur arrivée.

République Centrafricaine : il y a 3 007 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 48 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau EH

Sahara Occidental

Aucune information disponible pour le moment.

Aucune information disponible à ce moment.

Sahara Occidental : il y a 1 cas actif de COVID-19 diagnostiqué et 1 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau ST

Sao Tomé-et-Principe

Sao Tomé-et-Principe a restreint l'entrée de tous les ressortissants étrangers.

Sao Tomé et Principe a restreint l’entrée à tous les voyageurs qui ne sont pas citoyens et résidents de Sao Tomé et Principe. Le personnel autorisé peut entrer dans le pays, mais doit fournir la preuve qu’il a été testé négatif pour le coronavirus (COVID-19) à son aéroport de départ. Les bateaux de croisière, les bateaux de pêche et les yachts ne sont pas autorisés à accoster dans les ports de Sao Tomé-et-Principe.

Drapeau SC

Seychelles

Les Seychelles ont levé leurs restrictions de voyage pour les personnes arrivant d'un certain nombre de pays.

Les Seychelles ont commencé à assouplir leurs restrictions de voyage. En plus des ressortissants des Seychelles, les voyageurs et les équipages des compagnies aériennes arrivant directement d'Australie, d'Autriche, du Botswana, de Chine, de Croatie, de Grèce, de Hongrie, d'Israël, du Japon, du Luxembourg, de Maurice, de Monaco, de Namibie, de Nouvelle-Zélande, de Norvège, de Slovaquie, de Slovénie, de Suisse ou de Thaïlande peuvent maintenant entrer dans le pays. Les non-résidents doivent avoir une confirmation de réservation d'hôtel.

Une demande complète d'entrée aux Seychelles doit être soumise au Commissaire à la santé publique avant l'embarquement. Le formulaire peut être obtenu sur http://tourism.gov.sc. Les voyageurs doivent avoir un certificat médical avec un résultat de test COVID-19 négatif délivré au plus 48 heures avant l'arrivée. Ils seront également soumis à un examen médical. Les ressortissants et les résidents des Seychelles sont soumis à la quarantaine pendant 14 jours.

Seychelles : il y a 70 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 0 décès en date du 19 juin 2020.

Drapeau SL

Sierra Leone

Les vols vers la Sierra Leone sont suspendus jusqu'au 15 juillet au moins, à l'exception des vols humanitaires, d'évacuation et de rapatriement.

Les vols vers la Sierra Leone sont suspendus jusqu'au 15 juillet au moins, à l'exception des vols humanitaires, d'évacuation et de rapatriement. Les voyageurs entrant dans le pays sont soumis à un contrôle médical et à une mise en quarantaine à leurs frais.

Sierra Leone : il y a 418 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 62 décès en date du 3 juil. 2020.

Drapeau SO

Somalie

La Somalie a suspendu tous les vols commerciaux.

La Somalie a suspendu tous les vols à l'exception des vols médicaux et humanitaires disposant d'une autorisation préalable.

Somalie : il y a 1 891 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 92 décès en date du 12 juin 2020.

Drapeau SD

Soudan

Le Soudan a suspendu tous les vols, à l'exception des vols humanitaires, médicaux et de rapatriement.

Le Soudan a suspendu tous les vols à l’exception des vols d’aide humanitaire, de secours médical et de rapatriement, et ce jusqu'au 12 juillet au moins.

Soudan : il y a 4 486 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 608 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau SS

Sud-Soudan

Le Soudan du Sud a rouvert ses frontières ; cependant, le gouvernement du Soudan du Sud a suspendu la délivrance de visas dans ses ambassades à l'étranger et tous les vols commerciaux internationaux habituels sont suspendus.

Le Soudan du Sud a rouvert ses frontières, cependant le gouvernement sud-soudanais a suspendu la délivrance de visas dans ses ambassades à l'étranger, et tous les vols commerciaux internationaux de routine ont été suspendus depuis le 24 mars. Les vols humanitaires et d'évacuation peuvent entrer dans le pays avec l'approbation de l'autorité compétente. Les voyageurs souhaitant entrer au Soudan du Sud doivent avoir un certificat attestant qu'ils n'ont pas le coronavirus, délivré au plus tard 48 heures avant leur voyage et approuvé par un fournisseur de soins de santé réputé. Ils auront également besoin d'une autorisation préalable pour entrer dans le pays de la part de l'autorité compétente.

Sud-Soudan : il y a 1 650 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 38 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau SN

Sénégal

Le Sénégal a suspendu tous les vols commerciaux à destination du pays.

Le Sénégal a suspendu tous les vols vers le pays au moins jusqu’au 15 juillet 2020.

Sénégal : il y a 2 397 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 133 décès en date du 2 juil. 2020.

Drapeau TZ

Tanzanie

La Tanzanie n'a pas mis en place de restrictions d'entrée, mais tous les voyageurs entrants sont soumis à un contrôle médical à leur arrivée.

La Tanzanie n'a appliqué aucune restriction d'entrée, mais tous les voyageurs arrivant sont soumis à un contrôle médical à leur arrivée. L'équipage des compagnies aériennes sera isolé s'il est soupçonné d'infection du coronavirus. L'équipage de la compagnie aérienne arrivant à Zanzibar (ZNZ) sera mis en quarantaine dans les hôtels désignés de la compagnie aérienne. Un «formulaire de santé» dûment rempli doit être présenté au personnel du ministère de la Santé à l'arrivée.

Tanzanie : il y a 305 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 21 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau TD

Tchad

Le Tchad a suspendu tous les vols jusqu'au 15 juin au moins.

Le Tchad a suspendu tous les vols au moins jusqu'au 15 juin.

Tchad : il y a 11 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 74 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau TG

Togo

Le Togo a fermé ses frontières.

Le Togo a fermé ses frontières. Aucun voyageur arrivant sur des vols internationaux, y compris ceux ayant la double nationalité, un permis de séjour togolais ou une carte d'identité nationale, n'est actuellement autorisé à entrer au Togo.

Togo : il y a 218 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 15 décès en date du 10 juin 2020.

Drapeau TN

Tunisie

La Tunisie a assoupli ses restrictions d'entrée. Les conditions d’entrée varient en fonction de la gravité de l'épidémie dans le pays de résidence des voyageurs.

La Tunisie a assoupli ses restrictions d'entrée. Les conditions d’entrée varient en fonction de la gravité de l'épidémie dans le pays de résidence des voyageurs. Les voyageurs des pays "rouges" ne peuvent entrer en Tunisie que s'ils sont résidents ou ressortissants tunisiens. Ils doivent présenter un test PCR de coronavirus négatif effectué dans les 72 heures avant leur départ et seront soumis à 7 jours de mise en quarantaine gouvernementale et à 7 jours d'auto-isolement supplémentaires à domicile, sous réserve d'un test COVID-19 négatif. Ils doivent également signer une déclaration confirmant qu'ils respecteront ces règles. Les personnes résidant dans les pays "orange" devront présenter un test PCR de coronavirus négatif effectué dans les 72 heures avant leur départ et devront s'auto-isoler dans leur lieu de résidence ou dans un hôtel à leurs frais pendant 14 jours. S'ils souhaitent quitter l'auto-isolement, ils peuvent le faire à partir du sixième jour après leur arrivée, en payant un test PCR et en recevant un résultat négatif. Les personnes résidant dans les pays "verts" ne seront soumises à aucune exigence d'entrée spécifique au coronavirus et n'auront pas besoin de passer un test avant de partir. La liste complète des pays classés par catégorie se trouve ici.

Tunisie : il y a 90 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 50 décès en date du 1 juil. 2020.

Drapeau ZM

Zambie

La Zambie a rouvert ses aéroports.

La Zambie a rouvert ses aéroports ; cependant, la disponibilité des vols internationaux reste limitée. Tous les visas touristiques pour la Zambie ont été annulés. Toute personne entrant en Zambie peut être testée pour COVID-19 par écouvillonnage nasal et doit ensuite passer jusqu'à 14 jours en auto-quarantaine à son domicile ou lieu de séjour préféré. Sur demande, les voyageurs doivent informer les fonctionnaires du ministère de la Santé de l'endroit où ils séjourneront et leur communiquer leurs coordonnées. Les voyageurs doivent terminer la période d'auto-quarantaine de 14 jours, même si le résultat de leur test COVID-19 est négatif. Toute personne entrant en Zambie avec des symptômes de COVID-19 sera emmenée dans des installations gouvernementales pour traitement et mise en quarantaine.

Zambie : il y a 254 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 30 décès en date du 6 juil. 2020.

Drapeau ZW

Zimbabwe

Le Zimbabwe a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants et résidents du Zimbabwe.

Le Zimbabwe a restreint l'entrée de tous les voyageurs à l'exception des ressortissants et résidents zimbabwéens. Tous les aéroports sauf BUQ, HRE et VFA ont été fermés. Les personnes retournant au Zimbabwe sont soumises à une période de quarantaine de 21 jours dans une installation approuvée par le gouvernement, à leurs propres frais. Les aéroports ouverts n'acceptent que des catégories spéciales de vols tels que les vols de transport médicalisé et les vols transportant des membres de missions, d'agences ou de forces de défense étrangères.

Zimbabwe : il y a 527 cas actifs de COVID-19 diagnostiqués et 8 décès en date du 10 juin 2020.

Foire aux questions

    Depuis le 7 juil. 2020, 106 pays ont totalement restreint l’entrée aux non-ressortissants et 69 pays ont mis en place des restrictions partielles. Plus
    Nous vérifions les restrictions de voyage émises par les autorités locales quotidiennement et mettons à jour la page dès que nous avons de nouvelles informations. Plus
    Cette page indique quels pays ont mis en place des restrictions formelles d’entrée sur leur territoire. Les autres régulations comme les obligations de quarantaine ne sont pas considérées comme des restrictions d’entrée. Par exemple, le Royaume-Uni, l’Irlande et le Mexique, qui n’ont pas de restrictions d’entrée en place mais imposent une quarantaine, sont dans la catégorie « Aucune restriction ». Plus

Infos supplémentaires

Pour toute demande de presse, correction ou question, veuillez nous contacter à travel-restrictions@kayak.com.